Bruant de Jankowski

Emberiza jankowskii - Jankowski's Bunting

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Emberizidés

  • Genre
    :

    Emberiza

  • Espèce
    :

    jankowskii

Descripteur

Taczanowski, 1888

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 20 g
Distribution

Distribution

Description identification

En période nuptiale, les mâles adultes ont un capuchon roux, un sourcil blanc et des lores noirâtres. La région située en dessous de l'oeil est blanche. Les oreillons sont gris avec une légère teinte brune. Une moustache châtain noirâtre part de la base du bec et se poursuit en s'élargissant jusqu'au milieu du cou. La gorge est blanchâtre, la nuque roux pâle. Le manteau présente un mélange de roux clair et de roux foncé avec de larges stries sombres. Les scapulaires sont rousses. Le dos, le croupion et les sus-caudales forment un ensemble rose-orange. Les petites couvertures sont grises. Les moyennes et les grandes couvertures sont noirâtres avec des liserés blancs. Les rectrices centrales sont brun sombre avec des bordures plus claires. Les deux paires de rectrices les plus extérieures sont largement bordées de blanc. La partie centrale de la poitrine est gris très clair, contrastant avec les côtés roux. Les flancs sont roux pâle. Le ventre est blanc avec une tache ovale châtain-noir en son centre. La mandibule supérieure est sombre, la mandibule inférieure bleu grisâtre avec une pointe noire. Les pattes sont orange rosâtre, l'iris brun foncé.

Chez les femelles, la tache noirâtre au centre du ventre est plus claire et moins développée. Parfois, elle est presque absente. Le contraste entre la couleur des oreillons, des lores et de la moustache n'est pas très marqué, alors que chez le mâle, il est très net. Les scapulaires ont un centre foncé ou sont marquées d'une strie, contrairement aux mâles chez qui cette partie est de couleur parfaitement uniforme. Les juvéniles ont des couleurs plus douces que les adultes. La livrée présente des tons bruns à brun sableux. Les parties inférieures sont blanc sableux avec de légères stries sur les côtés de la poitrine.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Jankowski's Bunting,
  • Escribano de Jankowski,
  • Escrevedeira-de-dorso-ruivo,
  • Jankowskiammer,
  • barkós sármány,
  • Jankowski's Gors,
  • Zigolo dorsorossiccio,
  • Jankowskisparv,
  • Mandsjuriaspurv,
  • strnádka čiernofúza,
  • strnad Jankowského,
  • Brunbuget Værling,
  • mäkisirkku,
  • sit de Jankowski,
  • trznadel Jankowskiego,
  • Jankovska stērste,
  • Овсянка Янковского,
  • コマホオジロ,
  • 栗斑腹鹀,
  • 栗斑腹鵐,

Voix chant et cris

Le chant est habituellement délivré du sommet d'un petit buisson. C'est souvent un simple "chu-chu cha-cha cheeee" ou un "hsuii dzja dzja dzjee" mais des chants plus complexes ont déjà été rapportés. La fin de la strophe ressemble beaucoup à la fin du chant du Bruant jaune, alors que le début s'apparente plus au chant du Bruant fou ou à celui de l'Accenteur mouchet. On peut entendre également une multitude de cris, parmi lesquels le "tsitt" simple ou double semble le plus courant. Au répertoire, figurent également un "sstlitt" explosif qui sert de cri d'alarme, un "hsiu" tenu rappelant le Bruant des roseaux ou la Rémiz penduline. Ce dernier cri sert également de cri d'alarme.

Habitat

Le bruant de Jankowski fréquente les dunes sableuses recouvertes d'une végétation rare, de petits buissons et d'arbres rabougris tels que les ormes macrocarpes et les ormes de Sibérie (Ulma pumilla). Dans certaines régions, il s'est parfaitement adapté aux plantations de peupliers et de pins. Dans tous les cas, il est absent des zones où les buissons et les jeunes arbres ont une taille supérieure à 2 ou 3 mètres. Traditionnellement, la plupart des rapports le qualifie d'oiseau des régions sableuses sur lesquelles se développent quelques bouquets épars de bouleaux et de chênes en alternance avec des parcelles de prairie. Dans la province de Jilin, région où l'espèce est relativement courante, le bruant de Jankowski occupe un habitat sableux et semi-humide dans une zone de transition entre les forêts de feuillus et les steppes.

Comportement traits de caractère

Les bruants de Jankowski ont des moeurs assez similaires à celles du Bruant à longue queue (Emberiza cioides). Il n'est d'ailleurs pas rare que les deux espèces nichent côte à côte. Pendant la période de nidification, ils forment également des colonies lâches avec les bruants masqués (Emberiza spocephala) et les bruants auréoles (Emberiza aureola). Les bruants de Jankowski ne sont pas très timides. Les mâles chantent à partir de perchoirs bien exposés au sommet de buissons et sont assez facilement observables. Les femelles sont encore plus familières : quand elles couvent, elles peuvent se laisser approcher jusqu'à environ 1 mètre. Les bruants de Jankowski passent encore plus de temps à terre que les bruants à longue queue. La construction du nid et l'apport de matériaux sur le site de nidification donnent lieu à toute une série de rituels.

Alimentation mode et régime

Peu d'informations ont été collectées. Les jeunes oisillons sont nourris de sauterelles, de chenilles, d'araignées et de leurs cocons. Les bruants de Jankowski recherchent leur nourriture sur le sol.

Reproduction nidification

On ne possède pas beaucoup de renseignements sur la reproduction. Les couples se forment à la fin du mois d'avril ou au début du mois de mai. Très probablement, la plupart des nichées se mettent en place durant la seconde moitié du mois de mai. Certaines pontes sont effectuées plus tard, aux alentours de la mi-juin, mais il s'agit sans doute de secondes couvées. Le nid est construit avec des herbes. Les deux parents participent à son élaboration et mettent de 6 à 11 jours pour bâtir l'édifice. L'intérieur est garni avec du crin de cheval. Il est placé généralement à terre, dans une touffe d'herbes éparses. La ponte comprend 4 ou 5 oeufs de couleur blanc grisâtre avec quelques marques brun clair ou violacées. Assez souvent, ces derniers peuvent être également recouverts de taches brun sombre et de courtes lignes.

Distribution

Les bruants de Jankowski nichent dans le nord-est de la Chine, l'extrême sud-est de la Russie et le nord de la péninsule coréenne. Sur ce territoire relativement réduit et compact, il n'y a pas de sous-espèces. Les populations les plus nordiques effectuent probablement un court déplacement et viennent passer l'hiver en Corée du Nord et dans le nord-est de la Chine où les conditions sont moins rudes pendant cette période.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La principale menace qui touche cette espèce est sÃ"rement la dégradation de son habitat. En Russie particulièrement, mais également en Chine et en Corée, les terres qui lui conviennent sont transformées progressivement en pâtures ou en terres agricoles. Du coup, le bruant de Jankowski a pratiquement disparu dans l'extrême sud de la Sibérie. A cette raison, il faut ajouter les mauvaises conditions dans lesquelles se déroule la reproduction. En effet, de nombreuses nichées ne parviennent pas à terme, certaines années, plus de 50%. Certaines sont parasitées par le coucou commun (Canulus canorus). D'autres sont victimes des prédateurs comme les serpents, les sousliks (Spermophilus citellus), les faucons de l'Amour et les fourmis. D'autres encore, situées à terre, sont piétinées par le bétail. Quelques nichées sont abandonnées par les parents pour des raisons diverses. L'espèce est considérée comme menacée.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Bruant de JankowskiFiche créée le 12/10/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net