Gobemouche de l'Atlas

Ficedula speculigera - Atlas Pied Flycatcher

Gobemouche de l'Atlas
♂ 2ème
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Ficedula

  • Espèce
    :

    speculigera

Descripteur

Bonaparte, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Le gobemouche de l'Atlas est encore parfois considéré comme une sous-espèce du Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca) européen. Au printemps, les mâles, contrairement à certains gobemouches noirs ne semblent jamais présenter de plumage gris. Ils se distinguent du Gobemouche noir par une très grande tache blanche sur le front, caractère vraiment frappant dans la nature, l'absence de blanc à la base des rectrices (pas toujours facile à voir) et une grande tache blanche à la base des rémiges primaires. Ces deux derniers critères le rapprochent du Gobemouche à collier(Ficedula albicollis) dont il diffère par l'absence de blanc au croupion et de collier blanc. Cette espèce est aussi très semblable à la sous-espèce iberiae du Gobemouche noir.
Les femelles sont grises et le blanc sur les ailes est nettement moins étendu que chez les mâles ; elles ne présentent pas non plus de tache sur le front et sont donc très difficile à distinguer de celles des autres gobemouches à plumage noir. Les jeunes des deux sexes ressemblent beaucoup aux femelles.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Atlas Pied Flycatcher,
  • Atlasschnäpper,
  • atlaszlégykapó,
  • Atlasvliegenvanger,
  • Balia del Nordafrica,
  • Atlasflugsnappare,
  • Atlasfluesnapper,
  • muchárik atlaský,
  • lejsek atlaský,
  • Berberfluesnapper,
  • atlaksensieppo,
  • muchołówka atlasowa,
  • Atlasa mušķērājs,
  • アトラスマダラヒタキ,
  • 阿特拉斯斑姬鹟,
  • 阿特勒斯斑姬鶲,

Voix chant et cris

Les cris et le chant sont proches de ceux du Gobemouche noir. Le chant est assez bref et lent.

Habitat

Le gobemouche de l'Atlas est une espèce montagnarde peuplant les belles forêts (cédraies et chênaies au Maroc, chênes-liège et chênes zéen en Tunisie). Dans ce dernier pays, il habite aussi les grands parcs à proximité des forêts. Il utilise fréquemment les anciens nids de pic pour nicher.

Comportement traits de caractère

D'après ce que nous avons pu observer en Tunisie, le gobemouche de l'Atlas n'est pas particulièrement farouche et peut s'installer à proximité immédiate de l'homme. Comme tous les gobemouches, il chasse à partir d'un perchoir, capturant les insectes au vol ou sur le sol.

Alimentation mode et régime

Le gobemouche de l'Atlas ne semble consommer que des petits invertébrés.

Reproduction nidification

Dans le nord-ouest de la Tunisie (parc national d'El Feija), en mai 2012, seuls les mâles étaient bien visibles, la plupart des femelles étant en train de couver. Dans la Djurdjura (Algérie), la date moyenne de ponte du premier œuf se situe au 26 mai (85 pontes). La taille des pontes varie entre 4 et 7 œufs (moyenne de 5,22 œufs/ponte pour 35 pontes d'Algérie et du Maroc). Dans ce pays, on trouve des jeunes au nid de la fin mai à la mi-juillet.

Distribution

Le gobemouche de l'Atlas est une espèce endémique des montagnes du Maghreb, depuis le Haut Atlas marocain à l'ouest jusqu'aux montagnes de Kroumirie en Tunisie à l'est. On le trouve généralement au-dessus de 800 m d'altitude. On ne sait pratiquement rien de ses mouvements migratoires ni de ses zones d'hivernage (une donnée hivernale en Côte d'Ivoire). Les oiseaux reviennent généralement sur leur site de reproduction dans la troisième décade d'avril. Ils repartent dès la fin d'août, certains pouvant rester jusqu'au début d'octobre (7 octobre 1984 au Maroc).

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/06/2012 par Georges Olioso © 1996-2017 Oiseaux.net