Apôtre gris

Struthidea cinerea - Apostlebird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corcoracidés

  • Genre
    :

    Struthidea

  • Espèce
    :

    cinerea

Descripteur

Gould, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 130 à 155 g
Longévité

25 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Les deux sexes sont semblables. L'adulte a un plumage gris sombre avec des stries gris pâle particulièrement visibles sur la tête, le manteau, la gorge et la poitrine. Ses ailes sont brunes et les longues rectrices de sa queue sont noires avec des reflets verts. Le bec robuste est de couleur noire. Les pattes et les pieds sont noirâtres. La couleur des iris varie avec l'âge : chez les oisillons, ils sont bruns, chez les immatures d'un an, ils sont gris, chez les adultes âgés d'au moins deux ans, ils sont gris avec un étroit anneau oculaire jaune. Cet anneau devient plus large et plus proéminent au fur et à mesure que l'oiseau prend de l'âge.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Struthidea cinerea cinerea (e Australia)
  • Struthidea cinerea dalyi (nc and ne Australia)

Noms étrangers

  • Apostlebird,
  • Corvino apóstol,
  • Apóstolo,
  • Gimpelhäher,
  • pirókszajkó,
  • Apostelvogel,
  • Uccello apostolo,
  • Apostelfågel,
  • Apostelfugl,
  • popolák apoštolský,
  • popeláč šedý,
  • Apostelfugl,
  • mutanärhi,
  • ocell apòstol,
  • apostoł,
  • Снегирёвая сойка,
  • ハイイロツチスドリ,
  • 灰短嘴澳鸦,
  • 灰鴕鷚,

Voix chant et cris

Apôtre gris
adulte

L'apôtre gris émet un cri de contact qui est constitué de sifflements flutés. Le cri d'alarme est un "ch-kiou, ch-kiou" strident et grinçant. Quand il se sent menacé ou qu'il est dérangé, il lance un "git-out" nasillard.

Habitat

Les apôtres gris préfèrent généralement les herbages et les zones boisées ouvertes d'eucalyptus. A proximité, ils ont besoin d'un point d'eau telle qu'un rivière afin de récolter de la boue pour construire leur nid. On les trouve également dans les zones agricoles pourvues d'arbres, le long des routes, dans les vergers et sur les parcours de golf. Les apôtres gris sont endémiques de l'Australie et on ne les trouve exclusivement que sur le continent principal. Ils habitent la partie est du pays, du Cap York jusqu'au nord de l'état de Victoria, sur le versant occidental de la cordillière australienne. Une population isolée vit également aux alentours de Katherine dans le Territoire du Nord.

Comportement traits de caractère

Les apôtres gris sont des oiseaux grégaires qui vivent en groupes de 8 à 18 individus. En dehors de la saison de reproduction, ils peuvent se rassembler en bandes de plus de 50 oiseaux autour d'une source commune de nourriture. Même si dans ces circonstances, ils ne manifestent aucun comportement agressif les uns vis-à-vis des autres, ils n'en sont pas pour autant solidaires. En effet, au moindre danger, ils se dispersent dans toutes les directions et rejoignent les branches des arbres avoisinants en poussant des cris stridents. Les apôtres gris passent la plupart de leur temps à terre où ils marchent en se pavanant. En été, ils sont connus pour prendre des baignades quand ils vont se désaltérer. Ces oiseaux sont souvent infestés de poux. Ils se roulent donc souvent dans la poussière ou dans des fourmilières, sans doute pour assainir leur plumage. Autre méthode utilisée, plusieurs apôtres se perchent ensemble sur une branche et ils se lissent mutuellement les plumes.
Avant de se reproduire, les apôtres gris se livrent à des parades caractéristiques. Faisant preuve d'excitation, les oiseaux au nid hérissent les plumes de la tête et du cou, se balancent de haut en bas tout en poussant des cris. Ils déploient également la queue et l'agitent verticalement.

Alimentation mode et régime

Les apôtres gris recherchent leur nourriture à terre, mangeant principalement des graines et des insectes. Les insectes qui sont consommés le plus couramment sont les sauterelles, les charançons, les punaises et les fourmis. Les apôtres gris sont en fait des oiseaux très opportunistes qui ingurgitent les denrées qui sont les plus abondantes, c'est à dire les insectes en été et les graines pendant la saison hivernale. Ils capturent même des souris domestiques (Mus musculus) si l'opportunité se présente.

Reproduction nidification

Les apôtres gris adoptent un mode de reproduction coopératif. Ils forment des groupes familiaux qui peuvent contenir jusqu'à 20 membres et sont constitués d'un mâle dominant, de plusieurs femelles ainsi que de juvéniles issus de couvées des années antérieures. Ces immatures sont chargés d'assister les adultes dans toutes les tâches liées à la nidification. Les groupes occupent des territoires bien distincts qu'ils défendent collectivement.
La saison se déroule d'aout à début janvier. Tous les membres du groupe aident les parents à construire le nid, à couver et à nourrir les jeunes. Le nid est une coupe d'environ 14 cm de diamètre. Il est construit avec de la boue et placé sur une branche horizontale jusqu'à 12 mètres au-dessus du sol. S'il n'y a pas suffisamment de boue disponible, les apôtres utilisent des excréments d'animaux, y compris ceux des émeus. Si le nid de la saison précédente est encore en bon état, il est souvent réutilisé. Un groupe peut mener à terme deux nichées à la suite dans la même saison . La plupart du temps, une seule femelle dépose sa ponte dans le nid, mais il peut arriver parfois que deux reproductrices pondent dans le même réceptacle. Le nombre d'oeufs varie alors de 2 à 8, selon le nombre de femelles qui ont pondu. Ces derniers sont blanc bleuâtre clair avec des taches grises ou noirâtres. L'incubation dure 18 à 19 jours et le séjour au nid varie de 18 à 29 jours. Il y a habituellement 4 jeunes à l'envol. Les juvéniles restent au sein du groupe familial et continuent à être nourris plusieurs mois après qu'ils aient quitté le nid.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'apôtre gris possède de nombreux prédateurs parmi lesquels l'Autour australien (Accipiter fasciatus)et le Cassican à collier (Cracticus torquatus) semblent les plus efficaces. Les jeunes nouveaux nés sont souvent victime des fourmis carnivores (Tridomyrmex purpureus). A cause de sa fâcheuse habitude de creuser dans la terre quand il recherche sa nourriture, l'apôtre gris a mauvaise réputation chez certaines catégories telles que les jardiniers. En dépit de toutes ces menaces, cette espèce est relativement commune et ses effectifs sont stables.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Apôtre grisFiche créée le 18/10/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net