Sittelle torchepot

Sitta europaea - Eurasian Nuthatch

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sitta europaea

(Linnaeus, 1758)


Ordre : Passériformes

Famille : Sittidés  ;

Genre : Sitta

Espèce : europaea

Sous-espèces : 15 [+] [-]
Sitta europaea europaea(widespread)
Sitta europaea caesia(w, c and se Europe)
Sitta europaea hispaniensis(Portugal, Spain and n Morocco)
Sitta europaea cisalpina(Switzerland, Croatia, Italy and Sicily)
Sitta europaea levantina(s Turkey, n Syria and n Lebanon)
Sitta europaea persica(se Turkey, n Iraq and w Iran)
Sitta europaea caucasica(ne Turkey to sw Russia)
Sitta europaea rubiginosa(n Iran and Azerbaijan)
Sitta europaea asiatica(c Russia to e Siberia, Hokkaido. n Japan. and nw Manchuria (ne China))
Sitta europaea albifrons(ne Siberia and the n Kuril Is.)
Sitta europaea amurensis(se Siberia, Korea, c and s Japan and Hebei to ne Manchuria. ne China.)
Sitta europaea roseilia(s Kyushu. extreme s Japan.)
Sitta europaea bedfordi(Cheju I.. off South Korea.)
Sitta europaea seorsa(nw China)
Sitta europaea sinensis(nc and e China)

Biométrie :

Taille : 14 cm
Envergure : -
Poids : 19 à 24 g

Longévité : 9 ans

Chant :

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : brhlík lesní (cs), Spætmejse (da), Kleiber (de), Eurasian Nuthatch (en), Trepador azul (es), pähkinänakkeli (fi), Csuszka (hu), Picchio muratore eurasiatico (it), ゴジュウカラ (ja), Spettmeis (nb), Boomklever (nl), kowalik (zwyczajny) (pl), Trepadeira-azul (pt), Обыкновенный поползень (ru), brhlík obyčajný (sk), Nötväcka (sv), 普通 (zh)

Identification :
Sittelle torchepot La Sittelle torchepot est un oiseau trapu. Elle a les parties supérieures bleu-gris, et une queue courte. Les parties inférieures, menton et cou, sont blanches, devenant orangées sur le haut de la poitrine, les flancs, l'abdomen et les sous-caudales. Les ailes sont courtes et arrondies, et les rémiges sont plus foncées que le dos.
La tête bleu-gris est assez grosse, avec une ligne noire traversant l'œil et finissant vers les scapulaires. Les joues sont blanches, ainsi que le menton et le devant du cou.
Le bec bleu-gris est long et pointu. Les yeux sont noirs. Les pattes et les doigts aux longues griffes noires sont brun orangé clair.
Les deux sexes sont semblables, avec le mâle légèrement plus grand.

Chant : La Sittelle torchepot Sittelle torchepot a pour cri le plus commun un court "chwet" émis quand elle est excitée, et répété plusieurs fois. Elle lance un cri haut perché, ou plus court en guise de cri de contact.
Son chant est une lente série de sifflements perçants, parfois remplacée par un son répété rapide et excité.

Habitat : La Sittelle torchepot affectionne les bois de haute futaie, feuillus, mixtes et résineux. Mais on la rencontre aussi en abondance dans les parcs et les grands jardins.

Comportements : La Sittelle torchepot est capable de parcourir les troncs d'arbres et les branches dans un sens ou dans l'autre, même avec la tête en bas. Elle bouge obliquement, se suspendant grâce à la patte supérieure, et se propulsant avec l'autre. Elle n'utilise pas la queue comme les pics, mais ses longues griffes.
Pour se nourrir d'un gland ou d'une noisette, elle l'emporte sur une branche où elle la cale dans une crevasse de l'écorce, et elle la taillade pour l'ouvrir avec de vigoureux et bruyants coups de bec. Elle fréquente aussi les mangeoires où elle se montre très agressive, chassant les autres oiseaux. Elle est très active et agile. Elle sautille rapidement sur le sol.
Elle est souvent vue en couples ou seule. Elle dort dans un trou d'arbre ou de rocher.
La parade nuptiale démarre début mars.

Vol : La sittelle Sittelle torchepot torchepot effectue des vols courts d'un arbre à l'autre.

Nidification : La Sittelle torchepot niche dans des trous ou des crevasses, mais ne creuse pas elle-même. C'est souvent une ancienne loge de pic. Elle réduit l'entrée en construisant un dur mur de boue séchée autour du trou jusqu'à ce qu'il ait la bonne taille. Elle utilise aussi de la résine en tant que répulsif pour les prédateurs. L'intérieur du trou est tapissé de morceaux de copeaux d'écorce, d'herbes, de poils et de plumes.
La femelle dépose 6 à 8 oeufs blancs, tachetés de brun. L'incubation dure environ 13 à 18 jours. Ils sont nourris par les deux parents, principalement avec des insectes. Ils quittent le nid au bout de 23 à 26 jours après la naissance.

Régime : La Sittelle torchepot se nourrit d'insectes et d'araignées qu'elle trouve dans l'écorce des arbres. En hiver, elle se nourrit aussi de graines. Pour se nourrir, elle se rapproche souvent des habitations. Ses préférences vont surtout aux graines de tournesol : elle les prend une à une dans son bec, s'envole sur une branche, cale la graine sur un tronc, la décortique et avale le noyau, puis s'en va en chercher une autre.

Protection / Menaces : La Sittelle torchepot est commune et largement répandue dans son habitat.

Sources :

 

Autres liens :
Fiche de la sittelle torchepot du site Pouyo et les oiseaux
D'après Buffon : Oiseaux étrangers qui ont rapport à la Sittelle.
Iucn
Birdlife
Avibase
Hbw Alive


Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot


Fiche créée le 07/11/2002 par Didier COLLIN


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 26/09/2016 04:25:42 - © 1996-2016 Oiseaux.net

Tous les oiseaux d'Europe, Coffret B: Des Coucous aux Bruants

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot