Tétras du Canada

Falcipennis canadensis - Spruce Grouse

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Falcipennis

  • Espèce
    :

    canadensis

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 43 cm
  • Envergure
    : 56 cm.
  • Poids
    : 450 à 781 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle, la face est résolument noire, de même que la gorge et le large placard qui recouvre la poitrine. Il présente une teinte plus claire sur le manteau et la partie supérieure des ailes que sur l'abdomen où la terminaison noire des plumes lui confère un apparence mouchetée gris et blanc. La queue est mouchetée de noir avec une bande terminale chamois. Les yeux sont surmontés par des caroncules érectiles rouge vif. Les pattes sont emplumées jusqu'aux orteils, ce qui facilite sa progression dans la neige en hiver. La femelle est de taille plus modeste que le mâle. L'ensemble de son plumage présente un aspect moucheté brun et blanc. Comme le mâle, elle possède également une bande caudale terminale brune.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Falcipennis canadensis osgoodi (n Alaska. USA.)
  • Falcipennis canadensis atratus (s Alaska. USA.)
  • Falcipennis canadensis isleibi (se Alaska. USA.)
  • Falcipennis canadensis canadensis (c Alberta to Labrador and Nova Scotia. Canada.)
  • Falcipennis canadensis canace (se Canada and ne USA)
  • Falcipennis canadensis franklinii (se Alaska to nw Wyoming and Idaho. USA.)

Noms étrangers

  • Spruce Grouse,
  • Gallo Canadiense,
  • Tetraz-dos-abetos,
  • Tannenhuhn,
  • lucfajd,
  • Bossneeuwhoen,
  • Pernice delle peccete,
  • Granjärpe,
  • Granjerpe,
  • jariabok jedľový,
  • tetřívek kanadský,
  • Granhjerpe,
  • kanadanpyy,
  • grèvol del Canadà,
  • borowiak kanadyjski,
  • Kanādas rubenis,
  • Канадская дикуша,
  • ハリモミライチョウ,
  • 枞树镰翅鸡,
  • 樅樹雞,

Habitat

Il occupe une localisation assez septentrionale en Amérique du Nord, juste en dessous de la zone de la toundra, de l'océan Atlantique jusqu'à l'océan Pacifique. La limite sud de son aire de distribution est marquée d'est en ouest, par le nord de la Nouvelle-Angleterre, les Grands Lacs, Les Rocheuses du Wyoming et la chaîne côtière qui borde l'état de l'Oregon.
Le tétras du Canada vit à la lisière des forêts de conifères, de préférence dans les épicéas, les sapins, les mélèzes, les pins et les cèdres. Il reste assez fidèle à son habitat d'origine et ne procède pas à des mouvements saisonniers en vue de trouver des ressources alimentaires supplémentaires.

Comportement traits de caractère

Tétras du Canada
Poussin

Le tétras du Canada est parfois aussi appelé 'fool hen' (poule stupide) parce la femelle est si familière et si peu craintive lorsqu'elle niche qu'on peut s'en approcher au point de la saisir. C'est une espèce paisible vivant en couples pendant la saison de reproduction sur un petit territoire défendu par le mâle. Le reste de l'année, il vit solitairement ou en petits groupes familiaux, picorant dans les allées forestières ouvertes ou se perchant dans les zones denses en conifères.

Alimentation mode et régime

Il consomme des aiguilles de conifères, des bourgeons, des baies, des feuilles, des champignons et des fougères. Il se nourrit également de quelques mousses ainsi que de joncs ou roseaux. Bien que son alimentation soit assez largement végétarienne, il mange aussi des insectes qu'il prélève plus particulièrement au printemps et pendant la saison de nidification.

Reproduction nidification

Pendant la saison des amours, le mâle vole haut avec un bruyant battement d'ailes. Au sol, le rituel s'effectue avec la queue déployée en éventail. Il se pavane en rond, caroncules dilatées, ébouriffant ses plumes et agitant ses ailes afin d'attirer une femelle, manoeuvre qui est pratiquement toujours couronnée de succès. Ces manifestations sont accompagnées d'une production vocale suffisamment démonstrative. Une fois les préliminaires liquidés, la femelle pond 4 à 11 oeufs au sol dans une simple dépression garnie de mousses, d'herbes et de feuilles. Le nid est souvent bâti sous les basses branches pendantes d'un épicéa. L'éclosion intervient au bout de trois semaines et les poussins quittent le nid dès l'âge de 10 jours.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net