Stictonette tachetée

Stictonetta naevosa - Freckled Duck

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Stictonetta

  • Espèce
    :

    naevosa

Descripteur

Gould, 1841

Biométrie
  • Taille
    : 56 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 691 à 1130 g
Distribution

Distribution

Description identification

Il n'y a aucune différence entre le plumage éclipse et le plumage nuptial. Chez le mâle adulte, la livrée brun noirâtre est constellée de petites taches jaunâtres ou blanchâtres. Les plus petites, situées sur la tête et sur le cou, paraissent sombres. Les plus grandes positionnées sur le dessous, font que celui -ci semble plus clair. Les rémiges sont uniformément brun foncé. Le dessous des ailes affiche une teinte blanche, avec d'irrégulières taches sombres sur le bord de traîne. Les grandes couvertures sont mouchetées de brun. La partie inférieure des primaires est brun clair.
La femelle adulte est comme son partenaire, mais l'ensemble a une tendance plus claire, sans nuance noirâtre. Les taches sont jaunâtre pâle. Les juvéniles ressemblent aux parents mais sont encore plus pâles que leur mère. L'ensemble présente un fond brun clair avec des taches jaune vif.
A tout âge, le bec aplati a une teinte gris-ardoise. Au début de la nidification, le mâle a une tache rouge-cire sur le premier tiers de la mandibule. Les pattes et les pieds sont gris-ardoise, les iris sont bruns.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Freckled Duck,
  • Pato Moteado,
  • Pato-sardento,
  • Affengans,
  • gyöngyös réce,
  • Stippeleend,
  • Anatra lentigginosa,
  • Vattrad and,
  • Fregneand,
  • vlnkavka zobatá,
  • kachnovec vlnkovaný,
  • Spættet And,
  • tuhkasorsa,
  • ànec pigat,
  • pstrokaczka,
  • Крапчатая утка,
  • ゴマフガモ,
  • 澳洲斑鸭,
  • 點斑鴨,

Voix chant et cris

Les stictonettes sont assez silencieuses. Elles sont vraisemblablement vocales pendant les parades mais leurs cris sont souvent peu audibles et portent à faible distance. Les chants principaux des adultes sont identifiés comme de doux grognements ou des sifflements rauques. Les 2 parents émettent avec le bec ouvert des cris qui paraissent vibrants et querelleurs. Le cri d'alarme est reconnu comme un "oui-you" doux et flûté. Les jeunes poussent des crépitements de criquets qui s'apparentent à des trilles et qui se modifient progressivement avec l'âge.

Habitat

Les stictonettes tachetées fréquentent les lacs d'eau douce et les marécages qui ont une abondante végétation naissante sur les rives, surtout des plantes ligneuses. On peut aussi les observer, notamment en dehors de la saison de reproduction, dans les lagunes côtières composées d'eaux saumâtres ou même salines, avec moins de végétation épaisse. Elles évitent systématiquement le contact de l'océan et les estuaires battus par les marées.

Comportement traits de caractère

En raison des sècheresse prolongées qui affectent les marais du centre, ces canards mouchetés sont obligés de procéder à des migrations qui les amènent dans toutes les parties de l'Australie. Les formes de groupements sont assez variables : le plus souvent, ils se déplacent en petits groupes lorsqu'ils volent autour des lacs peu profonds. Les rassemblement sont plus conséquents (jusqu'à 500 oiseaux au lac Hungerford, Nouvelles-Galles du Sud) sur d'autres sortes de plans d'eau. Les stictonettes ont surtout une activité crépusculaire.

Alimentation mode et régime

Les stictonettes tachetées sont majoritairement végétariennes, elles consomment des algues, des graines et les parties vertes des plantes aquatiques ainsi que des herbes. Les petits invertébrés comme les insectes constituent une partie assez négligeable du menu. Ces canards de taille moyenne se nourrissent en barbotant dans l'eau peu profonde, filtrant le fond. Ils farfouillent et errent le long des rives, grignotant à la surface et ne plongeant sous l'eau qu'en cas de danger. La quête des aliments s'effectue surtout au crépuscule et à la nuit, même s'il sont capables de se restaurer à tout moment de la journée.

Reproduction nidification

La saison de nidification est nettement influencée par les crues des rivières et des lacs, mais elle s'étend parfois largement de juin à septembre. En Australie Occidentale, les jeunes canardeaux sont visibles en janvier et février. Le couple construit un nid en forme de boule avec des brindilles et des débris qui sont finement entremêlés. L'architecture de l'édifice est complétée avec un peu de duvet. Le nid est placé dans une roselière, dans des buissons qui servent pour le bois de chauffage (Muehlenbeckia cunninghamii) ou à la surface de l'eau. On le trouve également sur les berges des cours d'eau qui ont une végétation bien fournie. Les stictonettes tachetées usurpent parfois le nid d'autres espèces aquatiques comme les foulques.
La ponte comprend en moyenne 7 œufs de couleur crème dont la taille est de 6O millimètres sur 45 et le poids de 75 grammes. La durée d'incubation varie de 25 à 31 jours. La femelle couve seule, mais son partenaire monte la garde à proximité.
A la naissance, les poussins ont un duvet gris qui est légèrement plus pâle dessous. Ils ont des pattes grises, un bec gris-bleu et des iris brun foncé. Ils pèsent en moyenne de 40 à 50 grammes. Les canardeaux sont nidifuges, ils restent au nid seulement 24 heures puis leur mère les conduit à l'eau. Ils prennent leur envol au bout de 7 à 9 semaines. Les jeunes femelles atteignent la maturité sexuelle à l'âge de 2 ans. Il n'y a pas de statistiques sur le taux de réussite des couvées et sur la durée de vie des adultes.

Distribution

Les stictonettes tachetées sont endémiques de l'Australie. Leur aire de distribution couvre principalement le sud-ouest (Australie Occidentale, de Denham à Esperance) et le sud-est (Nouvelle-Galles du Sud, Victoria et extrême ouest de l'Australie Méridionale, surtout à proximité d'Adélaïde). Il n'y a pas de sous-espèce, ce canard est monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, ces oiseaux ne sont pas globalement menacés. En Australie, la population est totalement protégée. En Australie de l'Est, les effectifs sont estimés à 19 000 individus. Dans l'état de Victoria, il y a 3 000 oiseaux. Les population éparses de l'ouest et du centre désertique rassemblent près de 1 000 membres. Si on fait la récapitulation, on arrive à un total indécis compris entre 5 000 et 120 000 oiseaux. Birdlife propose une fourchette plus précise et plus récente comprise entre 7 300 et 17 000 oiseaux matures.
L'espèce est menacée dans certains états, notamment les Nouvelles-Galles du Sud. Dans les trois dernières décennies le déclin est dû à la détérioration des étendues d'eau douce qui étaient disponibles autrefois. La cause principale est l'aménagement des terres agricoles par de nouveaux drainages. L'éclaircissement des zones boisées, le surpâturage, les incendies et la salinisation des réserves d'eau ont rendus un grand nombre d'entre elles impropres à la consommation. Dans certains endroits, la chasse illégale persiste. Les aires de jeux et la présence des humains ont apporté une certaine perturbation. Du coup, des groupes d'oiseaux reproducteurs captifs, susceptibles d'être relâché dans la nature, ont été établis au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/01/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net