Gros-bec à ailes tachetées

Mycerobas melanozanthos - Spot-winged Grosbeak

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Mycerobas

  • Espèce
    :

    melanozanthos

Descripteur

Hodgson, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 50 à 74 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à une alimentation granivore, mais non exclusive. Ils occupent des milieux souvent dominés par les l... lire la suite

Description identification

Gros-bec à ailes tachetées
♂ adulte

Ce fringillidé de grande taille se caractérise principalement par son bec massif et par les multiples taches blanches qui ornent ses ailes. Chez le mâle adulte, la tête entière, les côtés du cou jusqu'au menton, la gorge et la poitrine, le manteau et le dos jusqu'au croupion ainsi que la queue forment un ensemble noir-ardoise. Les plumes de ces parties (exceptées celles de la queue) ont des fines terminaisons blanches, ce qui leur donne un aspect écaillé quand on les voit de près. En plumage frais, les plumes du capuchon, de la nuque et du manteau sont luisants. La queue est légèrement dentelée à son extrémité. Les différentes couvertures et les rémiges sont majoritairement noires mais les filets internes des primaires sont ornés de taches blanches qui ne sont vraiment proéminentes qu'en vol. Les parties inférieures en dessous de la poitrine sont jaune foncé avec parfois de petites taches noires sur les flancs et les côtés de la poitrine. Le bec massif avec une base très large varie du gris-plomb au gris bleuâtre. Les pattes sont gris ou bleu-gris terne. Les femelles ont un dessus assez identique à celui de leur partenaire, mais le capuchon, la nuque et le dos sont striés de jaune. Les stries jaunes forment un sourcil assez proéminent. Les parties inférieures sont jaune clair avec d'abondantes stries longitudinales noires. Ce dernier caractère permet d'identifier immédiatement la femelle.
Les juvéniles ressemblent aux femelles. Cependant, ils ont des parties supérieures plus ternes, avec des mouchetures blanchâtres, jaune pâle ou chamois. Les scapulaires et le bas du dos jusqu'aux sus-caudales ont des liserés olive. Le jaune des parties inférieures est remplacé par du chamois clair qui est finement taché de noir, ces taches formant souvent des lignes continues sur les flancs et les côtés de la poitrine.
Les grosbecs à ailes tachetées peuvent être confondus avec les grosbecs à ailes blanches, mais par rapport à ceux-ci, ils ont un croupion noir. Le noir sur la poitrine descend nettement moins bas et le jaune du ventre est bien plus éclatant.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Spot-winged Grosbeak,
  • Picogordo alimoteado,
  • Bico-grossudo-de-asas-pintadas,
  • Fleckenkernbeißer,
  • foltos meggyvágó,
  • Vlekvleugeldikbek,
  • Beccogrosso alimacchiate,
  • Bändelstenknäck,
  • Flekkjernebiter,
  • glezg chichotavý,
  • dlask skvrnitokřídlý,
  • Pletvinget Kernebider,
  • nokinokkavarpunen,
  • durbec d'ales tacades,
  • grubodziób czarnogrzbiety,
  • raibspārnu dižknābis,
  • Пестрокрылый горный дубонос,
  • キバラクロシメ,
  • 黑腰拟蜡嘴雀,
  • นกกระติ๊ดใหญ่ปีกลาย,
  • 斑翅擬臘嘴雀,

Voix chant et cris

Le cri est un "krrr" ou un "charrarauk" crépitant qui rappelle par sa tonalité celui d'une Pie bavarde. On le compare également au bruit que produit une boîte d'alumettes peu remplie quand on la secoue. Le chant est un sifflement puissant et mélodieux composé de 3 notes "tiou tiou - teeu". On peut ausi entendre des sifflements doux assez semblables à ceux des orioles "tyop-tiu" ou 'tyu-tio". Quand ils se nourrissent en grand groupe ou qu'ils se dispersent des dortoirs communs en automne, ces grosbecs produisent des concerts de caquètement qui durent.

