Busard d'Amérique

Circus hudsonius - Northern Harrier

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Circus

  • Espèce
    :

    hudsonius

Descripteur

(Linnaeus, 1766)

Biométrie
  • Taille
    : 50 cm
  • Envergure
    : 102 à 118 cm.
  • Poids
    : 300 à 750 g
Longévité

7 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le busard d'Amérique est un prédateur de taille moyenne. Il possède un corps plus élancé que celui de la Buse à queue rousse, une longue queue à bout carré et de fines ailes dont les extrémités sont arrondies. Les caractères qui attirent immédiatement l'attention sont la large tache blanche du croupion et le disque facial assez semblable à celui d'une chouette. Ce dernier lui permet de concentrer les sons et de repérer plus facilement les proies .
Le mâle diffère de sa partenaire aussi bien par le plumage que par la taille. Plus petit que la femelle, il présente des parties supérieures gris-ardoise et un dessous blanc. Les deux contrastent avec la pointe des ailes sombre et le bord de traîne noir. La poitrine blanche est recouverte d'un nombre plus ou moins important de taches roux-clair. La femelle est plus grande. Elle affiche un dessus brun. Les parties inférieures chamois portent des stries longitudinales brunes surtout visibles sur la poitrine et sur le ventre. Contrairement à celui du mâle, le dessous des ailes est foncé et la pointe sombre des rémiges est obscurcie. Chez les 2 sexes, les couvertures sus-caudales sont blanches, formant sur le croupion, un placard clair qui est remarquable en vol. Les adultes des 2 sexes ont des iris jaune-citron. A tous les âges, leurs pattes sont longues et jaunes. La cire et la zone de peau nue à la base du bec sont jaunes. Le bec en lui-même est noir.
Les juvéniles ont une apparence assez similaire à celle de la femelle adulte. Leur dessus est brun, un peu plus foncé toutefois. Leur dessous est nuancé de cannelle et légèrement strié. Cette légère coloration rousse s'atténue au cours du premier hiver, ce qui les fait encore plus ressembler à leur mère. Les jeunes mâles ont des iris grisâtres qui virent au jaune dès le premier hiver. Les jeunes femelles ont des yeux brun foncé qui ne deviennent jaunes qu'au bout de 2 ans.
Les busards d'Amérique sont de proche parents du busard Saint Martin d'Europe. A bien des égards, ils ressemblent également aux busards bariolés (Circus cinereus) d'Amérique du Sud.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Northern Harrier,
  • Aguilucho Americano,
  • Tartaranhão-azulado,
  • Hudsonweihe,
  • ,
  • Американский лунь,
  • 北鹞,
  • Amerikaanse Blauwe Kiekendief,
  • Albanella americana,
  • ,
  • ,
  • błotniak amerykański,
  • kaňa americká,
  • ,
  • Amerikansk Kærhøg,
  • ,
  • ,
  • アメリカチュウヒ,

Voix chant et cris

Des cris de détresse sont émis par les deux parents et par les jeunes. Ces derniers ont une communication très bruyante lorsqu'ils tentent d'attirer l'attention de leurs parents. Lorsqu'il ramène une proie au nid, le mâle contacte sa partenaire par des "pee pee pee" plaintifs. Pendant la parade, les adultes émettent une série de "kek" ou de "ke", ainsi que des cris perçants et descendants.

Habitat

Initialement connu sous le nom de "faucon des marais" (en anglais Marsh hawk, nom qui est tombé en désuétude), le busard d'Amérique fréquente les zones ouvertes comme les marais battus par les marées, les terres humides émergées, les parcelles en friche, les prairies, les pâtures et les terres agricoles. Les marais salants ou les étendues d'eau saumâtre sont souvent utilisés pour la nidification. A l'intérieur de ces zones humides, les busards occupent en priorité les parties les plus élevées et les plus asséchées, celles qui sont dominées par des haies de spartine (spartina patens), les ivas à feuilles en forme de lance et les roseaux. Il s'installent aussi dans les marais d'eau douce avec des phragmites et des laîches. A l'intérieur des terres, ils fréquentent les jachères ou les terres agricoles à faible rendement pourvu qu'elles soient dotées de longues herbes ou de végétation herbacée.
En raison de la différence de taille et d'envergure, les deux sexes recherchent leur nourriture dans des territoires différents. Les femelles restent dans les marais tandis que les mâles parcourent parfois de longues distances et effectuent des incursions dans les terres agricoles à la lisière des terres humides. Ces derniers possèdent des territoires qui peuvent être parfois 10 fois plus vastes que ceux des femelles. Tout au long de l'année, les busards d'Amérique fréquentent le même type d'habitat.

