Touraco à huppe blanche

Tauraco leucolophus - White-crested Turaco

Systématique
  • Ordre
    :

    Musophagiformes

  • Famille
    :

    Musophagidés

  • Genre
    :

    Tauraco

  • Espèce
    :

    leucolophus

Descripteur

Heuglin, 1855

Biométrie
  • Taille
    : 40 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 198 à 226 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cet oiseau est absolument inconfondable avec ses joues, son cou et sa huppe blanc pur qui contrastent fortement avec le bleu-noir violacé brillant des lores, du front, du devant du capuchon et du contour des yeux. On peut également apercevoir une étroite ligne noire en-dessous des iris. La gorge est verdâtre pâle, le manteau et la poitrine sont vert-gazon. Le bas du dos, les couvertures alaires la croupion et la queue sont bleu-violet brillant. Le ventre et les sous-caudales présentent une teinte noirâtre. Les rémiges primaires et les filets externes des secondaires forme une bande cramoisie avec des extrémités noirâtres.
Les iris sont brun sombre, le sourcil et la peau nue lorale sont écarlates. Le bec est jaune avec une base vert clair. Les pattes et les pieds affichent une couleur noir brunâtre.
Il n'y a pas de différence entre le mâle et la femelle. Les immatures sont semblables aux adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-crested Turaco,
  • Turaco Crestiblanco,
  • Tauraco de crista blanca,
  • Weißhaubenturako,
  • fehérbóbitás turákó,
  • Witkuiftoerako,
  • Turaco crestabianca,
  • Vitkronad turako,
  • Hvithodeturako,
  • turako bielochochlatý,
  • turako bělokorunkatý,
  • Hvidtoppet Turako,
  • valkoharjaturako,
  • turac de cresta blanca,
  • turak białoczuby,
  • Белохохлый турако,
  • シロガシラエボシドリ,
  • 白冠蕉鹃,
  • 白冠蕉鵑,

Voix chant et cris

Un "whooooooop" simple et très étiré est suivi après une courte pause par une série régulière de plusieurs "khaw" rauques ou enroués. Ce chant rappelle par bien des aspects celui du Touraco vert (Tauraco persa).

Habitat

Les touracos à huppe blanche fréquentent les galeries forestières qui longent les rivières et les cours d'eau. On les trouve également dans les savanes arborées, particulièrement dans les endroits où ils y a abondance de plantes grimpantes ou de feuillage pendant. Ces oiseaux vivent à partir de 100 mètres au-dessus du niveau de la mer et peuvent grimper jusqu'à 2 200 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les touracos à huppe blanche vivent en petits groupes ou en couples qui défendent ardemment leur territoire. Bien qu'ils soient très majoritairement sédentaires, ces longs oiseaux sont sujets à de fréquents vagabondages. Notamment quand ils se nourrissent, ils s'éloignent souvent des galeries denses qui longent le cours des rivières pour visiter les savanes voisines surtout s'ils sont certains d'y trouver des ressources en abondance. Les touracos à huppe blanche commencent leur quête de nourriture dès l'aube. Cette activité occupe une grande majorité de leur journée, elle dure généralement jusqu'à ce que les oiseaux regagnent les perchoirs pour la nuit. Elle n'est interrompue que pendant quelques brefs instants, le temps que les couples se lissent mutuellement les plumes. L'accouplement et la ponte sont précédés par une danse rituelle qui sert à sceller les liens entre les 2 partenaires.

Alimentation mode et régime

Les touracos à huppe blanche consomment principalement des fruits et des baies. Ils sont également friands de fleurs et de petits mollusques en particulier les escargots.

Reproduction nidification

Les touracos à huppe blanche nichent en août au Nigéria, en mai en République Centrafricaine, à partir d'avril au Zaïre et en mai-juin en Ouganda. La nidification est souvent liée au début de la saison des pluies. Le nid est une sorte de soucoupe désordonnée et fragile qui a plus ou moins la forme d'une plate-forme et qui est construite avec des morceaux de bois et des brindilles entremêlées, à une hauteur de 3 à 7 mètres au-dessus du sol. Il est souvent placé dans un acacia dont le feuillage n'est pas trop épais.
La ponte comprend généralement 2 œufs de couleur blanche et de forme arrondie qui sont couvés par les 2 parents pendant une durée qui n'est pas précisée dans le milieu naturel. L'incubation commence dès le dépôt du premier œuf. D'après le zoo de Cleveland, elle dure 22 jours.

Distribution

Les touracos à huppe blanche sont originaire du centre-ouest et du centre-est du continent africain. Leur aire de distribution forme une fine bande qui va de l'extrême sud-est du Nigeria et du nord du Cameroun jusqu'à l'ouest du Kenya et jusqu'au lac Victoria en passant par le sud du Tchad et de la République Centrafricaine, le sud du Soudan, le nord-est du Zaïre et le nord-centre de l'Ouganda. Cette espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas subdivisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, les touracos à huppe blanche ne semblent pas particulièrement menacés. Ils sont même assez abondants sur le cours inférieur du Nil au sud du Soudan et au nord de l'Ouganda. Ils sont localement communs dans l'ouest du Kenya. Ils sont plus rares dans l'ouest de l'aire de répartition. Selon Birdlife, leur territoire entier mesure 1 430 000 kilomètres carrés, leurs effectifs globaux quoique non quantifiés semblent stables. L'espèce est donc classée comme de préoccupation mineure (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/09/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net