Guêpier arc-en-ciel

Merops ornatus - Rainbow Bee-eater

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Méropidés

  • Genre
    :

    Merops

  • Espèce
    :

    ornatus

Descripteur

Latham, 1801

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 20 à 33 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez l'adulte mâle, le front et le capuchon sont verts. L'arrière de la tête et la nuque sont roux. L'étroit sourcil est vert brillant. Le masque noir est bordé en dessous par une bande bleu pâle. Le menton jaune contraste remarquablement avec la bavette triangulaire noire qu'il surmonte. Il y a un espace roux vif entre le menton et la bavette. Le manteau et la poitrine affichent une teinte vert bronzé. Les ailes pliées présentent un aspect vert bleuâtre. Le dos, le croupion, les sus-caudales et le dessous de la queue sont bleu pâle. La queue noire aux rectrices bordées de bleu est poursuivie par d'étroits filets dont l'extrémité est élargie. Les tertiaires sont bleuâtres, les primaires et les secondaires rousses. Le dessous des ailes est roux. Le bec est noir, les iris, brun-rouge. Les pattes présentent une teinte grise.
Chez la femelle, la nuque est moins rousse. Une ligne bleue est souvent visible en-dessous de la bavette. Les filets de la queue sont plus courts, plus larges, non élargis au bout. Les juvéniles sont bien plus ternes que les adultes, avec un dessus d'un vert-olive assez uniforme et un dessous vert clair. Chez eux, il n'y a pas de bavette noire ni d'espace bleu pâle et roux sur la tête et la gorge. Leur queue est vert noirâtre, leur iris brun.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Rainbow Bee-eater,
  • Abejaruco Australiano,
  • Abelharuco-colorido,
  • Regenbogenspint,
  • feketefarkú gyurgyalag,
  • Regenboogbijeneter,
  • Gruccione iridato,
  • Regnbågsbiätare,
  • Regnbuebieter,
  • včelárik ozdobný,
  • vlha ozdobná,
  • Regnbuebiæder,
  • australianmehiläissyöjä,
  • abellerol irisat,
  • żołna tęczowa,
  • varavīksnes bišķērājs,
  • Радужная щурка,
  • Kirik-kirik australia,
  • ハチクイ,
  • 彩虹蜂虎,
  • 虹彩蜂虎,

Voix chant et cris

Son cri habituel est une roulade 'prrp prrp' 'prii' ou 'drrt' assez semblable à celle du Guêpier d'Europe ou du Guêpier à queue d'azur, mais un peu plus sèche et moins mélodieuse. Il signale les prédateurs en émettant des 'clip clip clip' forts et rapides. il défend son territoire par une série de 'pir pir' excités.

Habitat

C'est un oiseau des milieux ouverts. Il habite les pâturages sablonneux plats ou légèrement accidentés, les terres cultivées, les savanes avec des populations d'arbres clairsemés, mais également la proximité des villes, des exploitations agricoles, les parcs et les jardins situés dans la banlieues des cités. Partout, on peut l'apercevoir sur les poteaux et les fils électriques. Il semble que sa distribution soit conditionnée en priorité par la présence de sites favorables à la nidification et dans une moindre mesure, par la présence de l'eau et de végétation dont dépendent les insectes qui sont ses proies principales. Le guêpier arc-en-ciel est présent dans presque toute l'Australie, hormis la Tasmanie et les zones végétales pourvues en spinifex, en petits eucalyptus et en pourpriers de mer (atriplex). Il niche couramment dans les îles proches des côtes, notamment dans celles qui avoisinent le détroit de Torres. Il est commun dans la région de Port-Moresby et dans certaines vallées en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ses principaux quartiers d'hiver se situent en Nouvelle-Guinée, dans les plaines et les clairières des forêts en dessous de 2000 m, dans les îles à l'ouest de Lombok, à Sulawesi, à nord-Moluques, à Talaud, dans la baie de Geelvink, l'archipel Bismarck et le nord des Salomons.

