Chouette de Tengmalm

Aegolius funereus - Boreal Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Aegolius

  • Espèce
    :

    funereus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 21 à 28 cm
  • Envergure
    : 52 à 58 cm.
  • Poids
    : 120 à 210 g
Longévité

8 ans

Distribution

Distribution

Description identification

La chouette de Tengmalm, parfois nommée Nyctale de Tengmalm est un petit strigidé à grande tête. La calotte brun foncé est marquée d'une multitude de petites taches d'intensité variable et soulignée par un V blanc placé entre les yeux. Les disques faciaux sont blancs. Les iris jaunes cerclés de noir lui donnent une expression étonnée très caractéristique. Le dessus d'un brun plus soutenu que celui de la Chevêche d'Athéna est recouvert de taches blanches alignées sur les couvertures sus-alaires. Le dessous beige roussâtre, plus ou moins barré est plus clair sur le ventre que sur la poitrine. Au sortir du nid, le plumage du juvénile est entièrement brun chocolat, développant progressivement les motifs de l'adulte. Comme de nombreux rapaces nocturnes, elle est difficile à observer.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Aegolius funereus richardsoni (Alaska, n Canada and n USA)
  • Aegolius funereus funereus (n, c and se Europe to the Ural Mts.. Russia.)
  • Aegolius funereus magnus (ne Siberia)
  • Aegolius funereus sibiricus (se Siberia, ne China)
  • Aegolius funereus pallens (w and s Siberia)
  • Aegolius funereus caucasicus (n Caucasus Mts.. Russia.)
  • Aegolius funereus beickianus (nw India, sw China)

Noms étrangers

  • Boreal Owl,
  • Mochuelo Boreal,
  • Mocho-funéreo,
  • Raufußkauz,
  • Gatyáskuvik,
  • Ruigpootuil,
  • Civetta capogrosso boreale,
  • Pärluggla,
  • Perleugle,
  • pôtik kapcavý,
  • sýc rousný,
  • Perleugle,
  • helmipöllö,
  • mussol pirinenc,
  • Skálmugla,
  • włochatka (zwyczajna),
  • bikšainais apogs,
  • koconogi čuk,
  • Мохноногий сыч,
  • キンメフクロウ,
  • 鬼鸮,
  • 鬼鴞,

Voix chant et cris

Son cri usuel est un pou-pou-pou-pou doux et répétitif. Les strophes durent de 1 à 5 secondes et peuvent contenir jusqu'à 25 syllabes. Ce cri peut être perçu jusqu'à 2 kilomètres.

Habitat

Elle affectionne particulièrement les forêts d'épicéas mais elle est aussi commune dans les boisements mixtes de pins, de bouleaux et de peupliers où les conifères sont dominants. Elle peut adopter de très jeunes plantations et des boisements secondaires pourvus en nichoirs. La chouette de Tengmalm est présente dans les forêts de montagne du nord de la taïga.

Comportement traits de caractère

La plupart de ces oiseaux sont sédentaires. Cependant, quelques dispersements exceptionnels peuvent intervenir, notamment en cas de manque de nourriture. Elle est surtout nocturne. Assez discrète, elle se perche rarement à découvert. Elle préfère rester sous la voûte du feuillage, utilisant des perchoirs très dissimulés.
Le vol : Contrairement à celui de la chouette chevêche, son vol est rapide et direct, avec des rapides battements alternant avec des planés brefs.

Alimentation mode et régime

Son régime est constitué principalement de petits mammifères. Elle capture surtout des petits campagnols, mais tue aussi des souris, des musaraignes et des petits oiseaux. Sa technique de chasse est fort simple : elle se poste à l'affût sur des perchoirs en forêt et profite de l'effet de surprise pour capturer sa proie.

Reproduction nidification

Le nid est placé dans un trou d'arbre, souvent une ancienne loge de Pic noir. Elle apprécie également les nichoirs artificiels. La ponte est constituée de 3 à 7 oeufs qui sont couvés en moyenne entre 25 et 32 jours. Les jeunes chouettes prennent leur envol au bout de 4 à 5 semaines.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Menacée à la suite de la disparition et de la modification des habitats (exploitations forestières, réboisement) et des dérangements dans les lieux de nidification dus notamment au développement des infrastructures touristiques et sportives.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin © 1996-2017 Oiseaux.net