Calao de Hemprich

Lophoceros hemprichii - Hemprich's Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Lophoceros

  • Espèce
    :

    hemprichii

Descripteur

Ehrenberg, 1833

Biométrie
  • Taille
    : 58 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 297 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit calao est bicolore. Les parties supérieures, y compris les couvertures alaires et la queue sont brun sombre. La gorge et la partie haute de la poitrine sont de la même couleur. Les plumes du capuchon sont plus longues et forment une sorte de huppe qui retombe sur la nuque. Les plumes du dessus ont des liserés crème, ce qui est surtout visible au niveau des épaules, des secondaires et des primaires. Le ventre et les cuisses sont d'un blanc pur. Certaines rectrices extérieures sont blanches sur toute leur longueur. Le mâle affiche un bec rouge et une peau nue gulaire couleur chair. Le calao de Hemprich se distingue du Calao couronné (Tockus alboterminatus) par les bordures crème de son dessus, les rectrices extérieures entièrement blanches, le bec d'un rouge plus éclatant sans la moindre tache jaune à la base et les yeux sombres. La femelle est légèrement plus petite que le mâle. Sa mandibule inférieure a une base noire et la peau de sa gorge est vert pâle. Les juvéniles sont semblables à la femelle adulte, toutefois ils présentent des mouchetures noires à la base des rectrices blanches. Leur bec est brun sombre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Hemprich's Hornbill,
  • Toco Abisinio,
  • Hemprichtoko,
  • Hemprich-tokó,
  • Hemprichs Tok,
  • Bucero di Hemprich,
  • Hemprichtoko,
  • Klippetoko,
  • toko kapucňový,
  • zoborožec Hemprichův,
  • Abessinsk Toko,
  • kalliotoko,
  • calau de Hemprich,
  • toko srokaty,
  • Хемприхов ток,
  • クロズキンコサイチョウ,
  • 亨氏弯嘴犀乌,
  • 亨普氏彎嘴犀鳥,

Voix chant et cris

Calao de Hemprich
adulte

Le calao de Hemprich forme une superespèce avec le Calao couronné, le calao de Bradfield et le Calao longibande. D'un point de vue vocal, il émet les mêmes sifflements accompagnés d'une posture identique qui comprend la tête dressée et les ailes closes quand il chante.

Habitat

Le calao de Hemprich fréquente les cours d'eau bordés d'arbres dans les régions de collines et le long des gorges escarpées. On peut le trouver jusqu' 4300 mètres dans les hautes terres éthiopiennes. Cet oiseau est endémique de l'Afrique Orientale. Son aire s'étend de la corne de l'Afrique en direction du sud jusqu'au lac Victoria. Il vit dans les pays suivants : Ethiopie, Djibouti, nord de la Somalie, sud-est du soudan, nord-est de l'Ouganda, nord et nord-ouest du Kenya. L'espèce est à présent considérée comme monotypique. Il y a peu, les oiseaux du nord du Kenya étaient séparés de la race nominale et considérés comme appartenant à la race exsul.

Comportement traits de caractère

Apparemment, l'espèce est sédentaire sur la plus grande partie de son aire de distribution. A la limite de l'Erythrée, de la Somalie et du Kenya, cet oiseau descend cependant dans les plaines où il erre en petites bandes d'une dizaine d'individus à grande distance de ses lieux habituels de nidification. Les calaos de Hemprich recherchent leur nourriture en se déplaçant d'arbre en arbre grâce à un vol soutenu et ferme. La plupart des proies sont capturées dans les feuillages mais il poursuit aussi les insectes en vol. Il descend parfois à terre pour se saisir de termites ou pour fouiller au milieu des rochers.

Alimentation mode et régime

Les calaos de Hemprich se nourrissent surtout d'insectes, mais également de lézards, de caméléons, de quelques fruits et de baies. Comme la plupart des calaos du genre tockus, la part animale représente environ 85% de son alimentation.

Reproduction nidification

Ses moeurs reproductives sont peu connues. Le calao de Hemprich niche principalement de mars à mai, mais également d'août à octobre et en janvier, en Ethiopie. La parade qui a pour but de marquer son territoire se termine par l'étalement de la queue au-dessus du dos, ce qui est un rituel tout à fait unique chez les calaos. La plupart du temps, le nid est placé dans la cavité naturelle d'un roc sur le versant d'un ravin, mais il peut également se situer dans un trou d'arbre ou même dans la fissure du mur d'un vieux bâtiment. Le fond de l'orifice est garni de copeaux de bois ou de morceaux d'écorce. L'entrée est scellée par la femelle qui assure seule l'incubation. La taille de la ponte est généralement de 3 oeufs. Pendant la réclusion de la femelle, le mâle la nourrit. A chaque ravitaillement, il ne transporte qu'une seule proie qu'il tient au bout de son bec, ce qui multiplie les allers-retours jusqu'au nid. La durée totale du cycle de reproduction n'est pas connue exactement. .

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas globalement menacée. En Ethiopie, elle est assez repandue, mais ailleurs, elle est locale, ou même rare. Comme elle fréquente les habitats lointains et souvent inaccessibles, son territoire n'est pas susceptible de subir des interventions ou des dégradations de la part des humains. L'espèce est protégée dans la forêt du jour de la fête Nationale à Djibouti.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/02/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net