Habitat

Les gros-becs à ailes tachetées fréquentent presque exclusivement les forêts de montagne. On les trouve dans les parcelles mixtes d'arbres à feuilles permanentes, plus particulièrement les sapins et les bouleaux, mais également les épinettes et les érables. Ils nichent entre 2400 et 3600 mètres d'altitude. En hiver, ils sont sujets à des mouvements altitudinaux. Ils descendent régulièrement dans les vallées jusqu'à 1200 m. Dans l'ouest de leur aire, ils descendent occasionnellement jusqu'à 900m et dans les collines du Bhoutan, on peut les observer jusqu'à 600m aux périodes les plus rudes.

Comportement traits de caractère

Les gros-becs à ailes tachetées sont extrêmement calmes et discrets. Ils sont capables de rester de longs moments dans les feuillages en restant immobiles et sans produire le moindre son, aussi passent-ils souvent inaperçus. Ils vivent en couples ou en bandes selon les saisons. Les rassemblements sont généralement de petite taille mais il arrive parfois qu'ils atteignent une cinquantaine d'oiseaux ou plus. Les gros-becs à ailes tachetées recherchent leur nourriture au sommet des grands arbres. Après la saison de nidification, lorsqu'ils sont en grandes bandes, ils ont tendance à devenitr très bruyants. En effet, ils entretiennent des concerts de notes bizarres et discordantes qui rappellent par bien des égards la cacophonie produite par les garrulaxes à huppe blanche (Garrulax leucolophus). Ces bruits sont amplifiés par le craquement des noyaux lorsqu'ils se nourrissent. Les cosses, les enveloppes de fruits, les noyaux qui jonchent la litière sèche au pied des arbres génèrent également des crépitements qui trahissent leur présence même à une assez grande distance. Les gros-becs viennent quelquefois se nourrir à terre. Quand ils sont alarmés ils volent très haut dans le ciel.
Le vol : Les gros-becs à ailes tachetées ont un vol lourd et laborieux.

Alimentation mode et régime

Les gros-becs à ailes tachetées sont presque exclusivement végétariens : ils consomment une grande variété de graines et des fruits qu'ils trouvent principalement dans les arbres. Ils ingurgitent également des cerises sauvages (prunus) et des baies qui proviennent de plantes du genre Myreca ou Viburnum.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de mai à juillet. Le nid a la forme d'une coupe, il est construit avec des brindilles, des herbes et de la mousse. Il est garni avec des petites radicelles et des tiges d'adiante, une sorte de fougère connue également sous le nom vernaculaire de cheveu de Venus. Il est placé dans un arbre à environ 4 mètres au-dessus du sol. La ponte contient 2 ou 3 œufs, de couleur vert pâle avec des stries et des taches. Ces derniers sont assez semblables aux œufs du gros-bec noir et jaune (Myrocebas icteroides), mais les marques sur la coquille sont nettement plus brun roussâtre. Ils mesurent en moyenne 30 millimètres sur 21. On ne possède aucun renseignement précis sur la durée d'incubation mais on suppose qu'elle est assez équivalente à celle des autres espèces du genre Myrocebas.

Distribution

Les gros-becs à ailes tachetées sont originaires du continent asiatique. Leur aire de distribution s'étend du Nord-Pakistan jusqu'en Indochine en passant par les collines et les montagnes qui bordent l'Himalaya. Cette espèce est monotypique et réside au nord-est du Pakistan (Murree Hills) dans l'Himalaya jusqu'au nord-est de l'Inde (Arunachal Pradesh, Est-Sud-Assam, Nagaland), au sud de la Chine (Sud-Est-Xizang, Ouest-Sichuan et Nord-Ouest-Ouest-Yunnan) et au nord du Myanmar. Son territoire se poursuit au nord-ouest de la Thaïlande, au nord du Laos et au nord-ouest du Vietnam (Ouest-Tonkin).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ce fringillidé possède un vaste territoire de plusieurs centaines de milliers de kilomètres carrés. Ses effectifs globaux ne sont pas connus mais l'espèce est reconnue comme commune. En l'absence de véritables menaces, la population semble stable et ne marque aucun signe de déclin. Elle est donc classée par l'ensemble des organismes comme "de préoccupation mineure".

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 12/04/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net