Traquet commandeur

Myrmecocichla nigra - Sooty Chat

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Myrmecocichla

  • Espèce
    :

    nigra

Descripteur

(Vieillot, 1818)

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 37 à 46 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le Traquet commandeur est un oiseau de taille moyenne, assez corpulent, avec une queue assez courte et des ailes arrondies. Le mâle adulte est presque entièrement noir brillant, avec une bande blanche très visible sur les couvertures alaires. Les rémiges sont brun foncé, de même que les yeux. Le bec et les pattes sont noirs. Il existe un dimorphisme sexuel. La femelle est brun foncé et ne montre pas de blanc à l'aile, sauf exception. Le juvénile ressemble à l'adulte de sexe correspondant, en plus terne. Le mâle immature acquiert les couvertures blanches assez tôt.
Le Traquet commandeur femelle peut être confondu avec un Traquet brun, espèce proche. Ils vivent dans les mêmes régions et affectionnent les mêmes biotopes. Cependant, le Traquet brun montre du blanc à la base des rémiges qui se voit bien en vol.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sooty Chat,
  • Zorzal-hormiguero Negro,
  • Cartaxo-formigueiro-preto,
  • Hadeschmätzer,
  • feketehasú hangyászrigó,
  • Чёрный муравьиный чекан,
  • 暗色蚁鵖,
  • Zwarte Miertapuit,
  • Sassicolo fuligginoso,
  • Svart termitskvätta,
  • Sotskvett,
  • smolarek epoletowy,
  • skaliarik černastý,
  • bělořit běloramený,
  • Sort Myrepikker,
  • termiittitasku,
  • ,
  • クロアリヒタキ,

Voix chant et cris

Chez le Traquet commandeur les deux sexes chantent. Le chant est un mélange de sifflements clairs et calmes et de chuchotements, le tout mélodieux et varié, et rappelant parfois les émissions d'autres oiseaux : "tiii-tiio tiii tiii tiiiiio kuiii-iiiii-kuwiiiiir iii-iuwii-tii tseuwii-tu-skuwiiir-tsi-tsuiiit".

Habitat

Le Traquet commandeur se rencontre du niveau de la mer à près de 3 000 mètres d'altitude suivant les pays et les latitudes, mais plutôt en moyenne à des altitudes supérieures à 1 500 m comme au Kenya ou en Ouganda. En Gambie, on le trouve proche du niveau de la mer. Il affectionne les grandes prairies semi-arides ouvertes à herbes basses avec des termitières, y compris après un feu, les zones broussailleuses avec des buissons épineux épars, les forêts ouvertes d'acacias et de mopanes ainsi que les terres agricoles et les villages proches. Il n'est pas rare de le croiser le long des routes.

Comportement traits de caractère

Le Traquet commandeur vit seul, en couple ou en petits groupes principalement vers la fin de la saison de reproduction. Il est monogame et territorial malgré une densité de population en général assez faible. On ne compte en effet pas plus de 4 à 6 couples par km² dans les meilleurs territoires. Il a pour habitude de se percher au sommet des termitières avec une attitude qui est propre au genre, à savoir bien droit sur pattes. Il devient de ce fait bien visible pour un observateur, d'autant plus qu'il n'est pas farouche. Il utilise également les branches dégagées des buissons comme postes d'observation. Il se perche aussi sur les fils électriques des bords de routes. Immobile, il observe et cherche ses proies des yeux, avec de temps en temps quelques mouvements de queue de bas en haut, puis se laisse tomber sur elles. Au sol, il court ou sautille en fouillant du bec la terre molle ou les débris végétaux.
Le vol : Le vol du Traquet commandeur est assez bas et rarement pratiqué sur de longues distances. Il procède plutôt par petits vols courts, redressant la queue au moment de se poser.

Alimentation mode et régime

Le Traquet commandeur est principalement insectivore. Il se nourrit de termites, de coléoptères, de fourmis, de sauterelles et de chenilles ainsi que d'araignées et de petits invertébrés. Il ajoute parfois quelques graines et baies à son régime alimentaire.

Reproduction nidification

Il n'y a pas de saison de reproduction bien définie à l'échelle de la population générale. La reproduction du Traquet commandeur coïncide avec les saisons des pluies locales. Elle a lieu toute l'année en Afrique de l'Est, en mai-juin et octobre en Ouganda, en octobre en Zambie, d'août à novembre en Angola, de mars à juin au nord-est de la République démocratique du Congo et de septembre à février et en juillet dans le sud-est africain. Le mâle parade en évidence au sommet des buissons ou des termitières en chantant et en battant énergiquement des ailes. Le nid, en forme de petite coupe faite d'herbes et doublée de fines radicelles, se trouve caché au fond d'un terrier, dans une termitière, une souche, ou alors dans un tunnel profond que le couple creuse dans un talus terreux ou une berge abrupte. La femelle pond 2 à 5 œufs blancs légèrement bleutés, parfois avec de fines taches noires. Elle incube 14 à 16 jours. L'espèce est parasitée par le Grand indicateur.

Distribution

Le Traquet commandeur a une distribution irrégulière. Il est avant tout présent dans le centre-sud de l'Afrique, de l'est de Nigeria et du Sud-Soudan au nord, à l'Angola et à la Zambie au sud, avec un barycentre sur la République démocratique du Congo. Mais même au cœur de son aire, celle-ci est morcelée du fait de ses exigences en terme d'habitat. En Afrique de l'Ouest, on le trouve ponctuellement en Sénégambie et au Liberia. Il est localement commun mais sa répartition est irrégulière.
Le Traquet commandeur est un oiseau réputé sédentaire. Cependant, quelques données mal documentées suggèrent des déplacements de population au Sénégal, en Guinée et au Liberia.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Traquet commandeur est commun et l'espèce n'est pas classée vulnérable.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/02/2017 par Nathalie Santa Maria © 1996-2017 Oiseaux.net