Francolin à gorge rouge

Pternistis afer - Red-necked Spurfowl

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Pternistis

  • Espèce
    :

    afer

Descripteur

Statius Müller, PL, 1776

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 370 à 765 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ces francolins ont un bec rouge, des iris bruns et des pattes rouges. La peau nue qui entoure les yeux, les lores, le menton et la gorge sont également rouges. Les sexes sont similaires cependant la femelle est plus petite et ses pattes ne portent virtuellement pas d'éperons. Ces oiseaux peuvent être observés en deux groupes de races bien distincts. L'hybridation est assez fréquente. Le groupe des races noires et blanches occupe une grande majorité de l'aire de distribution excepté le nord. A l'intérieur de celui-ci les variations sont nombreuses et complexes. Les adultes des 2 sexes affichent un front et des côtés du capuchon noirâtres ou blanchâtres. Les côtés de la tête sont blancs avec parfois quelques mouchetures. La calotte, le cou et les parties inférieures sont noir grisâtre avec des extrémités blanches ou argentées formant des stries ou donnant une apparence de pointillés. Dans certains cas, ils sont blanchâtres avec des stries noires. Chez certaines races, la partie centrale de l'abdomen est entièrement noire et contraste avec les stries blanches des flancs. Les parties supérieures sont brun terne avec des stries noires. Le groupe des races vermiculées occupe le nord de l'aire de répartition. A l'intérieur de ce groupe, les adultes des 2 sexes ont un front et un sourcil noirâtre. Le dessus est brun terne avec des stries sombres. Les côtés de la tête, le cou, la poitrine et les parties inférieures sont finement vermiculés de gris. Les flancs portent des stries noires ainsi que des rayures rousses et bordeaux. Ces derniers motifs sont absents chez les femelles.
Les juvéniles sont nettement plus bruns que les adultes. Chez eux, la peau nue de la gorge est recouverte partiellement par un léger duvet clair. Leur bec est sombre, leurs pattes présentent une couleur jaune terne.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Pternistis afer harterti (e DRCongo, Rwanda, Burundi, nw Tanzania)
  • Pternistis afer cranchii (s DRCongo, c Angola and w Zambia to c Tanzania, w Kenya and Uganda)
  • Pternistis afer leucoparaeus (se Kenya, n Tanzania)
  • Pternistis afer melanogaster (e Tanzania to n Mozambique and ne Zambia)
  • Pternistis afer afer (w Angola, nw Namibia)
  • Pternistis afer swynnertoni (e Zimbabwe, s Mozambique)
  • Pternistis afer castaneiventer (s and e South Africa)

Noms étrangers

  • Red-necked Spurfowl,
  • Francolín Gorgirrojo,
  • Francolim-de-gola-vermelha,
  • Rotkehlfrankolin,
  • vörösnyakú frankolin,
  • Roodkeelfrankolijn,
  • Francolino collorosso,
  • Vitfläckig frankolin,
  • Rødstrupefrankolin,
  • frankolínec červenohrdlý,
  • frankolín rudohrdlý,
  • Rødhalset Sporehøne,
  • punakurkkufrankoliini,
  • Rooikeelfisant,
  • francolí gola-roig,
  • szponiastonóg czerwonogardły,
  • Красногорлый турач,
  • アカノドシャコ,
  • 裸喉鹧鸪,
  • 紅喉鷓鴣,

Voix chant et cris

Bien qu'il soit un peu plus aigu, le cri d'avertissement est assez semblable à celui des autres francolins à cou nu : il s'agit généralement d'un caquètement rude et grinçant "ko-waaark" qui est répété entre 4 et 8 reprises et qui faiblit sur la fin. On peut également entendre un "kek-kek-kek" rauque et puissant lorsque l'oiseau est effarouché et qu'il s'enfuit. Quand il est perché dans les arbres ce francolin émet un cri d'alarme qui s'apparente à un gloussement.

Habitat

Là où leur aire de distribution rencontre celles du Francolin de Swainson et du Francolin à cou jaune (Pernistis leucoscepus), ils occupent les forêts d'arbres à feuilles permanentes et les parties les plus humides de l'habitat. Il n'y a pas de véritable compétition avec ces deux espèces qui sont plutôt des ressortissants des contrées arides. Toutefois, dans les régions où la concurrence avec les autres francolins à cou nu est vraiment nulle, les francolins à gorge rouge occupent une plus grande variété d'habitats, y compris les prairies herbeuses et les zones de broussailles. Dans certaines parties de l'Afrique du Sud, ils s'associent assez librement avec les francolins de Swainson avec lesquels parfois ils s'hybrident. Dans la partie méridionale de leur aire, les francolins à gorge rouge semblent apprécier particulièrement les ravins boisés et les lisières des forêts de feuillus. En Zambie, on les trouve pratiquement dans toutes les sortes de prairies et de boisements. En Ouganda, au Zaïre et en Tanzanie, la préférence semble être accordée aux savanes arborées. Le long du littoral du Kenya, les francolins à gorge rouge peuplent les plaines aux longues herbes pourvu qu'elle possèdent quelques bouquets d'arbres clairsemés.

