Choucador à tête pourprée

Hylopsar purpureiceps - Purple-headed Starling

Choucador à tête pourprée
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Hylopsar

  • Espèce
    :

    purpureiceps

Descripteur

Verreaux, J Verreaux, E, 1851

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 50 à 79 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les lores et le front sont noir mat. Le reste de la tête, le menton, la gorge et la poitrine sont d'un violet profond et brillant qui se démarque nettement des parties avoisinantes. La nuque, le manteau, le dos, les sus-caudales, le ventre et les flancs sont bleu verdâtre avec un lustre important. Le dessous de la queue est noir avec des reflets bleus. Certains individus présentent à cet endroit des reflets bronzés. Les ailes sont bleu irisé, virant au violet sur les bordures extérieures des primaires. La queue est noire avec de légers reflets violets.
Les iris sont bruns, alors que le bec et les pattes sont noirs. Les 2 partenaires sont identiques. Les juvéniles sont gris charbonneux terne, avec cependant quelques reflets brillants sur les ailes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Purple-headed Starling,
  • Estornino cabecipúrpura,
  • Estorninho de cabeca purpura,
  • Samtglanzstar,
  • selymes fényseregély,
  • Puperkopglansspreeuw,
  • Storno splendente testaviola,
  • Purpurhuvad glansstare,
  • Purpurhodeglansstær,
  • liskavec zamatový,
  • leskoptev fialovohlavá,
  • Fløjlsglansstær,
  • purppurapääkottarainen,
  • estornell de cap porpra,
  • błyszczak purpurowogłowy,
  • Бархатный блестящий скворец,
  • ムラサキズキンマキエテリムク,
  • 紫头辉椋鸟,
  • 紫頭輝椋鳥,

Voix chant et cris

Choucador à tête pourprée
adulte plum. nuptial

En vol, cet oiseau émet un "twink" métallique, mais quand il est perché, il délivre des cris bas assez semblables à ceux du Choucador de Swainson. On peut également entendre un cri bref, plutôt musical qui est simple ou répété à 2 ou 3 reprises. Il est composé de notes claires, suivies de notes en sourdines puis se termine par des notes plus puissantes.

Habitat

Les choucadors à tête pourpre fréquentent principalement la cime des arbres dans les forêts denses. Ils grimpent jusqu'à 2000 mètres sur les pentes du mont Cameroun et jusqu'à 1000 m dans les Rumpi Hills. Au Zaïre, ils sont courants en-dessous de 1000 mètres. Ces oiseaux sont originaires du continent africain où on les trouve de part et d'autre de l'Equateur. Leur aire de distribution s'étend du sud du Nigeria en direction de l'est jusqu'en Ouganda et au nord-ouest du Kenya. Leur présence est douteuse en Afrique Occidentale bien qu'ils soient parfois signalés au Ghana et en Côte d'Ivoire.

Comportement traits de caractère

Les choucadors à tête poupre sont grégaires et on les trouve occasionnellement en bandes pouvant compter plus d'une centaine d'individus. Cependant, les troupes regroupent plus couramment moins de 20 oiseaux. Les formes de groupement les plus usitées sont même les couples ou les groupes familiaux de 4 ou 5 membres. Les choucadors à tête pourpre se reposent sur les branches mortes au sommet des arbres. Au Zaïre, ils s'associent souvent avec d'autres espèces. Quand ils rejoignent des groupes plurispécifiques, les choucadors à tête pourpre sont dominés par les choucadors splendides, les rufipennes et les calaos de la famille des bucérotidés. Ils se placent alors, contraints et forcés, à l'étage inférieur de la végétation, récoltant probablement des fruits de bien plus petite taille.

Alimentationmode et régime

Apparemment, les choucadors à tête pourpre sont surtout des végétariens ingurgitant des fruits et des baies. Toutefois, ils ingèrent également des mollusques (escargots) et des insectes. Dans la liste des végétaux, on trouve surtout des figues et des plantes du genre Rauwolfia et Morinda. Les insectes comprennent des termites, des sauterelles, des mantes et des larves.

Reproduction nidification

Au Zaïre, les choucadors à tête pourpre nichent dans les trous d'arbre à 9 mètres au-dessus du sol. Le fond de la cavité est garni avec des petits morceaux de feuilles vertes. Les œufs sont bleus avec des taches brunes bien plus concentrées sur la partie large de la coquille où elles forment une sorte d'anneau. La ponte comprend généralement 3 œufs qui pèsent en moyenne 4 grammes. Les 2 parents se chargent de collecter les matériaux nécessaires au garnissage de la cavité. Au Cameroun, la nidification se déroule en juin, en Ouganda en avril. Au Gabon, la période est plus étendue et dure de décembre à février. Au Zaïre, les choucadors à tête pourpre sont en état de se reproduire entre juin et octobre. La construction du nid a lieu en juin, la ponte en juin et juillet. Au Kivou, dans le nord-est, la saison se déroule de décembre à mars. En Ouganda, les pontes sont fréquentes en avril et mai. La liste n'est pas exhaustive, et on possède des renseignements sur d'autres régions.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les choucadors à tête pourpre sont localement communs. A certaines périodes de l'année, les concentrations sont particulièrement denses dans les arbres fruitiers. L'espèce est considérée comme ne posant pas de problème majeur.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Choucador à tête pourpréeFiche créée le 02/09/2010 par
publiée le - modifiée le 2010-09-03 13:03:21 © 1996-2019 Oiseaux.net