Vautour chaugoun

Gyps bengalensis - White-rumped Vulture

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Gyps

  • Espèce
    :

    bengalensis

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 93 cm
  • Envergure
    : 205 à 220 cm.
  • Poids
    : 3500 à 6000 g
Longévité

45 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Ce vautour de taille moyenne possède une livrée sombre. Les adultes ont un plumage entièrement noirâtre excepté le collier, le croupion et les couvertures sous-alaires blanches. La tête et le cou sont recouverts d'une peau nue et sombre. Le bec court et massif est d'une couleur argentée. Les jeunes sont brun foncé avec de légères stries blanches en saillie sur le devant .

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-rumped Vulture,
  • Buitre Dorsiblanco Bengalí,
  • Grifo de Bengala,
  • Bengalengeier,
  • bengál keselyű,
  • Bengaalse Gier,
  • Avvoltoio groppabianca,
  • Asiatisk vitryggad gam,
  • Bengalgribb,
  • sup černastý,
  • sup bengálský,
  • Bengalgrib,
  • bengalinkorppikotka,
  • voltor dorsiblanc asiàtic,
  • Svartgammur,
  • sęp bengalski,
  • Bengālijas grifs,
  • sajasti plešec,
  • Бенгальский гриф,
  • ベンガルハゲワシ,
  • 白背兀鹫,
  • อีแร้งเทาหลังขาว,
  • 白腰兀鷲,

Habitat

Le vautour chaugoun est présent dans tout le sous-continent indien (Inde, Pakistan, Bengladesh, Népal, Bhoutan) mais aussi dans le sud-est asiatique (Cambodge, Myanmar, Thaïlande, Malaisie, Viet-Nam, Laos). Pourtant son principal pays d'accueil reste la Chine.

Comportement traits de caractère

Le griffon indien, sociable, se tient le plus souvent en petits groupes, associé à d'autres espèces de vautours, ce qui est assez remarquable pour être signalé. Oiseau placide et paresseux par excellence, il reste perché des journées entières sur le faîte d'un toit ou sur un palmier, au voisinage d'un village indigène. Il a ses perchoirs favoris, auxquels il est fidèle. Le sol et le perchoir lui-même blanchissent sous les déjections nombreuses du rapace. Comme tous les vautours, il aime à planer des heures entières, très haut, en décrivant des courbes gracieuses, sans le moindre mouvement d'ailes apparent. Par mauvais temps, le griffon indien ne vole pas : il n'y a pas suffisamment de courants thermiques ascendants.

Alimentation mode et régime

A proximité des villages ou des zones urbaines, c'est principalement au voisinage des décharges publiques et des abattoirs que se tient cet oiseau, charognard par excellence. Il assure la voirie en maintes localités et personne ne songerait à le molester tandis qu'il se repaît du cadavre d'un animal domestique. Dans les zones rurales ou dans la jungle, il repère les cadavres de vieux bétails abandonnés par les villageois ou les dépouilles de cerfs, de singes, de verrats sauvages ou même de tigres qu'il trouve flottants dans les canaux ou dans les cours de rivières. Très vorace, pour ne pas dire insatiable, l'oiseau vient à bout d'une carcasse en un temps incroyablement court. Une bande de vautours peut nettoyer une carcasse de buffle fraichement décédé en l'espace de 40 minutes. Un attroupement de deux à quatre cents individus peut dépecer plusieurs charognes en un temps record de 15 à 20 minutes. En moyenne, chaque vautour consomme environ un kilo de viande fraîche ou putride par jour. Malgré son alimentation peu ragoûtante, le griffon indien parvient à rester propre, car il se baigne fréquemment et passe beaucoup de temps à lisser son plumage.

Reproduction nidification

Le chaugoun niche habituellement en colonies dans des sites qu'il occupe traditionnellement pendant plusieurs années consécutives à proximité de villages, de routes ou de canaux. Le nid est placé dans une arbre à une hauteur variant entre 2 et 18 mètres. Chaque arbre peut contenir jusqu'à 15 nids Certaines colonies couvrent une superficie supérieure à plusieurs kilomètres carrés et accueillent plus de quatre-vingts couples. Parfois, mais rarement, on trouve les nids sur le toit de certains bâtiments, notamment lorsque les sites arides ou semi-désertiques ne sont pas pourvus en arbres favorables à la nidification. La reproduction commence en septembre-octobre et se poursuit jusqu'en mars avec une pointe enregistrée en décembre-janvier. Des variantes interviennent en fonction de la localisation, l'aire de répartition du chaugoun étant particulièrement vaste. La ponte est constituée par un oeuf unique, la période d'incubation est établie entre 45 et 52 jours. Les poussins séjournent au nid entre 2 et 3 mois. Sur 50 nids, le taux de succès dans la reproduction dépasse largement les 90 % dans de nombreux endroits. Bien que ce pourcentage soit important, compte-tenu de la petite taille des couvées et du fait que seuls 30% de la population niche chaque année, le vautour du Bengale est un des oiseaux avec l'albatros qui présente le plus faible taux de renouvellement dans le monde.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net