Cacatoès de Latham

Calyptorhynchus lathami - Glossy Black Cockatoo

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Cacatuidés

  • Genre
    :

    Calyptorhynchus

  • Espèce
    :

    lathami

Descripteur

Temminck, 1807

Biométrie
  • Taille
    : 50 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 434 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cacatoès de Latham
♂ adulte

Le cacatoès de Latham est le plus petit des cinq Cacatoès noirs. Il affiche une tête, un cou et des parties supérieures brun-noir ainsi que des taches rouges ou rouge-orange en forme de panneaux sur la queue. Les autres parties de son plumage sont noir terne. Il porte une huppe courte et discrète. Son bec est large et bulbeux. La femelle présente des taches jaunes assez étendues sur le dessus de la tête et sur le cou. Les panneaux de sa queue ont tendance à tirer sur l'orange et ils sont rayés de noir. Cependant, avec l'âge, les rayures s'atténuent et la couleur devient plus rouge. Certains mâles affichent quelques plumes jaunes sur la tête et les taches caudales des mâles sont souvent très écarlates. Les immatures ressemblent aux adultes mais ils ont une poitrine, un ventre et des flancs ponctués et striés de jaune. Ils ont quelques taches jaunes sur les joues et les côtés de la tête.
Les cacatoès de Latham peuvent être confondus avec les Cacatoès banksiens. Toutefois, leur tête, leur cou et leur dessous sont plus noir brunâtre. Le reste de leur corps a une apparence plus terne et se distingue du plumage uniformément noir et lustré de leur cousin. Les femelles adultes ont bien plus de jaune sur la tête, par contre elles ne possèdent pas les mouchetures jaunes sur tout le corps qui sont si caractéristiques des femelles banksiennes. Les cacatoès de Latham ont une huppe plus courte, un bec, plus court, plus large et plus bulbeux. Leur taille est moins importante (en moyenne, 48 cm contre 60 cm).

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Calyptorhynchus lathami lathami (e Australia)
  • Calyptorhynchus lathami erebus (ec Queensland)
  • Calyptorhynchus lathami halmaturinus (Kangaroo I.)

Noms étrangers

  • Glossy Black Cockatoo,
  • Cacatúa Lustrosa,
  • Cacatua-preto-brilhante,
  • Braunkopfkakadu,
  • barnafejű hollókakadu,
  • Bruine Raafkaketoe,
  • Cacatua nero lucente,
  • Glanssotkakadua,
  • Brunkakadu,
  • kakadu hnedohlavý,
  • kakadu hnědohlavý,
  • Lille Ravnekakadu,
  • kiiltokakadu,
  • cacatua negra de Latham,
  • żałobnica brunatna,
  • Буроголовый траурный какаду,
  • テリクロオウム,
  • 辉凤头鹦鹉,
  • 輝亮鳳頭鸚鵡,

Voix chant et cris

En vol, les cacatoès de Latham émettent des cris prolongés et poussifs 'tarr-red.....tarr-red' ou des bruits plus doux et plus aigus 'cree-ee......cree-ee', assez différents des cris rauques et métalliques du Cacatoès banksien. En cas de danger, ils produisent des notes gutturales et tranchantes.

Habitat

Les cacatoès de Latham fréquentent les zones boisées dominées par les casuarinas dont ils dépendent étroitement pour leur nourriture. Ce sont des petits arbustes connus plus communément sous le nom de sheoaks, de bois-à-boeuf (beefwood) ou de pin australien. ils sont répandus dans les régions tropicales et subtropicales. Les cacatoès de Latham s'installent également parfois dans les forêts humides ouvertes, sur les terrains accidentés qui n'ont pas subi une trop grosse déforestation, mais, la plupart du temps, ils occupent les vestiges de parcelles de casuarinas qui sont proches des terres cultivées. Ils ont absolument besoin de cavités naturelles d'arbres pour nicher. Les cacatoès de Latham sont endémiques de la côte est de l'Australie, dans la partie orientale des provinces du Queensland, de la Nouvelle-Galles-du-Sud et de Victoria. En Nouvelle-Galles-du-Sud, leur territoire s'enfonce assez loin à l'intérieur des terres jusqu'à la Riverina. Une population isolée vit également à Kangaroo Island, dans le sud de l'Australie.

