Troglodyte modeste

Cantorchilus modestus - Cabanis's Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Cantorchilus

  • Espèce
    :

    modestus

Descripteur

Cabanis, 1861

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Commme son nom anglais l'indique (plain wren=trogloglodyte uni), le troglodyte modeste possède un plumage sans véritables marques évidentes. Son seul caractère remarquable est constitué par son large sourcil blanchâtre. Il se distingue du troglodyte de Cabot, qui vit à la lisière de son aire, par l'absence de marques sur les couvertures alaires et par sa queue roux éclatant. Il diffère du Troglodyte à ventre blanc par sa plus grande taille, sa queue et son croupion plus roux et ses flancs chamois. Le Troglodyte à face pâle possède des ailes et une queue plus barrées, une poitrine blanchâtre et non pas chamois.
Chez l'adulte modeste, le capuchon est gris-brun foncé sans marques. Le dos est plus roux, devenant orange-roux sur le croupion et les couvertures sus-caudales. Les rectrices brun roussâtre portent environ 9 barres transversales sombres qui s'étalent sur toute la largueur de la queue. Les primaires et les secondaires sont brun chaud avec de très vagues barres. Le sourcil blanchâtre s'élargit et devient plus évident en arrière de l'oeil. Les lores et le trait oculaire sont brun grisâtre. Les joues sont mouchetées de gris-blanc et de brun grisâtre foncé. La gorge est blanche, la poitrine chamois grisâtre pâle. Le centre du ventre est chamois-blanc, les côtés du ventre, les flancs, les cuisses et le dessous de la queue, chamois-orange chaud, les couleurs devenant plus intenses plus on progresse vers l'arrière. Le dessous de l'aile est gris blanchâtre. L'iris est brun rougeâtre éclatant, les pattes et les pieds lilas-ardoise ou bleu-ardoise. La mandibule supérieure est brun foncé, contrastant avec la mandibule inférieure bleu pâle plombé.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Cabanis's Wren,
  • Cucarachero Modesto,
  • Cabaniszaunkönig,
  • fakó ökörszem,
  • *Vale Winterkoning,
  • Scricciolo disadorno,
  • Enfärgad gärdsmyg,
  • Kanelsmett,
  • oriešok úhorový,
  • střízlík středoamerický,
  • Kanelsmutte,
  • rusopeukaloinen,
  • pręgostrzyżyk skromny,
  • Одноцветный кустарниковый крапивник,
  • ムジミソサザイ,
  • 纯色苇鹪鹩,
  • 純色葦鷦鷯,

Voix chant et cris

Le chant puissant est un sifflement constitué de 3 ou 4 syllabes, avec un temps fort mis sur la première syllabe. On peut le retranscrire comme un 'chin-chiir-gwii' ou 'chin-chiri-gwii', ce qui lui donne son nom local au Costa Rica. Parfois, le chant entier est émis par un seul oiseau, mais la plupart du temps, les deux partenaires chantent en se répondant. Le mâle émet les deux ou trois premières notes, la femelle émet la dernière. La synchronisation est si parfaite que le chant donne l'impression d'être émis par un seul individu. Les juvéniles récemment sortis du nid produisent parfois un chant différent, une longue divagation qui rappelle le chant du Moqueur chat. Les mâles qui n'ont pas de partenaires semblent avoir un chant plus doux, moins strident. Les cris sont des ronflements rauques et puissants ou des notes grinçantes.

Habitat

Les troglodytes modestes vivent à la lisière des forêts, sur le bord des routes, dans les jardins couverts, dans les zones cultivées et dans de nombreux habitats dégradés, à la fois dans les zones humides et dans les régions sèches. Il évite les forêts denses humides. Son élévation varie du niveau de la mer jusqu'à 2000 mètres. Cette espèce est endémique d'Amérique Centrale où on ne peut l'observer que sur le littoral pacifique. Son aire commence dans le sud du Mexique (extrême est de Oaxaca, Chiapas). Elle se poursuit sur la côte et le centre du Guatemala, au Salvador, au Honduras et au Nicaragua. Au Costa Rica et au Panama, elle longe le rivage pacifique jusqu'au Rio Bayano qui marque son point de progression le plus avancé en direction de l'ouest.

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau très cachottier et très furtif. Il pourrait passer très facilement inaperçu s'il n'y avait son chant. Il recherche sa nourriture assez bas dans le fouillis végétal, grimpant rarement au sommet des buissons, bien qu'il puisse occasionnellement prospecter assez haut dans les arbres. Son vol manque d'énergie et est toujours peu élevé par rapport à la surface du sol. Le troglodyte modeste vit en couple tout au long de l'année, les partenaires maintenant constamment le contact grâce à des petits cris. Il défend apparemment un territoire, et pas uniquement pendant la saison de reproduction. Il se repose en solitaire dans un nid prévu spécialement à cet effet. En attendant qu'un nid-dortoir ne soit élaboré, les juvéniles peuvent se reposer à decouvert ou dans des nids abandonnés par d'autres espèces.

Alimentation mode et régime

Le régime est composé surtout d'invertébrés, insectes et araignées. Cependant, certains adultes ont été vus nourrissant leurs oisillons de baies. Les troglodytes modestes s'attaquent aux oeufs des grisins sombres. On pense toutefois que cette tactique a pour but d'éliminer d'éventuels compétiteurs plutôt que de fournir une source supplémentaire de nourriture.

Reproduction nidification

Les troglodytes modestes construisent deux types de nid. Les nids qui servent pour le repos sont des constructions cylindriques et fragiles avec des parois peu épaisses. Ils mesurent environ 7 cm de diamètre, 10 à 15 cm de longueur et sont construits avec des herbes et des fibres fines végétales. Ils ne possèdent pas de garniture à l'intérieur. Ils sont placés entre 30 centimètres et 2 mètres au-dessus du sol. Certains de ces édifices sont si fragiles que l'oiseau peut effectuer une sortie d'urgence simplement en passant en force à travers la paroi du dos du nid.
Le nid servant à la reproduction est plus solide. Il est bâti avec des herbes et des fibres plus résistantes et il est garni de duvet végétal. Il présente une forme élliptique avec un court axe horizontal. La facade est percée par une entrée circulaire en légère pente. Cette dernière est protégée par un avant-toit qui forme une espèce de linteau. Le nid est généralement bien dissimulé dans un fourré épais, entre 50 cm et 3 m au-dessus du sol. Au Costa Rica, la saison de nidification est très étalée, de janvier jusqu'en novembre. Au Salvador, le période des nids bat son plein de juillet à septembre. La ponte comprend 2 oeufs, rarement trois. Ils sont de couleur blanche, sans marques. L'incubation, assurée par la femelle seule, dure 18 jours. La durée de séjour au nid est de 14 jours ou plus.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Troglodyte modesteFiche créée le 21/01/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net