Drongo brillant

Dicrurus adsimilis - Fork-tailed Drongo

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Dicruridés

  • Genre
    :

    Dicrurus

  • Espèce
    :

    adsimilis

Descripteur

Bechstein, 1794

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 34 à 48 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le Drongo brillant est un oiseau assez grand (25 cm), dont la moitié pour la longue queue fourchue. L'adulte paraît entièrement noir de loin, mais de près à bonne lumière, il montre sur les parties exposées, un plumage lustré à reflets bleus ou bleu-vert qui brillent au soleil. Seule l'aile échappe en partie à ce lustre, les rémiges externes paraissant souvent plus brunes que le reste. Le dessous de l'aile gris-brun apparaît beaucoup plus pâle que le reste du corps lorsque l'oiseau est en vol. Les rectrices sont longues (115 à 126 mm) avec une différence de taille de plus de 2 cm entre les médianes et les externes, donnant à la queue un aspect fourchu typique. L'iris est rouge intense. Le bec noir, fort, légèrement crochu à la pointe et entouré de vibrisses est typique des drongos. Les pattes sont noires et courtes.
Le juvénile est brun sombre moucheté de petites taches rousses sur l'extrémité des plumes. La fourche des rectrices est beaucoup moins prononcée. L'iris est brun. L'immature ressemble à l'adulte avec moins de reflets brillants et les parties inférieures sont plus pâles.
Le Drongo brillant regroupait auparavant de nombreuses sous-espèces. Actuellement, 4 seulement sont reconnues. Elles diffèrent légèrement par la taille générale, la forme et la longueur de la queue, et de petites différences de couleur.
D. a. adsimilis est la sous-espèce type, décrite plus haut.
D. a. divaricatus est plus petit avec une échancrure de queue inférieure à 2 cm.
D. a. fugax est petit avec une queue profondément fourchue (23 à 27 mm).
D. a. apivorus est grand avec le dessous des ailes gris pâle.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Dicrurus adsimilis divaricatus (Mauritania to Guinea e to Somalia and n Kenya)
  • Dicrurus adsimilis fugax (Uganda and Kenya s to ne South Africa and Swaziland)
  • Dicrurus adsimilis apivorus (se Gabon and Congo to n South Africa)
  • Dicrurus adsimilis adsimilis (w Swaziland and e and s South Africa)

Noms étrangers

  • Fork-tailed Drongo,
  • Drongo ahorquillado,
  • Drongo-de-cauda-forcada,
  • Trauerdrongo,
  • szuaheli drongó,
  • Fluweeldrongo,
  • Drongo codaforcuta,
  • Klykstjärtad drongo,
  • Savannedrongo,
  • drongo vidlochvostý,
  • drongo africký,
  • Gaffelhalet Drongo,
  • sieppodrongo,
  • Mikstertbyvanger,
  • drongo cuaforcat,
  • dziwogon żałobny,
  • Траурный дронго,
  • クロオオチュウ,
  • 叉尾卷尾,
  • 叉尾卷尾,

Voix chant et cris

Le Drongo brillant est très vocal. C'est souvent le premier oiseau à chanter le matin et le dernier le soir. Son répertoire est très varié et difficile à transcrire. Il comprend des appels sifflés courts et liquides, des notes grinçantes, grattées et discordantes, en un babil varié qui peut être émis en continu ou alors à intervalles assez longs. Les longues tirades sont souvent très expressives chez cet oiseau, par exemple : "Drit-drit, woyglo-jit, drit-o, jewp-jewp, clic-clic, gliglaagligloo, jick-glo-jeea". Le Drongo brillant est un imitateur doué capable de reproduire la voix de nombreux oiseaux comme les tchagras, les bulbuls et certains rapaces comme l'Épervier shikra, l'Autour tachiro et la Chevêchette perlée. On a signalé au Kenya une imitation de miaulement de chat. Les couples se lancent dans des duos virtuoses de 4 à 5 minutes où se mêlent des sons agréables et d'autres discordants.

Habitat

Le Drongo brillant affectionne tous types d'habitats boisés, à l'exception des forêts denses, du niveau de la mer aux collines basses, y compris les forêts et savanes ouvertes, humides ou sèches, brousses semi-arides, zones agricoles et prairies semi-ouvertes, avec des variations suivant les régions et les sous-espèces. On peut le rencontrer aussi dans les parcs et grands jardins publics. Il évite les hauts plateaux même s'il atteint 2 200 mètres d'altitude au Kenya.

Comportement traits de caractère

Le Drongo brillant est un oiseau qui se tient souvent seul, ou en couple au moment de la reproduction. Il est monogame. Il chasse toujours depuis un poste d'affût, bien droit à observer son environnement. Il peut plonger pour aller chercher de petits poissons, mais c'est au sol qu'il attrape ou vole la plupart de ses proies. En effet, en parfait imitateur, il est soupçonné de kleptoparasitisme. Imitant de nombreux sons, il pourrait dérober de la nourriture aux autres oiseaux, mais aussi à d'autres animaux comme les babouins ou les suricates. Il fait fuir ces derniers en imitant leurs cris d'alerte pour aller ensuite se nourrir des insectes présents dans leurs terriers. Selon une étude, il pourrait passer un quart de son temps à suivre les animaux pour se nourrir. Il profite également des feux de brousse pour capturer les insectes fuyant les flammes et des déplacements des grands mammifères. Il n'est pas rare qu'il se perche alors sur leur dos. C'est un oiseau territorial et agressif. En cas de danger ou d'attaque, l'adulte poursuit l'intrus et lui inflige de grands coups de bec en vol. Il n'hésite pas non plus à poursuivre de petits mammifères et serpents rôdant autour du nid.

Alimentation mode et régime

Le Drongo brillant est essentiellement insectivore et carnivore. Les insectes occupent une grande partie de son régime alimentaire, mais s'y ajoutent de petits poissons et du nectar de fleur à l'occasion.

Reproduction nidification

La période reproduction du Drongo brillant dépend de la zone géographique et de la sous-espèce concernée, mais globalement, elle a lieu toute l'année, à raison de 2 à 3 nichées par saison. L'espèce est monogame. Une fois le temps de la reproduction venu, le couple se lance dans des parades nuptiales complexes, faites de danses, d'ondulations du corps, de balancements de tête,... Les deux adultes construisent le nid, en forme de coupe et composé de fibres végétales, dans une fourche d'arbre en hauteur dans la canopée. Il est solidement accroché aux rameaux et aux pétioles des feuilles par des fils de soie d'araignées. Le feuillage dense dans lequel est construit le nid leur assure une bonne protection contre les prédateurs. La femelle pond 1 à 4 œufs, généralement 3, de couleur variable, blanc-crème ou crème rosé, avec des taches plus sombres rouges ou brunes irrégulières, ou avec des mouchetures noires ou grises. L'incubation dure 16 à 17 jours. Les oisillons sont nourris par les deux parents pendant 17 à 18 jours. Mâle et femelle veillent tous les deux sur les poussins et à la propreté du nid, par exemple en évacuant au loin les sacs fécaux.

Distribution

Le Drongo brillant est résident en Afrique subsaharienne avec un grand vide correspondant à la forêt équatoriale et une répartition différentielle suivant les sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Drongo brillant n'est globalement pas menacé. Il est commun à abondant dans son habitat et sait profiter des coupes d'arbres dans les forêts denses et des plantations d'arbres.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/01/2017 par Nathalie Santa Maria © 1996-2017 Oiseaux.net