Comportement traits de caractère

Cet oiseau calme et discret marque en cela sa différence avec le bruyant cacatoes banksien. Il peut facilement passer inaperçu en raison de sa façon paisible de se restaurer dans la forêt. Il faut être vraiment attentif pour repérer sa présence, grâce au claquement de ses mandibules ou à la chute à terre de végétaux. Le cacatoès de Latham est strictement arboricole, ne venant à terre que pour se désaltérer. Il se regroupe souvent en trios unis par la parenté, composé la plupart du temps de 2 adultes et un juvénile. Les grands groupes se forment uniquement en dehors de la saison de reproduction ou à la tombée de la nuit pour rejoindre les dortoirs communs. Les groupes sont unispécifiques, les cacatoès de Latham refusant généralement de se mêler à d'autres espèces. Les liens conjugaux et familiaux sont tellement forts que les couples ou les familles sont immédiatement identifiables au sein de grands groupes qui se nourrissent. Les couples nicheurs se nourrissent sur un vaste territoire dont le centre est constitué par l'arbre où ils se reproduisent. Les immatures et les non-nicheurs errent à la recherche de nourriture, explorant parfois des territoires où ils sont inconnus.
Le vol : Le cacatoès de Latham produit un vol stable formé de battements lents et de faible amplitude, assez différents de ceux des autres cacatoès du genre calyptorhynchus. Le cacatoès de Latham se déplace surtout à l'étage moyen et supérieur de la végétation, mais les vols les plus performants se déroulent habituellement au-dessus de la cime des arbres.

Alimentation mode et régime

Les cacatoès de Latham se nourrissent presque exclusivement de graines mûres de casuarinacées. Ils sont tellement friants de cet aliment que, dans certaines régions, ils ne se nourrissent que d'une seule espèce. Mais ils ingurgitent également parfois des insectes xylophages. Les cacatoès de Latham se nourrissent en couple, en petits groupes familiaux mais aussi en grands groupes rassemblant jusqu'à 60 individus. Peu craintifs lorsqu'ils mangent, ils se laissent facilement approcher. On peut les repérer grâce au claquement de leur bec ou au bruit des cônes et de branches de casuarinas qui tombent sur le sol.

Reproduction nidification

Les cacatoès de Latham forment des couples qui durent toute leur vie. Le couple entretient des relations pendant toute l'année. Ce genre de psittacidé préfère nicher dans des cavités naturelles de vieux et grands eucalyptus, qu'ils soient morts ou en pleine vitalité. Le nid est généralement placé à une hauteur qui varie de 3 à 30 mètres au-dessus du sol. La cavité est garnie de débris plus ou moins décomposés. Ces oiseaux aiment bien la compagnie d'autres couples nicheurs. Il n'est pas rare qu'ils partagent le même arbre. En Nouvelles-Galles-du-Sud, la saison se déroule de mars à août. La ponte est composée d'un seul oeuf blanc. C'est la femelle qui s'occupe de la plupart des tâches : elle prépare le nid et elle couve seule, ne quittant la cavité pour se nourrir que lorsque les petits ont atteint l'âge d'une semaine. Dans la plupart des cas, le mâle ravitaille la femelle, aide au nourrissage et à l'éducation des jeunes pendant toute la période que dure le séjour au nid. Une fois qu'ils se sont envolés, les oisillons continuent à être alimentés par les parents pendant encore quatre mois Ils restent en leur compagnie jusqu'à la saison de reproduction suivante.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Cacatoès de LathamFiche créée le 30/06/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net