Tinamou à pieds rouges

Crypturellus erythropus - Red-legged Tinamou

Systématique
  • Ordre
    :

    Tinamiformes

  • Famille
    :

    Tinamidés

  • Genre
    :

    Crypturellus

  • Espèce
    :

    erythropus

Descripteur

Pelzeln, 1863

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 485 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les pattes varient du rouge-rose terne à la couleur saumon. Le capuchon va de la couleur noire au gris-brun ou au gris. Les côtés de la tête sont généralement roux-cannelle. Le reste des parties supérieures est brun avec une nuance roussâtre ainsi que de vagues barres et vermiculures fuligineuses ou chamois. En fait, les tinamous à pieds rouges sont barrés principalement sur les ailes, le dos et le croupion ne portant que d'indistinctes esquisses ou indications de barres.
La gorge est blanchâtre à chamois. La zone située juste en dessous de la gorge est grise, ce qui contraste nettement avec le chamois-argile du reste de la poitrine. Le ventre et les sous-caudales sont chamoisés. Les yeux varient du brun au gris-jaune. Le bec est noir, excepté la mandibule inférieure qui est couleur chair avec une pointe noire.
Chez la race spencei, les flancs sont marqués de barres noires. Chez la race idoneus, la calotte est brun grisâtre. Chez la race nominale erythropus, elle est très sombre alors que chez la race cursitans, elle est gris uni. La race margaritae qui vit dans une île se signale par ses caractères originaux : calotte moins développée mais plus sombre et plus richement colorée, poitrine grise contrastant nettement avec le bas du dessous qui est chamois foncé.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Crypturellus erythropus cursitans (n Colombia, nw Venezuela)
  • Crypturellus erythropus idoneus (ne Colombia, nw Venezuela)
  • Crypturellus erythropus columbianus (nc Colombia)
  • Crypturellus erythropus saltuarius (Magdalena Prov.. nc Colombia.)
  • Crypturellus erythropus spencei (n Venezuela)
  • Crypturellus erythropus margaritae (Margarita I.. off Venezuela.)
  • Crypturellus erythropus erythropus (e Venezuela to ne Brazil)

Noms étrangers

  • Red-legged Tinamou,
  • Tinamú Patirrojo,
  • Inhambu-de-perna-vermelha,
  • Rotfußtinamu,
  • Roodpoottinamoe,
  • Tinamo zamperosse,
  • Rödfotad tinamo,
  • Rødbeintinamu,
  • tinama červenonohá,
  • tinama rudonohá,
  • Rødbenet Tinamu,
  • punajalkatinami,
  • tinamú cama-roig,
  • kusacz czerwononogi,
  • Красноногий криптуреллюс,
  • アカアシシギダチョウ,
  • 红脚穴(共鸟),
  • 紅足穴(共鳥),

Voix chant et cris

Le chant est un sifflement assez plat qui se termine tout de même par une légère intonation interrogative : "whuu, whùu-whu?" ou "whuu, whu-wheùu?". Chaque note a une toute petite inflexion vers le bas en son milieu. Les oiseaux des 2 sexes chantent, mais les femelles s'expriment plus rarement. Une version plus raccourcie du chant, composée de notes plus hautes et plus traînantes "whuu-whuu" peut également être entendue. Dans le nord-est du Venezuela, les tinamous à pieds rouges émettent leurs vocalises principalement du mois d'avril au mois d'août.

Habitat

Les tinamous à pieds rouges résident dans la zone tropicale et subtropicale, à des altitudes qui peuvent aller jusqu'à 1 700 mètres. On les trouve principalement dans les fourrés épineux, dans les forêts clairsemées, dans les parcelles en cours de régénération ainsi que dans les boisements de plaine plus ou moins humides composés d'arbres à feuilles caduques. Ils ne dédaignent pas non plus les prairies à condition qu'elles soient dotées de buissons et de quelques arbres isolés. Cet oiseau apprécie également les zones boisées ouvertes et les broussailles formées principalement d'épineux.

Comportement traits de caractère

Les mœurs de ce tinamou sont assez semblables à celles du Tinamou soui. Cependant, il vit dans des habitats plus arides et plus clairsemés, aussi est-il plus facilement observable. Quand il se nourrit à terre, on suppose donc qu'il marche calmement et qu'il picore les matières végétales et les insectes qui jonchent le plancher. De temps à autre, il lève la tête pour donner un petit coup d'œil furtif et pour surveiller les environs. Les tinamous à pieds rouges sont présumés sédentaires.

Alimentation mode et régime

On ne possède aucune information sur le régime du tinamou à pieds rouges. Comme les autres tinamous, on suppose que son menu est mixte et qu'il consomme à la fois des baies, des fruits, des plantes et des invertébrés.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de janvier à septembre en Colombie. Apparemment les œufs ont une couleur très variable selon les races. Wikipédia les décrit comme gris pâle lavande avec des infiltrations plus ou moins importantes de rose. D'après le Handbook, ils sont brun-rose brillant, rose jaunâtre ou gris rougeâtre. Les tinamous nichent toujours à terre. Dans les prairies ou les zones de savanes, ils dissimulent leur construction sous un buisson, un petit arbre ou une épaisse touffe d'herbe. Dans les zones boisées, ils placent le nid au pied d'un arbre entre les racines principales. Chez les oiseaux du genre Crypturellus comme c'est le cas pour le tinamou à pieds rouges, l'incubation dure habituellement 16 jours. La couvaison et toutes les tâches parentales sont assurées par le mâle.

Distribution

Les tinamous à pieds rouges sont originaires de l'extrême nord du continent sudaméricain. Leur aire de distribution longe les côtes de l'océan Atlantique, pratiquement de l'isthme de Panama jusqu'à l'embouchure de l'Amazone. Elle couvre partiellement les pays suivants : Colombie, Venezuela, Guyana, Suriname et déborde sur le nord-est du Brésil. Ces oiseaux sont présents également en Guyane Française. Sur ce territoire sans doute équivalent à environ 1 million de kilomètres carrés, on trouve officiellement 7 sous-espèces : C. e. erythropus, la race nominale (est du Venezuela, Guyana, Suriname et nord-est du Brésil) - C. e. cursitans (cordillière est des Andes dans le nord de la Colombie et le nord-ouest du Venezuela) - C. e. spencei (nord du Venezuela) - C. e. margaritae (île Margarita) - C. e. saltuarius (nord-est de la Colombie , dans la sierra de Ocaña) - C. e. colombianus (nord-centre de la Colombie) - C. e. ideonus (nord-est de la Colombie, nord-ouest du Venezuela, région de Santa Marta).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. En dépit de certaines confusions avec d'autres espèces qui ont conduit parfois à de mauvaises évaluations, on pense qu'elle vit en faible densité. La race saltuarius qui vit dans la vallée de la Magdalena, dans le nord de la Colombie, est peut-être éteinte. La race columbianus est considérée comme presque menacée.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/05/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net