Avocette d'Amérique

Recurvirostra americana - American Avocet

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Récurvirostridés

  • Genre
    :

    Recurvirostra

  • Espèce
    :

    americana

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 51 cm
  • Envergure
    : 68 cm.
  • Poids
    : 275 à 350 g
Longévité

9 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez l'avocette d'Amérique, la tête, le cou, et la poitrine sont brun-orange, devenant rosâtre sur le haut du manteau et sur le haut du ventre, puis se fondant dans le blanc. Les motifs des marques dorsales noirâtres ressemblent à ceux de l'Avocette élégante (R. avosetta) et à ceux de l'Avocette d'Australie (R. novaehollandiae), mais les taches sont plus développées sur la partie extérieure de l'aile au niveau des primaires et des grandes couvertures.
Le long bec noir est fortement incurvé vers le haut, sa taille est généralement plus petite. Les adultes non-nuptiaux ont un capuchon, une nuque et un arrière du cou gris-perle. Le reste des parties inférieures est blanc. Les juvéniles sont semblables aux adultes, mais le capuchon est brun pâle ou grisâtre, contrastant avec le châtain terne de la nuque et de l'arrière du cou, se fondant dans le rose du haut du manteau. Il y a un peu de blanc sur les primaires intérieures. Le manteau et les couvertures alaires ont des extrémités qui contrastent en plumage frais.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • American Avocet,
  • Avoceta Americana,
  • Alfaiate-de-pescoço-pardo,
  • Braunhals-Säbelschnäbler,
  • amerikai gulipán,
  • Американская шилоклювка,
  • 褐胸反嘴鹬,
  • Noordamerikaanse Kluut,
  • Avocetta americana,
  • Amerikansk skärfläcka,
  • Amerikaavosett,
  • szablodziób amerykański,
  • šabliarka žltokrká,
  • tenkozobec americký,
  • Amerikansk Klyde,
  • preeria-avosetti,
  • ,
  • アメリカソリハシセイタカシギ,

Voix chant et cris

Les avocettes d'Amérique émettent des "kleek" ou des "pleet" puissants qui portent à longue distance. Lorsque des intrus pénètrent dans leur territoire, elles sont capables de produire des cris stridents et répétés.

Habitat

Les avocettes d'Amérique nichent aux alentours ou sur les bordures des lacs salés et des réservoirs, en particulier ceux qui sont pourvus d'une végétation éparse. Elles apprécient également beaucoup les eaux alcalines, les lagunes et les marécages, les estuaires des rivières et des fleuves. Dans le centre du Mexique, elles peuvent se reproduire jusqu'à 2 500 mètres d'altitude. Dans l'Idaho, au nord-ouest des États-Unis, certaines ont même été repérées jusqu'à 2 720 mètres.
En dehors de la saison de reproduction, ces oiseaux marquent une nette préférence pour les étendues d'eau douce, ainsi que pour les lagunes côtières, les embouchures des cours d'eau, les plages et les vasières qui sont battues par les courants des marées.

Comportement traits de caractère

Les avocettes d'Amérique sont migratrices dans la partie sud et est des États-Unis, ainsi qu'au Mexique et au Belize où les habitats convenables bénéficient d'une meilleure couverture. Des migrantes sont également aperçues au Panama et au nord-ouest de l'Amérique du Sud jusqu'au sud du Venezuela.
Ces avocettes sont également présentes en petits nombres mais avec une tendance à s'améliorer aux îles Caïman et en Jamaïque ; quelques rapports les signalent au Caraïbes, à Puerto Rico, aux îles vierges, Antigua et Barbados.

Alimentation mode et régime

Les avocettes d'Amérique sont principalement carnivores. Elles consomment un large éventail d'invertébrés aquatiques, y compris des insectes et leurs larves, des crustacés, des mollusques et des vers de terre. Dans les contrées situées à l'intérieur des terres, elles diversifient leur régime alimentaire en ingurgitant des graines et des insectes terrestres tels que les sauterelles et les criquets.
Sur les plages californiennes, le menu est quelque peu différent : il est composé surtout d'annélidés tels que les spionidés, de capitellidés, de polychètes et d'oligochètes. Les avocettes d'Amérique capturent surtout leurs proies par fauchage et par picorage. Leur long bec recourbé joue un rôle essentiel. Elles se restaurent sauvent en très grandes bandes.

Reproduction nidification

Les avocettes d'Amérique nichent au printemps et en été dans le nord de leur aire. Dans le nord-ouest du Mexique, elles se reproduisent du mois d'avril au mois d'août. Dans le centre du Mexique, la saison des nids commence à partir du mois de mars à août. A Cuba, elle a lieu en juin. Ces échassiers nichent généralement en colonies lâches, mais il leur arrive également de déposer leur ponte dans des parcelles denses de palétuviers à l'intérieur de mangroves. Occasionnellement, ils font équipe avec des échasses du Mexique (Hinamantopus mexicanus). Les nids sont des sortes de dépressions garnies avec des tiges d'herbes ; ils sont installés sur le sol ou dans des radeaux de végétation sèche qui forme un soutien de 15 mm. Dans les colonies, les nids sont ordinairement séparés de 2 à 6 mètres les uns des autres.
La ponte comprend 4 œufs, chacun mesurant 54 mm sur 35 et étant couvé par les 2 parents pendant 22 à 39 jours. Les poussins ont un duvet fauve clair avec des taches et des rayures plus sombres. Les 2 parents soignent les oisillons jusqu'à ce qu'ils prennent leur envol, c'est à dire au bout de 4 à 5 semaines. A cet âge, ils sont immédiatement indépendants. Les petites avocettes atteignent la maturité sexuelle au début de la troisième année.

Distribution

Comme leur nom l'indique assez bien, ces avocettes sont originaires du continent nord-américain, essentiellement le sud du Canada (de la Colombie Britannique jusqu'au sud-ouest de l'Ontario), et le sud-ouest des États-Unis, en particulier, la Californie et le Nord du Texas. En Amérique Centrale, on les trouve au niveau de la baja californienne, le nord du Mexique jusqu'à Sonora.
Ces échassiers hivernent au centre du Mexique au Guatemala, au Honduras, au Salvador et au Nicaragua. Dans l'ouest des États-Unis, ces oiseaux trouvent des quartiers d'hiver en Floride, en Caroline du Nord. Aux Grandes Antilles, elles hivernent de façon assez dispersée aux Bahamas et à Cuba.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement en danger. Elle a un territoire très développé où un nombre important de sites sont protégés Au Mexique, il est à la fois un reproducteur assez commun et un visiteur hivernal plutôt courant. Deux colonies nicheuses ont été récemment découvertes à Cierra de Biramal à Cuba, au cours de l'été 2007, avec respectivement 11 et 12 couples. Cette petite population s'est développée en tant que visiteur hivernal dans le courant des 2 dernières décades.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 15/08/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net