Comportement traits de caractère

Lorsqu'il chasse, le busard d'Amérique rase la surface des marais ou des prairies qui les surplombent, quadrillant inlassablement son territoire dans tous les sens. La Buse pattue (Buteo lagopus) procède un peu de la même manière, alors que les autres rapaces à larges ailes, comme la Buse à queue rousse (Buteo jamaicensis) ou la Buse de Swainson planent plutôt haut dans le ciel. De temps à autre, il donne un vigoureux battement d'ailes mais, dès qu'il a repéré une proie, il marque une pause, entame un vol stationnaire en agitant rapidement les ailes puis fond sur sa victime. Lorsqu'il s'en est emparé avec succès, il remonte rapidement dans les airs. Arrivé au-dessus du nid, il contacte par de petits cris la femelle qui vient à sa rencontre. Cette dernière saisit alors dans ses serres la proie que son partenaire lâche en plein vol.
Avant l'accouplement, le busard d'Amérique accomplit une parade absolument unique. Les deux partenaires volent de concert jusqu'au moment où le mâle ferme brusquement les ailes, puis accomplit une série de sauts périlleux et de culbutes. Il se laisse ensuite chuter presque jusqu'au sol. La manœuvre peut être renouvelée plusieurs fois à la suite.
Le vol : En raison de leur plus courte envergure, les mâles volent plus rapidement que les femelles.

Alimentation mode et régime

Le busard d'Amérique n'est pas un gros prédateur, il ne capture donc que des proies de taille modeste. Les souris des champs constituent la plus grosse partie de son menu. Les autres composants sont les insectes, les petits rongeurs (campagnoles) et les reptiles. C'est devenu un expert dans l'art de capturer les lézards, proies qui sont pourtant promptes à s'échapper. Il consomme également des petits oiseaux. Quand il est tenaillé par la faim, il peut même s'attaquer à des volatiles de la taille des canards.

Reproduction nidification

Les busards d'Amérique nichent presque toujours à terre sur un petit monticule, mais aussi parfois au sommet d'un petit buisson à faible hauteur. Cette pratique est extrêmement rare chez les rapaces. Les deux parents unissent leurs efforts pour construire le nid. Ce dernier est une construction disgracieuse faite avec de la paille et occasionnellement garnie avec des plumes, des aiguilles de pin et quelques fines brindilles. Les mâles sont polygames et possèdent généralement entre une et cinq partenaires par saison. Au début du mois de mai, les femelles déposent entre 3 et 5 œufs de couleur bleu clair avec quelquefois quelques petites taches brun violacé. Elles couvent pendant environ 1 mois. Lorsqu'ils émergent de leur coquille, les petits naissent aveugles et sans ressources, ils sont recouverts par un fin duvet blanchâtre. Les jeunes ne deviennent indépendants qu'entre 45 et 66 jours après l'éclosion. Les busards d'Amérique ne pondent qu'une seule fois par an.

Distribution

Ces busards sont endémiques du continent nord-américain. Leur aire de distribution s'étend de l'Alaska et du Canada jusqu'aux prairies du sud des Etats-Unis. Peu d'entre eux choisissent d'hiverner dans les contrées nordiques. Dès les premiers signes de froid, ils abandonnent les régions du Canada, du nord Dakota, du Minnesota et de New York et migrent en bandes de 20 à 50 individus vers les pays du sud, parfois aussi loin que le Panama et la Colombie. L'importance de la migration dépend en grande partie de la profondeur du manteau neigeux. Si celle-ci dépasse quelques centimètres, elle empêche les busards d'apercevoir leurs proies, ce qui les oblige à chercher des contrées plus propices.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Aucune mesure particulière n'est prise pour sa protection, si bien que, dans certaines régions il décline en raison de la dégradation de son habitat. Dans certains états des Etats-Unis, notamment l'Illinois, l'espèce est considérée comme grandement bénéfique car un couple de busards d'Amérique tue environ mille souris des champs pendant sa période de reproduction. L'espèce, bien que n'étant commune dans aucune partie de son aire de répartition, n'est pas considérée comme menacée.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/01/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net