Comportement traits de caractère

Les couples et les petits groupes chassent à l'affût, à partir d'un bouquet d'arbres ou d'un fil électrique. S'élançant d'une distance variable, le guêpier fond sur sa proie, la poursuit en zigzagant, la happe puis revient le plus souvent à son perchoir d'une allure rapide. Les guêpiers australiens chassent également en bande à de grandes hauteurs en décrivant des cercles. Ils adorent prendre des bains de soleil en faisant ressortir les plumes de leur manteau. Ils pratiquent des baignades au raz de l'eau puis ils lissent leurs plumes. En fin de journée, les guêpiers arc-en-ciel se livrent à des activités ludiques au cours desquelles ils projettent en l'air des feuilles ou des carapaces d'insectes, les rattrapant ou les laissant tomber. Au crépuscule, un grand nombre d'entre eux se regroupe bruyamment dans les eucalyptus ou dans les mangroves, formant de grands dortoirs communs qui peuvent réunir jusqu'à 500 oiseaux et plus.
Les guêpiers arc-en-ciel sont sédentaires dans les régions du nord de l'Australie, jusqu'au 26ème degré de latitude sud sur le littoral et seulement jusqu'au 18ème degré de latitude sud à l'intérieur des terres. En Australie Méridionale, c'est un visiteur d'été qui arrive fin septembre, maximum octobre et qui repart en mars. A cette date, beaucoup d'oiseaux traversent le détroit de Torres pour hiverner en Nouvelle-Guinée. Au mois de mars, les concentrations sont très importantes à Darwin, dans le Territoire du Nord. En mars et en avril, des troupes de milliers survolent le Queensland. A Port-Moresby, les premiers migrateurs arrivent en mars et le passage au dessus de la Nouvelle-Guinée reste intense jusqu'à la fin avril. Certains d'entre eux franchissent la chaîne centrale et pour cela empruntent des cols situés à près de 4000 mètres d'altitude, soit de en plein jour soit au clair de lune.

Alimentation mode et régime

Les guêpiers arc-en-ciel se nourrissent surtout d'insectes volants . Près de 95% de leur régime sont composés d'hyménoptères : guêpes du genre ropalidia, xylocopes, collétidés, fourmis, ichneumonides, six autres familles de guêpes, punaises, mouches, criquets, papillons de jour, libellules et araignées.

Reproduction nidification

Ce guêpier est monogame et les couples restent unis pour la vie. Ses moeurs reproductives sont variées. Il niche soit en couples solitaires, soit en colonies lâches ou denses. Un couple sur sept environ met en place une reproduction coopérative et bénéficie d'un ou de plusieurs assistants, jusqu'à six au maximum. Les couples isolés défendent âprement un territoire dont le contour est fixé par les limites des arbres. Le nid et les perchoirs favoris occupent une position centrale, la chasse s'effectue en dehors. Le nid est placé habituellement en terrain plat ou peu incliné. Contrairement à beaucoup d'espèces de guêpiers, les parois verticales des sablières sont très rarement utilisées. La galerie à l'intérieur de laquelle il est situé mesure entre 50 centimètres et 2 mètres de profondeur. Une ponte moyenne est composée de cinq oeufs que la femelle met généralement six jours à déposer.
La ponte intervient à des périodes différentes selon les régions : septembre en Papouasie-Nouvelle-Guinée, août-septembre dans le secteur du mont Isa au Queensland, mi-novembre à mi-décembre en Australie Méridionale. L'incubation commence au deuxième ou troisième oeuf et dure 24 jours. La femelle couve deux fois plus que le mâle sauf si le couple bénéficie d'assistants. Tous les oeufs éclosent dans un laps de temps assez réduit, entre 24 et 36 heures. Les petits croîssent vite et leur poids dépasse celui des adultes quand ils arrivent à l'âge de 26 jours. Peu avant l'envol qui s'effectue environ 30 jours après l'éclosion, ils perdent un peu de volume. Quand ils ont atteint leur poids de forme, ils attirent alors l'attention de leurs parents et réclament leurs encouragements qui se font sous la forme d'un cri particulier.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/04/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net