Tourterelle rieuse

Streptopelia roseogrisea - African Collared Dove

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Streptopelia

  • Espèce
    :

    roseogrisea

Descripteur

(Sundevall, 1857)

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : 55 à 56 cm.
  • Poids
    : 165 à 274 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes de la race nominale, le front et le capuchon sont rose grisâtre, la première étant légèrement plus pâle. L'arrière du cou est orné d'une collier semi-circulaire noir bordé de blanc sur le dessus. Le manteau, le dos, le croupion, les sus-caudales, les scapulaires, les tertiaires et l'intérieur des couvertures alaires sont brun sableux clair. Les couvertures extérieures sont gris pâle, les rémiges sont brunes avec de fins liserés chamois clair. Les rectrices centrales présentent une teinte plus gris-brun. Les paires de rectrices suivantes sont gris plus sombre avec des extrémités blanches de plus en plus larges, les rectrices extérieures étant nettement bordées de blanc. Les parties inférieures sont d'un rose œillet très délicat, excepté le menton et le ventre qui sont blanchâtres. Le dessous des ailes est blanchâtre.
Les iris sont rouge foncé. La peau nue orbitale forme un étroit anneau blanc. Les pattes sont noires, les pieds rouges.
Les juvéniles sont comme les adultes mais le collier est très peu développé et l'ensemble du plumage affiche une couleur brun-sable plus pâle. Les plumes des couvertures alaires sont vaguement bordées de chamois clair. Leurs iris sont brun jaunâtre pâle. Les pattes sont brun grisâtre terne. La race arabica présente un plumage légèrement plus foncé et des couvertures sous-alaires grisâtres.
Les tourterelles rieuses sont parfois confondues avec les tourterelles vineuses et les tourterelles du Cap qui sont des espèces assez semblables cohabitant partiellement avec elles.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Streptopelia roseogrisea roseogrisea (ne, c, w, also sw Arabian Peninsula)
  • Streptopelia roseogrisea arabica (ne Sudan to n Somalia and sw Arabia)

Noms étrangers

  • African Collared Dove,
  • Tórtola Rosigrís,
  • Rola-mansa,
  • Lachtaube,
  • kacagó gerle,
  • Дикая смеющаяся горлица,
  • 粉头斑鸠,
  • Izabeltortel,
  • Tortora dal collare africana,
  • Skrattduva,
  • Saheldue,
  • cukrówka,
  • hrdlička chichotavá,
  • hrdlička chechtavá,
  • Skoggerdue,
  • saharanturturikyyhky,
  • ,
  • バライロシラコバト,

Voix chant et cris

Tourterelle rieuse
adulte

Les tourterelles rieuses émettent un cri caractéristique en deux parties. La première est un "coo" bref et accentué. La seconde est un "rrrrrrrrrrrrrooooooooo" plus long et descendant. Cette dernière partie est légèrement variable et peut également se retranscrire de la façon suivante "corrrrrrrrrrrroooo".

Habitat

Les tourterelles rieuses fréquentent principalement les broussailles arides et les buissons épineux avec des acacias. Elles s'installent toujours à proximité de points d'eau et de rivières. On peut également les trouver dans des régions agricoles plus ouvertes ou dans des zones herbeuses. Dans le sud-ouest de la péninsule arabique et en Mauritanie, elles pénètrent volontiers dans les parcs des villes. Au Yémen et en Arabie Saoudite, elles sont présentes le long des côtes et elles habitent les mangroves.

Comportement traits de caractère

Bien que majoritairement sédentaires, les tourterelles rieuses procèdent à quelques migrations saisonnières vers le sud et vers le nord pendant la saison sèche. A ce moment de l'année, on peut les apercevoir au Nigéria et dans l'extrême nord du Cameroun. Par ailleurs, ces oiseaux effectuent des mouvements journaliers pour rejoindre les dortoirs ou pour aller se désaltérer aux points d'eau. Dans ce cas-là, on peut les observer en grand nombre, formant des rassemblements qui varient de 25 à plusieurs centaines d'oiseaux. Aux autres moments de la journée, on les trouve plutôt en petites bandes.

Alimentation mode et régime

Les tourterelles rieuses recherchent leur nourriture à terre où elles recueillent une grande variété de graines herbeuses, de plantes des prairies ou de céréales. En Gambie, leur menu ne comprend pas moins de 68 sortes de végétaux. Elles consomment également des baies, des insectes et des petits escargots. Pendant les années les plus humides, lorsque les baies sont plus abondantes, ces oiseaux sont moins dépendants des points d'eau. Ils mangent également plus de plantes monocotyledones et ils marquent une préférence pour les herbes du genre Panicum. Pendant les années où les précipitations sont moindres, les plantes dicotylédones sont consommées et peuvent constituer jusqu'à 80% de la diète. Les fruits du tribule terrestre (Tribulus terrestris ) sont alors très appréciés.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule à tous les mois de l'année en Sénégambie. Elle a lieu uniquement en septembre-octobre au Tchad, de décembre à juin au Soudan et de décembre à février en Ethiopie. Le nid est une fragile plate-forme construite avec des fines brindilles. Il est placé dans un petit arbre, souvent un dattier du désert (Balanites aegyptiaca), un acacia ou un kél (Grewia bicolor), à une hauteur moyenne de 2 m 50 au-dessus du sol. Le nid est souvent situé à 20 kilomètres du plus proche point d'eau. D'anciens nids abandonnés d'autres espèces sont parfois utilisés. La femelle y dépose deux œufs blancs qui éclosent au bout de 15 jours. L'incubation est effectuée par les 2 parents. Les oisillons prennent leur envol environ 15 jours après leur naissance et ils deviennent très rapidement indépendants. Les parades nuptiales consistent en de profondes salutations avec le bec pointant directement vers le sol. Les plumes de parade situées autour de la tête forment une sorte de fraise ou de colerette. Les parades aériennes comprennent des vols au cours desquels les oiseaux montent très haut dans le ciel propulsés par de puissants battements d'ailes avant de redescendre en planant, les ailes positionnées vers l'avant et la queue déployée.

Distribution

Les tourterelles rieuses sont avant tout une espèce du Sahel dont l'aire de distribution occupe une large bande qui va de la Sénégambie et de la Mauritanie jusqu'à la mer Rouge et à la corne de l'Afrique. Sur le continent asiatique, cette espèce occupe les plaines côtieres le long du golfe d'Aden, en Arabie Saoudite et au Yémen. 2 sous-espèces sont officiellement reconnues : S. r. risoria, la race nominale (continent africain) - S. r. arabica (continent asiatique).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les tourterelles rieuses ne sont pas globalement menacées. Dans de nombreuses régions de leur aire de distribution, on les trouve en bandes de plusieurs milliers d'individus. Elles occupent des endroits où les populations humaines sont généralement très réduites. Avec la désertification progressive du Sahel, les tourterelles rieuses colonisent de nouveaux territoires chaque année. D'après Del Hoyo, les densités au Sénégal sont de 4 à 7 oiseaux tous les 10 hectares. D'après Birdlife, les effectifs sont stables en l'absence de véritables menaces, l'espèce est donc classée comme de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/04/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net