Trogon à queue barrée

Apaloderma vittatum - Bar-tailed Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Apaloderma

  • Espèce
    :

    vittatum

Descripteur

Shelley, 1882

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 55 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le trogon à queue barrée est un trogon conciliant, le nom scientifique Apaloderma vittatum et le nom anglais Bar-tailed trogon signifiant la même chose : trogon à queue rayée ! George Ernest Shelley (1840-1910), ornithologue anglais le découvrit en 1882 en Tanzanie, l'ornithologie menant à tout, sachez qu'il était le neveu de Mary Shelley qui écrivit le célèbre roman Frankenstein. Le trogon à queue barrée mesure 27 cm et comme chez tous les trogons, le dimorphisme est très marqué. Monsieur arbore un bec jaune pâle, l'iris marron est surmonté d'un fin trait sourcilier jaune, sous l'œil deux marques orange dans le prolongement du bec et au niveau des parotiques sont des éléments caractéristiques de l'espèce. La tête a une coloration noire indéfinissable ! Les parotiques et la nuque sont plutôt noires, le front est vert foncé tirant sur le noir, la gorge bleu-anthracite passe au vert-bronze sur le haut de la poitrine et une bande bleu-outremer sépare la poitrine du ventre rouge vif. Le manteau et le dos sont vert-émeraude, les petites et moyennes couvertures alaires gardent le fond vert du dos et sont "tachées" de petites vagues noires et blanches, les grandes couvertures et les rémiges montrent des vermiculations noires et blanches, marque caractéristique de la majorité des trogons. Les rémiges primaires noires sont soulignées de blanc aux émarginations. Les rectrices centrales sont violet-gris et les trois paires de rectrices externes blanches sont rayées de lignes horizontales noires. La femelle garde le même bec jaune, avec un culmen légèrement grisâtre, et les marques orange du mâle ; la tête est brun-cannelle, les parotiques sont marron foncé. La poitrine est brun-noisette pour s'éclaircir vers le ventre qui est rouge délavé presque rose, le manteau et le dos reprennent la couleur vert-émeraude du mâle et les couvertures sont également vermiculées. Les tarses sont orange pâle. Les juvéniles ont la tête brun foncé, les marques orange de l'adulte, sous l'œil et dans le prolongement du bec, sont blanches, la poitrine est un "patchwork" de vert, rouge et de taches brun clair, avec l'âge la coloration rouge du ventre deviendra plus importante.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Bar-tailed Trogon,
  • Trogón Montano,
  • Republicano-de-cauda-barrada,
  • Bergtrogon,
  • szalagosfarkú trogon,
  • Bandstaarttrogon,
  • Trogone codabarrata,
  • Bandtrogon,
  • Blåbeltetrogon,
  • trogónovec pásochvostý,
  • trogon horský,
  • Blåbrystet Trogon,
  • viirupyrstötrogoni,
  • trogon cuabarrat,
  • afrotrogon prążkowany,
  • Горный африканский трогон,
  • シマオアフリカキヌバネドリ,
  • 斑尾咬鹃,
  • 斑尾咬鵑,

Voix chant et cris

Trogon à queue barrée
adulte

Le trogon à queue barrée lance un "wup-wup-wup" court et assez haut perché, les séquences sont répétées de 7 à 14 fois et montent en intensité, l'oiseau s'interrompt 10 à 15 secondes et recommence souvent sur des périodes très longues. La femelle émet un "chee-uu" plus étouffé, comme un gémissement qui baisse en intensité.

Habitat

Il préfére les forêts montagneuses humides entre 600 et 3 000 m, les forêts primaires avec une présence marquée d'épiphytes, de fougères du genre Cyathea, de mousse et de lichen, et reste le plus souvent aux alentours de 1 600 m. Souvent observé près des ruisseaux et dans les milieux très humides. Le morcellement de sa distribution laisse penser qu'il est très dépendant de son biotope, il va souvent cotoyer le Trogon narina mais restera toujours plus en hauteur.

Comportement traits de caractère

Sédentaire, quelques vagabondages de jeunes sont parfois observés en basse altitude.

Alimentation mode et régime

Le trogon à queue barrée est insectivore, il aime particulièrement les chenilles, et chasse tous types d'insectes, orthoptères, papillons, coléoptères. Parfois observé au sol avec d'autres espèces à la recherche d'insectes.

Reproduction nidification

Les périodes de nidification vont de novembre à janvier dans l'île de Bioko, en octobre et de décembre à février au Cameroun, de février à mai en République Démocratique du Congo. Comme les autres trogons du genre Apaloderma, le trogon à queue barrée est monogame et très territorial, il défend son territoire qui peut aller de 1 à 5 hectares. On a peu d'informations sur la reproduction du trogon à queue barrée, le nid est creusé dans le tronc d'un arbre mort à une hauteur d'environ 2 m. L'entrée du nid fait 17 à 18 cm de diamètre, la chambre située 20 cm en-dessous de l'entrée est tapissée de petits copeaux de bois. La couvée serait normalement de deux œufs, on n'a aucune information sur les périodes de couvaison et de nourrissage des oisillons.

Distribution

Son aire de distribution est une succession de zones qui vont de l'Afrique de l'Ouest à l'Afrique de l'Est avec de vastes régions où il n'apparaît pas. On le trouve au sud du Nigéria, au Cameroun, notamment au mont Cameroun et mont Oku, sur l'île de Bioko dans le golfe de Guinée. Plus aucune trace jusqu'à la réserve d'Itombwe en République Démocratique du Congo, aux abords du lac Tanganyka, au Rwanda dans la forêt de Nyungwe, en Ouganda, au Burundi. L'Afrique de l'Est l'abrite en Tanzanie dans le parc d'Arusha, présent en Zambie dans la forêt de Chowo et sur le plateau de Nyika.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC. Pour l'instant il est encore sans préoccupation particulière, mais Birdlife et l'IUCN notent une tendance à la diminution des effectifs due à la déforestation et à l'activité humaine. Son aire de distribution est disparate montrant vraisemblablement une grande dépendance de cette espèce à son biotope. Les populations de trogons à queue barrée qui résident en haute altitude sont probablement préservées pour l'instant, mais pour combien de temps ?

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Trogon à queue barréeFiche créée le 24/11/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net