Trogon cannelle

Harpactes orrhophaeus - Cinnamon-rumped Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Harpactes

  • Espèce
    :

    orrhophaeus

Descripteur

Cabanis Heine, 1863

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 45 à 61 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le trogon cannelle ne se parfume pas avec la fameuse épice, il doit son nom à la coloration de son croupion, Harpactes orrophaeus, du grec orros qui désigne le sacrum ou le croupion en langage ornithologique et phaios qui décrit une couleur brune. Les anglo-saxons ont également donné un nom poétique à la couleur : Cinnamon-rumped trogon, le trogon au croupion cannelle. Une symphonie de couleurs et de contraste : mesurant 25 cm, le mâle a la tête noire, l'iris marron foncé, l'œil est surmonté d'un sourcil bleu-cobalt parfaitement coordonné au bec prolongé d'une excroissance de peau horizontale du même bleu-cobalt. Ce trait bleu qui partage la gorge noire de la nuque, elle aussi noire, donne un aspect étrange et un sourire presqu'inquiétant pour ses proies ! La poitrine est rouge écarlate alors que le ventre est d'un rouge rosacé plus pâle, les scapulaires, le manteau et le dos ont une teinte cannelle qui peut tirer au jaune d'or suivant la lumière. Les couvertures anthracite sont vermiculées de très fines lignes horizontales blanches et les rémiges présentent des émarginations blanches pas toujours visibles. La large paire centrale de rectrices supérieures est de la même couleur cannelle que le dos est barrée d'un trait noir à son extrémité, de face l'oiseau montre des rectrices inférieures blanches qui dévoilent souvent les deux paires de rectrices externes supérieures noires. Le trogon cannelle est très proche du Trogon de Duvaucel, avec souvent la même aire de distribution, ils sont difficiles à distinguer l'un de l'autre, le trogon cannelle est sensiblement plus grand, la marque bleue au-dessus de l'œil est plus large et moins longue et son bec est plus fort, les vermiculures du trogon cannelle sont moins rapprochées que celles du Trogon de Duvaucel, elles semblent plus "grossières" ; enfin le Trogon de Duvaucel a le ventre plus rouge alors que le trogon cannelle a le ventre "rosé", le dos est cannelle pour le trogon cannelle alors qu'il vire au rouge chez Duvaucel. La femelle garde le bec bleu-cobalt ainsi que le prolongement bleu en arrière du bec, l'iris marron est entouré d'un très mince cercle orbital bleu et garde la même marque bleue au-dessus de l'œil. Le front, les parotiques et la gorge sont brun-roux alors que la calotte, la nuque et les parties en-dessous de l'excroissance bleue du prolongement du bec sont brun-gris foncé. La poitrine et le ventre sont chamois, le ventre ayant une teinte plus jaunâtre, les couvertures marron foncé présentent des vermiculures beiges beaucoup plus larges que celles de son compagnon, les rémiges noires gardent les émarginations blanches. Les rectrices centrales supérieures sont cannelle et laissent souvent dépasser le noir des rectrices supérieures externes, les rectrices inférieures blanches sont gris-noir sur leur partie centrale. Les tarses sont bleu-gris chez les deux sexes. La femelle Trogon de Duvaucel n'a pas les parotiques brun-roux, la tête et la gorge sont plus ternes, le dos est légèrement plus roux, le croupion est plus rosissant, de même que le ventre. Les juvéniles, plus proches de leur mère, sont marron clair sur le manteau et le dos est chamois sur la poitrine et le ventre, les vermiculures des jeunes mâles sont plus grossières, elles s'affineront avec l'âge. Deux ssp sont reconnues, ssp orrophaeus orrophaeus dans les péninsules thaïlandaise et malaise, ssp vidua à Bornéo, à peine différente, les couvertures présentant des vermiculures moins importantes, la poitrine est moins rouge et plus roux-clair, la femelle est plus rousse sur la tête et ses vermiculures sont plus larges.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Harpactes orrhophaeus orrhophaeus (Malay Pen. and Sumatra)
  • Harpactes orrhophaeus vidua (Borneo)

Noms étrangers

  • Cinnamon-rumped Trogon,
  • Trogón Canela,
  • Zimtbürzeltrogon,
  • Bruinrugtrogon,
  • Trogone groppacannella,
  • Kaneltrogon,
  • Kaneltrogon,
  • dravčík kapucňový,
  • trogon zlatožlutý,
  • Okkergumpet Trogon,
  • kaneliperätrogoni,
  • trogon canyella,
  • sędzioł czarnogłowy,
  • Коричневогузый азиатский трогон,
  • Luntur tunggir-coklat,
  • ズグロキヌバネドリ,
  • 橙腰咬鹃,
  • นกขุนแผนตะโพกสีน้ำตาล,
  • 黃棕腰咬鵑,

Voix chant et cris

Un "ta-y-aup-ta-y-aup" aigu répété 4 à 5 fois avec un arrêt net, 10 à 15 secondes plus tard l'oiseau recommence. Cri d'alerte "purrr-purrr" très roulant et grinçant, qui peut faire penser, par analogie, à la vibration d'un ressort.

Habitat

Le trogon cannelle fréquente les bas étages de la canopée à très faible altitude en Malaisie et Thaïlande, on le retrouve cependant à Bornéo jusqu'à 1 000-1 400 m dans les forêts primaires et secondaires. A Brunei, on l'a observé dans les "Peatswamp forests", forêts très humides qui reposent sur des lits de végétaux en décomposition ou près de mangroves.

Comportement traits de caractère

Apparemment sédentaire.

Alimentation mode et régime

Son régime semble en grande partie insectivore, grand amateur de cicadae (nos cigales), de phasmes de tous genres nombreux sur son aire. Il a été observé chassant en petits groupes.

Reproduction nidification

De mars-avril jusqu'à juin dans la péninsule malaise, en mars à Bornéo. Le nid est creusé dans un vieux tronc à faible hauteur (1,50 m à 3 m). La couvée serait de 2 œufs, couvés par les parents, il n'y a que très peu d'informations et d'observations sur la reproduction du trogon cannelle.

Distribution

Exclusivement dans les péninsules thaïlandaise et malaise, en Indonésie on le trouve à Sumatra ; dans la partie indonésienne de Bornéo, province de Kalimantan Occidental ; au Sarawak et Bornéo Nord qui font partie de la Malaisie et dans le sultanat de Brunei.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Classé NT par l'IUCN et Birdlife, notre trogon cannelle était probablement protégé jusqu'à récemment par son habitat où l'oiseau pouvait se cacher facilement. Malheureusement, l'expansion démographique et la déforestation galopante que connaît cette partie de l'Asie font peser de lourdes menaces sur la biodiversité. L'espèce est qualifiée de rare par Birdlife, on l'observerait encore "facilement" en Malaisie, et elle est certainement de plus en plus inféodée aux réserves et parcs. L'avenir n'est pas souriant pour ce trogon exotique et sa classification risque de passer rapidement au statut VU (vulnérable) : haut risque de mise en danger !

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Trogon cannelleFiche créée le 15/10/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net