Tourterelle à collier

Streptopelia semitorquata - Red-eyed Dove

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Streptopelia

  • Espèce
    :

    semitorquata

Descripteur

Rüppell, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 162 à 310 g
Distribution

Distribution

Description identification

La Tourterelle à collier est la plus grande espèce du genre Streptopelia en Afrique. Elle est plus grande que la Tourterelle du Cap avec laquelle elle peut être confondue. Chez l'adulte, la tête est teintée de rose, le front et l'avant de la calotte étant gris clair, cette couleur pouvant gagner l'ensemble de la tête chez l'adulte nuptial. Le bec est uniformément noir. L'œil à iris d'un rouge-orange sombre est entouré d'une zone de peau nue en amande d'un rose soutenu. Le cou, la poitrine et le haut du ventre sont de teinte rose vineux. Un large demi-collier de plumes noires entouré d'un liseré blanc de largeur variable est visible sur la nuque. Le dessus du corps et des ailes est d'un brun-beige assez sombre, localement nuancé de gris. Les rémiges et la queue sont brunes, cette dernière barrée de brun sombre au deux tiers de sa longueur. Vue de dessous, la queue paraît nettement bicolore, noirâtre à la base et blanchâtre à l'extrémité. Les pattes sont roses, parfois presque couleur corail.
Le juvénile ressemble à l'adulte, mais en plus terne avec les parties nues non encore colorées. Le demi-collier est peu visible. Les plumes des parties supérieures sont ourlées de beige ou de roussâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-eyed Dove,
  • Tórtola Ojirroja,
  • Rola-de-olhos-vermelhos,
  • Halbmondtaube,
  • pirosszemű gerle,
  • Roodoogtortel,
  • Tortora occhirossi,
  • Rödögd duva,
  • Rødøyedue,
  • hrdlička červenooká,
  • hrdlička červenooká,
  • Rødøjet Skoggerdue,
  • savanniturturikyyhky,
  • Grootringduif,
  • tórtora de Rüppell,
  • synogarlica czerwonooka,
  • sarkanacu ūbele,
  • Красноглазая горлица,
  • アカメジュズカケバト,
  • 红眼斑鸠,
  • 紅眼斑鳩,

Voix chant et cris

Le chant de la Tourterelle à collier est une succession de "rrroo coo coo" de tonalité grave, avec une insistance sur les dernières syllabes. Elle peut répéter ce chant trisyllabique pendant de longs moments.

Habitat

La Tourterelle à collier occupe un large éventail d'habitats, avec toutefois des effectifs moindres dans les zones arides et dans les zones montagneuses très humides. Elle affectionne les milieux boisés et semi-boisés où les monapes sont présents et denses en feuillage, les zones semi-arides et humides et la proximité de l'eau (lacs, barrages et cours d'eau). En Afrique du Sud, elle s'est très bien adaptée aux parcs et jardins des zones urbaines.

Comportement traits de caractère

En dehors du temps de la reproduction, la Tourterelle à collier est volontiers grégaire, comme les autres membres du genre, et ce dans un souci de protection contre les prédateurs. Elles se regroupent autour des points d'eau en tout début de matinée et en soirée, le reste de la journée étant consacré à la recherche de nourriture et entrecoupé de phases de repos. Elle est souvent au sol, en particulier pour chercher sa nourriture, ou alors perchée dans les ligneux.
Le vol : Le vol de la Tourterelle à collier est semblable à celui de toutes les tourterelles du genre. Les battements d'ailes sont appuyés et réguliers.

Alimentation mode et régime

La tourterelle recherche sa nourriture au sol, mais aussi dans les arbres et arbustes. Elle consomme des graines diverses comme celles du sorgho, du mil à chandelle, des hélianthes, etc. mais également des baies comme celles des Corbeilles d'or, des Bois d'Andrèze et des mûriers. Des éléments végétaux comme des rhizomes ou des insectes comme des termites font parfois partie de son repas. Elle sait trouver de quoi se nourrir aussi bien en milieu naturel que dans les zones où l'homme exerce une activité agricole.

Reproduction nidification

La Tourterelle à collier est monogame. La saison de reproduction varie selon les régions car elle est étroitement liée aux conditions climatiques. En Afrique du Sud, on pense que la reproduction a lieu toute l'année mais elle connaît un pic avec les saisons des pluies en hiver et en été. Le mâle territorial effectue des vols ascensionnaires fréquents avec force coups d'ailes, puis redescend, ailes et rectrices déployées. La parade nuptiale a lieu au sol ou sur une branche horizontale assez basse. En présence de la femelle,le mâle effectue des demi-cercles tête basse et plumes du cou gonflées pour mettre en évidence son demi-collier et le gris clair de son front. Après l'accouplement, le couple passe beaucoup de temps à sa toilette, se lissant les plumes. Le nid construit dans un arbre ou un arbuste est un édifice plat et sommaire, fait de brindilles et de radicelles. Il est protégé de la vue des prédateurs par le feuillage dense des arbres. C'est le mâle qui s'occupe de collecter les matériaux pendant que la femelle s'occupe de la construction. L'emplacement choisi est souvent près de l'eau. La femelle y pond 2 œufs blancs couvés par les deux adultes pendant 14 à 17 jours. Les jeunes sont nourris au nid pendant la même durée. Trois semaines plus tard, ils seront indépendants.

Distribution

La Tourterelle à collier est largement répandue en Afrique subsaharienne et ce jusqu'au Cap. Sa répartition déborde légèrement sur l'extrême sud-ouest de la péninsule arabique. Elle est résidente, mais des déplacements saisonniers sont observés localement.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La Tourterelle à collier est largement répandue et commune. Ses effectifs tendent même à augmenter. Elle n'est pas menacée.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/10/2016 par Nathalie Santa Maria © 1996-2017 Oiseaux.net