Serpentaire de Madagascar

Eutriorchis astur - Madagascan Serpent Eagle

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Eutriorchis

  • Espèce
    :

    astur

Descripteur

Sharpe, 1875

Biométrie
  • Taille
    : 66 cm
  • Envergure
    : 98 à 110 cm.
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

C'est un aigle de petite taille à la manière des serpentaires, avec des ailes courtes et larges, une longue queue arrondie et une discrète huppe érectile. Il possède également des pattes noueuses, une expression aimable et un bec court non dentelé. Quelques vibrisses cachent la cire grise. Les adultes sont semblables. Ils possèdent un dessus gris-brun marqué par d'obscures rayures noires, particulièrement évidentes sur les scapulaires. De fines stries blanches barrent les côtés du cou et les épaules. La queue brune porte 5 à 7 bandes transversales noires. Le dessous est blanc, étroitement barré de sombre, avec une densité plus importante sur la gorge et sur la poitrine. Les pattes sont jaune éclatant, le bec est noir Les juvéniles présentent un dessus avec des barres sombres. Ce dernier est composé de plumes dont les extrémités sont blanches. La crête est mouchetée de blanc mais pas les épaules. Les tuyaux des plumes sont plus pointus, l'extrémité de la queue est bordée de blanc. Le dessous est moins barré et légèrement nuancé de roux. Les joues sont plus striées, les iris sont bruns à jaune pâle. Vu du dessous en vol, les juvéniles paraissent moins barrés avec une tête plus pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Madagascan Serpent Eagle,
  • Culebrera Azor,
  • Águia-serpentária-de-rabo-longo,
  • Schlangenhabicht,
  • madagaszkári kígyászhéja,
  • Madagascarslangearend,
  • Serpentario del Madagascar,
  • Madagaskarormörn,
  • Tanalaslangehauk,
  • hadožer jastrabí,
  • orlík madagaskarský,
  • Madagaskarslangehøg,
  • madagaskarinkäärmehaukka,
  • àguila serpera de Madagascar,
  • pręgoczub,
  • Мадагаскарский змееяд,
  • マダガスカルヘビワシ,
  • 马岛蛇雕,
  • 馬達加斯加蛇鵰,

Habitat

Le serpentaire de Madagascar est, comme son nom l'indique, originaire de cette île située au large du continent africain. Plutôt rare, on croyait l'espèce définitivement perdue jusqu'à ce qu'on identifie son cri territorial dans les années 1990. Depuis, on a pu l'observer dans de nombreux sites, notamment dans le Parc National Masoala où pas moins de 16 individus ont été repérés dans neuf endroits différents. L'espèce est surtout localisée dans le nord-est de l'île, de Tsaratanana en direction du sud jusqu'à Matandia et peut être plus au sud encore. Sa densité la plus importante se situe dans la presqu'île de Masoala et sa population totale est estimée environ à 250
oiseaux. L'aigle serpentaire de Madagascar fréquente les forêts pluviales du niveau de la mer jusqu'à 1000 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Cet habitant des forêts pluviales et de plaine et de moyenne altitude est prudent et insaisissable. Il s'aventure rarement (pour ne pas dire jamais) en dehors de la lisière des zones boisées. Sous la canopée, il navigue entre ses différents perchoirs mais il chasse la plupart de ses proies au sol, traquant parfois les différents reptiles dans les feuillages. Le serpentaire de Madagascar possède un cri puissant qui porte loin. C'est un 'wah...wah...wah...wah...' cadencé suivi souvent d'un 'reuff' plus faible.

Alimentation mode et régime

Ce rapace se nourrit principalement de reptiles : les caméléons et les geckos forment 83% de son régime. Les petits mammifères et plus particulièrement de lémuriens tels que Avahi Laniger et Hapalemur Griseus complètent son menu. Certaines populations locales rapportent qu'il consomme également des petits oiseaux, mais il doit être confondu avec l'Autour de Henst qui possède ce mode de prédation. Malgré son nom, on n'a aucune preuve directe qu'il se nourrisse de serpents.

Reproduction nidification

Le serpentaire de Madagascar construit son nid dans les arbres, un peu au-dessous de la cime, entre la dense végétation des branches et d'autres plantes telles que les lianes et les fougères. Le premier nid découvert en 1997 était situé dans une fougère épiphyte à quelques 20 mètres au-dessus du sol. Le seul nid étudié contenait un seul oeuf. D'après ce qui a été constaté, l'incubation, assurée par les deux partenaires, durerait environ quarante jours et la totalité de la période de nidification s'étalerait sur 62 jours. Les jeunes deviendraient autonomes et se disperseraient à l'âge d'environ 15 semaines.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population de serpentaires de Madagascar, déjà réduite à sa plus simple expression, est en déclin constant. Ceci peut être expliqué en priorité par la dégradation continuelle de son habitat. Déffrichages pour ouvrir de nouvelles zones agricoles, abattage, exploitation industrielle et commerciale du bois constituent les deux principales menaces. On peut y ajouter les incendies et les feux de brousse incontrôlés. La dépendance pour les forêts inviolées rend cette espèce particulièrement vulnérable aux perturbations qu'elles subissent . Au rythme où avancent les dégradations, les serpentaires de Madagascar seront réduits dans quelques années à vivre dans les zones protégées des 4 parcs nationaux .

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/05/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net