Chouette rayée

Strix varia - Barred Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Strix

  • Espèce
    :

    varia

Descripteur

Barton, 1799

Biométrie
  • Taille
    : 48 à 51 cm
  • Envergure
    : 107 à 111 cm.
  • Poids
    : 470 à 1050 g
Longévité

10 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez cette chouette de forte taille, mâle et femelle sont identiques, bien que la femelle soit légèrement plus grande que son partenaire. C'est la seule espèce avec l'Effraie des clochers à posséder des iris sombres. Ceux de la chouette rayée sont enfouis à l'intérieur de vastes disques faciaux. Sa tête arrondie ne porte pas d'aigrettes. La poitrine est rayée horizontalement alors que le ventre est rayé verticalement. Le dos, à dominante brun-gris, est tacheté de blanc.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Barred Owl,
  • Cárabo Norteamericano,
  • Coruja-barrada,
  • Streifenkauz,
  • szalagos bagoly,
  • Gestreepte Bosuil,
  • Allocco barrato,
  • Kråsuggla,
  • Høvdingugle,
  • sova pásikavá,
  • puštík proužkovaný,
  • Båndet Natugle,
  • amerikanviirupöllö,
  • gamarús ratllat,
  • puszczyk kreskowany,
  • Amerikas pūce,
  • Пёстрая неясыть,
  • アメリカフクロウ,
  • 横斑林鸮,
  • 橫斑林鴞,

Voix chant et cris

La chouette rayée est une espèce très vocale. Elle a un cri distinctif, une série de hululements perçants, et aussi des 'hoo-ah', qui suivent parfois un aboiement ascendant.
Les deux partenaires émettent des cris typiques, comme des miaulements, et font des duos 'hoo-hoo, hoo-WAAAHH'.
Les cris comprennent souvent une série de huit sons, puis un silence, pendant lequel l'oiseau écoute les réponses des autres chouettes.

Habitat

La chouette rayée fréquente les forêts mixtes peuplées de grands arbres espacés arrivés à maturité dans lesquels elle peut trouver des cavités favorables à l'emplacement de son nid et des territoires de chasse pourvus suffisamment en ressources. Elle est toutefois absente des vastes forêts d'épinettes noires qui ne laissent probablement pas assez d'espace à cet oiseau forestier de large envergure pour chasser parmi les arbres. Au sud de son aire de distribution, on peut également la trouver dans les marais avec des cyprès chauves. Cette chouette est une espèce endémique du Nouveau Monde, que l'on trouve exclusivement au Québec et dans le nord des Etats-Unis.

Comportement traits de caractère

Les chouettes rayées sont parmi les rapaces nocturnes les plus bruyants. Elles crient souvent pendant la journée et leur répertoire, étonnant, inclut même un ricanement cacophonique que l'on pourrait juger comme démoniaque. Elles sont sédentaires et le couple conserve le même territoire toute l'année. Ce territoire occupe approximativement 1,6 km². Cependant, en hiver, ce territoire peut être agrandi si les ressources alimentaires sont insuffisantes. Compte tenu de son territoire de nidification très semblable à celui du Grand-duc d'Amérique, celui-ci constitue son principal ennemi. Le grand-duc s'attaque aux nichées mais également aux adultes.
Le vol : La chouette rayée vole avec de rapides battements d'ailes, parce qu'elle possède des plumes spéciales très souples, qui l'aident à se faufiler sournoisement vers les animaux nocturnes. Mais ces plumes ne captent pas bien le vent, et la chouette doit travailler dur pour voler !

Alimentation mode et régime

La chouette rayée est avant tout un prédateur de petits rongeurs (souris, campagnols, musaraignes). Occasionnellement, elle peut chasser des insectes, des grenouilles, des reptiles et des oiseaux. Malgré sa taille assez imposante, elle chasse peu les lapins et les lièvres, si bien qu'on peut affirmer que la population de ces chouettes a été peu affectée par la baisse dramatique et cyclique de la population du lièvre d'Amérique. Lorsque les ressources viennent à manquer, les mâles quittent leur territoire pour aller se nourrir ailleurs. Ils gagnent alors les banlieues des villes où il est plus aisé de les observer dans leur quête de nourriture.

Reproduction nidification

La chouette rayée est monogame, c'est-à-dire, que le couple demeure uni durant toute sa vie.
L'accouplement se produit dans les premières semaines de mars. Bien que la nichée unique soit généralement de mise, le couple peut, pour des raisons diverses, se reproduire une à trois fois par an. La femelle pond habituellement deux oeufs dans un nid situé dans la cavité d'un arbre creux ou dans le nid abandonné d'un rapace ou d'une corneille, mais le nombre peut varier de un à quatre. Elle pond un oeuf par jour et elle commence à couver après la ponte du deuxième oeuf. L'incubation, qui dure entre 28 et 33 jours, est assurée majoritairement par la femelle. L'éclosion intervient en général au cours de la seconde semaine d'avril.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La chouette rayée a quelques prédateurs tels que les ratons laveurs et les belettes qui dévorent les oeufs et les nouveaux-nés. Les adultes peuvent être tués par des Hiboux et des Busards, ainsi que par les collisions avec les véhicules.
La chouette rayée a étendu son habitat avec succès durant les dernières décades, dans le nord-ouest de l'Amérique du Nord.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net