Fauvette des Baléares

Sylvia balearica - Balearic Warbler

Fauvette des Baléares
♂ adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sylviidés

  • Genre
    :

    Sylvia

  • Espèce
    :

    balearica

Descripteur

von Jordans, 1913

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 5.2 à 9.2 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette fauvette ressemble à une petite Fauvette sarde, espèce avec laquelle elle forme une super espèce et dont elle était autrefois considérée comme une sous-espèce. Chez le mâle adulte, le dessus est gris (un peu plus pâle que chez la Fauvette sarde), le dessous est d'un gris légèrement rosé (gris-plomb chez la sarde) et la gorge est blanchâtre et non sombre. Il y a un cercle orbitaire rouge vif. Les pattes sont d'un orange assez vif. Femelle et jeune de l'année sont moins colorés et très difficiles à différencier de ceux de la Fauvette sarde.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Balearic Warbler,
  • Curruca balear,
  • ,
  • Balearengrasmücke,
  • baleári poszáta,
  • Балеарская славка,
  • 巴岛林莺,
  • Balearische Grasmus,
  • Magnanina delle Baleari,
  • Balearisk sångare,
  • Balearsanger,
  • pokrzewka balearska,
  • penica baleárska,
  • pěnice baleárská,
  • Balearsanger,
  • baleaarienkerttu,
  • ,
  • ,

Voix chant et cris

Le chant, le plus souvent lancé du sommet d'un buisson, à découvert, est très rapide et court. Chante parfois en un vol nuptial peu élevé. Succession de notes rapeuses et d'autres plus ou moins pures. Le cri d'inquiétude ou de contact est un trille bas et peu sonore.

Habitat

La fauvette des Baléares peuple de préférence les garrigues basses, depuis le littoral jusqu'aux environs de 1 200 m. On la trouve aussi dans des milieux plus élevés à pin d'Alep et elle colonise les friches buissonneuses ainsi que la végétation pionnière après les incendies.

Comportement traits de caractère

L'espèce est sédentaire. Contrairement à ce que l'on trouve parfois dans la littérature, il n'existe aucune preuve que des individus de cette espèce aient été trouvés sur les côtes orientales de l'Espagne.

Alimentation mode et régime

La fauvette des Baléares se nourrit surtout de petits invertébrés. Cependant, elle consomme aussi de petits fruits comme ceux du pistachier lentisque. Elle recueille une grande partie de sa nourriture au sol ou sur les parties basses de la végétation. Elle capture aussi parfois des insectes en vol à la manière des gobemouches.

Reproduction nidification

La reproduction s'étend de mars à juin, les couples élevant 2 nichées, parfois 3. Les nids sont placés bas dans un buisson (moyenne 0,65 m). Les deux sexes participent à la construction du nid qui se présente sous la forme d'une petite coupe solide faite de tiges d'herbes et de feuilles et garnie de tiges plus fines, radicelles et poils. Les mâles construisent des nids supplémentaires qui ne seront pas utilisés pour la reproduction.
Les œufs, de 2 à 4 par ponte (moyenne 3,1 œufs/ponte), sont couvés par les deux sexes durant 12 à 15 jours. Les poussins, nourris par les deux parents, quittent le nid au bout d'une douzaine de jours.

Distribution

Cette petite fauvette vit sur l'ensemble des îles Baléares (excepté Minorque) où elle est sédentaire.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Avec des effectifs aux environs de 20 000 couples, la fauvette des Baléares n'est pas menacée. Cependant, elle a disparu de Minorque au cours des années 1980. Cette disparition serait due à la forte concurrence avec la Fauvette pitchou (mais cette hypothèse n'est pas acceptée par tous les chercheurs).

Autres références utiles

Fiche créée le 03/01/2016 par Georges Olioso © 1996-2017 Oiseaux.net