Sulidés

Famille des Sulidés

3 genres et 10 espèces.

La famille des Sulidae comporte 3 genres (Morus, Papasula et Sula) et 10 espèces. Les fous sont présents dans tous les océans, excepté le Pacifique nord et les océans Arctique et Antarctique.
Le noir et le blanc dominent le plus souvent dans leur plumage et les sexes sont similaires.
Ce sont des oiseaux pélagiques, de taille moyenne à grande et à la silhouette similaire (corps fusiforme, longues ailes étroites, long cou, longue queue cunéiforme). Ils sont profilés pour parcourir à grande vitesse de grandes distances en vol au-dessus des étendues océaniques, profitant des vents et des vagues induites pour optimiser leur vol.
Les yeux sont légèrement tournés vers l'avant et vers le bas, ce qui leur procure une large vision binoculaire sans désaxer la tête. Lors des plongées, les membranes nictitantes couvrent les yeux. Le bec conique est long et fort, pointu et sans crochet. Il est dépourvu de narines externes. Comme chez tous les oiseaux marins, il existe des glandes à sel pour évacuer le sel en excès dans l'organisme, ici par le bec.
Leurs pattes sont totipalmées, c'est à dire que la palmure englobe les 4 doigts. Elles sont souvent vivement colorées.
Les fous capturent leurs proies (poissons et autres taxons pélagiques) en mer en plongeant, seuls ou en groupe. Ils peuvent plonger d'une grande hauteur (jusqu'à 40m) et pénétrer le milieu marin en profondeur (en moyenne 10-15 m, max. mesuré 35). La durée moyenne d'immersion est 5 à 10 secondes. Au moment de l'impact avec l'eau, les ailes sont complètement rabattues et tendues vers l'arrière dans l'axe du corps pour faciliter la pénétration en minimisant le choc. Les proies peuvent être poursuivies à la nage. Généralement, les proies, capturées avec le bec, sont placées dans la poche gulaire puis consommées lors de la remontée ou en surface, après expulsion de l'eau avalée avec elles. Adaptation morphologique, des sacs aériens disposés en protection de la tête et de la poitrine amortissent aussi le choc avec l'eau et facilitent ensuite la remontée vers la surface.
Les fous sont réputés monogames, mais il semble qu'ils soient surtout fidèles au site de nidification, surtout après un succès de la reproduction. Ils ont une stratégie démographique de type K (grande longévité (plusieurs 10es d'années) et faible productivité (1 à 3 oeufs par ponte)).
L'habitat de nidification est variable (plateaux, falaises, arbres...). Seules les espèces nichant dans les arbrisseaux et les arbres ont un pouce fonctionnel.
Il n'y a pas de plaque incubatrice. Le fou couve ses œufs à l'aide de ses pattes qui sont proportionnellement grandes et bien irriguées.
Les jeunes, nourris par régurgitation du contenu du jabot des adultes, séjournent au nid au moins 2 mois et demi (et même 5 mois chez une des espèces, le Fou d'Abbott) avant de pouvoir voler.
La maturité sexuelle est tardive et n'intervient qu'au bout de plusieurs années en mer.
Deux espèces de fous sont menacées, l'une classée "vulnérable" et l'autre "en danger" (Fou d'Abbott).

Classement :
Alphabétique
Nom commun Nom scientifique Nom anglais
Fou à pieds bleusSula nebouxiiBlue-footed Booby
Fou à pieds rougesSula sulaRed-footed Booby
Fou australMorus serratorAustralasian Gannet
Fou brunSula leucogasterBrown Booby
Fou d'AbbottPapasula abbottiAbbott's Booby
Fou de BassanMorus bassanusNorthern Gannet
Fou de GrantSula grantiNazca Booby
Fou du CapMorus capensisCape Gannet
Fou masquéSula dactylatraMasked Booby
Fou variéSula variegataPeruvian Booby

Sources : Gill, F and D Donsker (Eds). 2020. IOC World Bird List (v10.1) doi : 10.14344/IOC.ML.10.1.
Avibase (ioc v9.0.1), the world bird database - Lepage, D. 2020. © 1996-2020 Oiseaux.net