Calao gris

Ocyceros griseus - Malabar Grey Hornbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Bucérotiformes

  • Famille
    :

    Bucérotidés

  • Genre
    :

    Ocyceros

  • Espèce
    :

    griseus

Descripteur

Latham, 1790

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 238 à 340 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le Calao de Malabar est une espèce de petite taille au plumage gris, noir et blanc (en ce qui concerne cette dernière couleur, pointe des rémiges primaires et extrémité des trois rectrices les plus extérieures). Il possède un large sourcil pâle, un bas-ventre roux et un bec avec des narines ovales. Le mâle adulte présente un bec et un casque peu saillant jaune-orange. La pointe du bec est plus pâle. La peau nue qui recouvre le pourtour de l'oeil et la gorge est noire. L'iris est brun-rouge. Le calao gris de Malabar se distingue de celui de Gingi (Ocyceros birostris) par la couleur de son plumage légèrement plus clair, son sourcil plus proéminent et sa poitrine grise. Sa zone anale rousse, son bec plus orangé pourvu de narines aux formes particulières, la peau orbitale noire sont également caractéristiques. La femelle est plus petite que le mâle. Son casque moins bombé est recouvert de petites taches noirâtres. La base de la mandibule inférieure est également noire. Les juvéniles ressemblent à la femelle adulte. Cependant, ils ont des liserés chamois sur les couvertures alaires. Leur bec est plus petit et plus pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Malabar Grey Hornbill,
  • Cálao Gris Malabar,
  • Malabartoko,
  • malabári szürketokó,
  • Malabartok,
  • Bucero grigio del Malabar,
  • Malabartoko,
  • Malabarhornfugl,
  • zobákorožec sivobruchý,
  • zoborožec indický,
  • Malabargråtoko,
  • malabarintoko,
  • calau gris malabar,
  • toko szary,
  • Малабарский ток,
  • ニシインドコサイチョウ,
  • 印度灰犀鸟,
  • 馬拉巴灰犀鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Les calaos gris vivent dans les forêts d'arbres à feuilles persistantes et à feuilles caduques, plus particulièrement le long des cours d'eau et dans les régions de collines vallonnées, au dessus de 600 mètres. Mais ils se déploient également dans les régions basses de plaine et ils pénètrent dans les plantations et dans les jardins. Les calaos gris sont endémiques du continent indien. Leur aire de distribution forme une étroite bande le long du littoral occidental, du nord du Maharashtra jusqu'au sud du Kérala. Elle ne s'enfonce guère à l'intérieur des terres et semble limitée par la ligne que forme les collines des Ghats Occidentales. L'espèce est monotypique , il n'y a pas de sous-espèces ni de variations géographiques.

Comportement traits de caractère

Cet oiseau timide et extrêmement discret n'est souvent repéré que grâce à son cri bizarre. Pendant toute l'année, il reste en petits groupes, se déplaçant d'un vol rapide et plus souple que celui du Calao de Gingi. Quand les calaos gris recherchent leur nourriture, les groupes ont tendance à être plus nombreux, pouvant compter jusqu'à 20 individus qui se regroupent ensemble autour des arbres fruitiers lorsque les ressources sont abondantes.

Alimentation mode et régime

Le calao gris consomme principalement des baies et des fruits, en particulier des figues, mais il mange également des insectes et des lézards et rarement des fleurs. Une étude réalisée alors que le mâle délivrait de la nourriture à la femelle et aux petits emprisonnés a permis de donner une idée plus précise de son menu : les fruits riches en lipides prédominent (37%), suivis des figues (26%) et d'autres fruits riches en sucre (23%). Les proies animales, bien que ne représentant initialement que 14%, augmentent après l'éclosion.

Reproduction nidification

Les calaos gris nichent de janvier à mai, à la fin de la saison sèche. Une série de courbettes et de révérences vers l'avant est probablement intégrée dans les rituels de la parade nuptiale. En milieu naturel, le nid est placé dans la cavité d'un grand arbre situé dans la forêt, à une hauteur moyenne de 16 mètres 50. 80% des cavités sont des trous produits par l'usure naturelle, le reste est constitué par des forages d'autres espèces d'oiseaux. Le diamètre d'entrée mesure 8 centimètres. Le nid a environ 25 cm de largeur, 36 cm de profondeur. A l'intérieur, il est surmonté par une cheminée de plus de 60 cm. La femelle scelle seule l'entrée de la cavité avec un enduit de sa composition. La ponte comprend entre 2 et 4 oeufs. Pendant qu'elle est recluse, la femelle mue simultanément ses rémiges et ses rectrices. Le mâle rapporte des fruits en les régurgitant un à un. S'il fournit des insectes, il les tient du bout du bec. Dans une étude réalisée, on a déterminé que pendant la durée de l'incarcération, le mâle avait effectué plus de 2300 visites. L'incubation dure 40 jours. L'envol a lieu 46 jours après l'éclosion, soit un total de près de trois mois pour l'ensemble du cycle de reproduction. La femelle et les oisillons émergent ensemble de la cavité.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/12/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net