Cacatoès de Ducorps

Cacatua ducorpsii - Solomons Cockatoo

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Cacatuidés

  • Genre
    :

    Cacatua

  • Espèce
    :

    ducorpsii

Descripteur

Pucheran, 1853

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 290 à 415 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce cacatoès de petite taille est immédiatement identifiable en raison de sa longue huppe de forme triangulaire qui est souvent dressée. Son plumage est presque entièrement blanc, excepté le dessous des ailes et de la queue qui sont infiltrés de jaune. Les plumes de la huppe, des joues, du manteau et de la poitrine ont une base rosâtre. Le bec est grisâtre. La peau nue qui entoure les yeux est bleu pâle. Les iris sont brun foncé, les pattes grises. Les femelles se distinguent de leur partenaire par un iris plus rougeâtre.
Les cacatoès de Ducorps sont assez semblables aux Cacatoès de Goffin qui vivent aux îles Tanimbar. Ils ressemblent également aux Cacatoès corella, bien que ces derniers possèdent une zone orbitale bleue plus développée et une tache rose-orange sur les lores. A bien des égards, ils peuvent être également confondus avec les Cacatoès laboureurs et avec les Cacatoès nasiques, encore que dans les milieux naturels, ces espèces soient endémiques de l'Australie et aient une aire de distribution très différente.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Solomons Cockatoo,
  • Cacatúa de las Salomón,
  • Cacatua-ducorps,
  • Salomonenkakadu,
  • salamon-szigeteki kakadu,
  • Ducorps Kaketoe,
  • Cacatua di Ducorps,
  • Ducorps kakadua,
  • Salomonkakadu,
  • kakadu šalamúnsky,
  • kakadu šalomounský,
  • Salomonkakadu,
  • salomoninkakadu,
  • cacatua de les illes Salomó,
  • kakadu mała,
  • Соломонский какаду,
  • ソロモンオウム,
  • 杜氏凤头鹦鹉,
  • 杜科氏鳳頭鸚鵡,

Voix chant et cris

Les cacatoès de Ducorps émettent deux notes interrogatrices "érrk-érrk....érrk-érrk" qui se prolongent souvent en "érrk-érrk-érrk-érrk". Ils produisent aussi des "kounk-kérrk, kounk-kérrk" dans lesquels la première note de chaque paire est accentuée et la seconde, infléchie vers le bas. On peut également entendre un "aak-ack-aak" sec et variant en hauteur et en longueur.

Habitat

Les cacatoès de Ducorps fréquentent un grande variété d'habitats comprenant les forêts, les lisières des forêts, les zones boisées en cours de régénération, les jardins, les broussailles et les banlieues des villes. Bien qu'ils soient assez courants à toutes les altitudes, du littoral jusqu'aux versants des montagnes, on les trouve plus particulièrement jusqu'à 700 mètres. Parfois, ils peuvent grimper jusqu'à 1800 m. Ils sont toutefois moins répandus aux altitudes les plus élevées, devenant absents dès qu'on aborde la lisière inférieure des forêts de brume.

Comportement traits de caractère

Les cacatoès de Ducorps sont des oiseaux bruyants et assez faciles à observer, bien qu'ils vivent la plupart du temps en couples ou en petites bandes. Ils volent à de grandes hauteurs au-dessus de la cime des arbres où ils utilisent des perchoirs bien exposés tout au sommet de la canopée. Ce sont des oiseaux très prudents et ils jaillissent en poussant des cris stridents dès qu'ils sont dérangés. Les cacatoès dressent souvent leur crête aussitôt qu'ils sont excités. Ils ont un vol ferme et saccadé composé de battements peu profonds qui alternent avec des glissades au cours desquelles on peut apercevoir le bout arrondi de leurs ailes.

Alimentation mode et régime

Les cacatoès de Ducorps sont surtout des végétariens. Ils se nourrissent de graines, de baies, de fruits, de bourgeons, de fleurs ainsi que d'insectes et de leurs larves. Occasionnellement, ils ingurgitent les parties charnues des plantes épiphytes. Ils pénètrent dans les jardins où ils effectuent une razzia de papayes et d'ignames (discorea).

Reproduction nidification

Les informations provenant du milieu naturel sont très réduites. Le cacatoès de Ducorps est un espèce cavernicole, c'est à dire qu'elle niche dans les cavités naturelles d'arbre. La femelle pond habituellement deux ou trois oeufs de couleur blanche qu'elle couve pendant environ 25 jours. Les oisillons sont nidicoles et ne prennent leur envol qu'au bout de 9 semaines après voir brisé la coquille.

Distribution

Les cacatoès de Ducorps sont endémiques des îles Salomon. Leur aire de distribution s'étend de Bougainville (en Papouasie -Nouvelle-Guinée) jusqu'à Malaita, en passant par Choiseul, la Nouvelle-Géorgie et Santa Isabel. L'espèce est absente à San Cristobal et dans les îles environnantes.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les cacatoès de Ducorps sont considérés comme assez répandus dans une grande variété d'habitats. La population mondiale est estimée à 100 000 individus et les effectifs semblent stables. Dans un avenir immédiat, deux menaces peuvent viser cette espèce : la commercialisation des oiseaux de compagnie et la dégradation de son habitat. Cette dernière semble particulièrement sérieuse, compte tenu du défrichement des forêts dans les régions de plaine.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/07/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net