Comportement traits de caractère

C'est une espèce extrêmement timide. Elle reste à l'intérieur des buissons et des zones boisées bien plus souvent que les autres francolins du genre Pernistis. Dans le nord de son aire, il lui arrive parfois au petit matin de s'aventurer dans les prairies aux herbes courtes ou le long des routes. Dans les régions peu peuplées, il n'est pas rare de l'apercevoir dans les champs cultivés, mais elle garde toujours une solution de repli en direction du couvert. Le francolin à gorge rouge vit habituellement en solitaire ou en petits groupes, mais il ne déteste pas s'associer avec d'autres espèces comme le Francolin de Swainson en Afrique du Sud. Pendant la journée, il est assez silencieux, mais le matin et en fin de soirée, le mâle vient souvent à terre ou escalade une termitière pour délivrer ses cris. Le francolin à gorge rouge dort dans les arbres et dans les buissons. Il s'y retire également aux heures les plus chaudes de la journée pour se protéger de la canicule. Dans les situations de danger, cet oiseau ne jaillit et ne prend son envol qu'avec beaucoup de réticence. Il préfère s'enfuir en courant en direction du couvert. Il lui arrive bien de décoller sur une faible distance mais il se pose bien vite et se remet à courir. S'il est poursuivi par un mammifère, il peut trouver refuge dans la canopée d'un arbre.

Alimentation mode et régime

Le francolin à gorge rouge est surtout un végétarien. Il consomme principalement des graines, des tubercules, des racines, des baies et des tiges d'herbes. Il complète son alimentation avec des insectes et leurs larves.

Reproduction nidification

Le francolin à gorge rouge est un oiseau monogame. Il creuse une petite dépression dans le sol et il la garnit avec quelques herbes, des feuilles et des plumes. Le nid est bien camouflé dans les herbes hautes ou sous un buisson. En raison de la grande superficie de son aire et de la grande différence en latitude, la saison de nidification intervient à des périodes très différentes selon les régions. Elle commence généralement à la fin de la saison des pluies, de façon à ce que les oiseaux profitent de la luxuriance de la végétation au début de la saison sèche. La ponte comprend habituellement 3 à 9 œufs, de couleur chamois rosâtre à brun. On ne possède aucune information concernant l'incubation et la durée du séjour au nid.

Distribution

Le francolin à gorge rouge est un espèce africaine. Son aire s'étend du sud du Gabon, du sud du Zaïre et de l'Angola jusqu'à la côte est en passant par la Zambie. En Afrique Orientale, elle couvre l'extrême sud du Kenya, la Tanzanie le Mozambique. En Afrique du Sud, on ne le trouve que le long de la côte du Natal, délaissant toute la partie ouest et centrale du pays. En raison de la superficie relativement étendue de son aire, on ne compte pas moins 7 sous-espèces : dans le groupe des races noires et blanches, on en repère officiellement 5 : F.a. afer, la race nominale (ouest de l'Angola et extrême nord de la Namibie) - F.a. castaneiventer (littoral de la Province Est du Cap et du Natal) - F.a. swynnertonni (Est-Zimbabwe et Mozambique) - F.a. melanogaster (Mozambique, au nord du Zambèze et Tanzanie) - F.a. leucoparaeus (côte du Kenya). Dans le groupe des races vermiculées on n'en compte que 2 : F.a. cranchii (de l'ouest du Congo jusqu'au centre de la Zambie et au Malawi, en passant par le sud du Zaïre) - F.a. haterti (Ouest-Tanzanie, Rwanda et Burundi).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les francolins à gorge rouge sont localement très communs. Toutefois, en raison de leurs mœurs extrêmement discrètes et de leur habitude à conserver le couvert plus longtemps que les autres espèces de francolins, il est assez difficile de faire un bilan chiffré de leurs effectifs. Des rapports venant du Zaïre et du Zimbabwe signalent des déclins locaux en raison de la chasse et de la compétition avec le Francolin de Swainson. La déforestation est un problème qui semble l'affecter assez modérément. Globalement, l'espèce n'est pas menacée. Elle est classée par l'IUCN comme ne posant pas de souci majeur.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 14/12/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net