Guêpier montagnard

Merops oreobates - Cinnamon-chested Bee-eater

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Méropidés

  • Genre
    :

    Merops

  • Espèce
    :

    oreobates

Descripteur

Sharpe, 1892

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 25 à 29 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cet oiseau de montagne, les parties supérieures sont vert-pré vif, la face est recouverte d'un masque noir qui va des lores aux parotiques. Les joues sont blanches se distinguant à peine de la gorge qui est jaune vif. Le haut de la poitrine est traversé par une bande noire qui est souvent surmontée par une fine rayure bleue. Certains individus se distinguent par un léger lavis violacé sur l'ensemble de la gorgerette. La poitrine affiche une belle couleur brun-cannelle, ce qui lui vaut son nom anglais. Le ventre et les sous-caudales sont chamois foncé. Les tertiaires vertes sont terminées de bleu verdâtre terne. Les rectrices sont également vertes, mais avec une bande subterminale noire et une pointe blanche. Les sous-alaires sont cannelle foncé. Les iris varient de l'orange clair au brun-rouge foncé.
Les Guêpiers montagnards sont très similaires aux Guêpiers à collier bleu (Merops variegatus). On peut parfois les différencier des individus de la race lafresnayii par l'absence de bleu sur le front. Autre critère, ces oiseaux sont généralement plus petits que leurs proches congénères.
Chez les Guêpiers montagnards, il n'y a pas de dimorphisme sexuel. Les juvéniles n'ont pas de gorgerette noire. Le menton et la gorge chamois jaunâtre se fondant dans le vert clair de la poitrine. Les flancs et le ventre sont chamoisés, la poitrine est mouchetée ou striée.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Cinnamon-chested Bee-eater,
  • Abejaruco Montano,
  • Abelharuco-de-peito-marrom,
  • Bergspint,
  • hegyi gyurgyalag,
  • Bergbijeneter,
  • Gruccione pettocannella,
  • Kanelbröstad biätare,
  • Bergbieter,
  • včelárik horský,
  • vlha skořicovoprsá,
  • Okkerbrystet Biæder,
  • kanelimehiläissyöjä,
  • abellerol de muntanya,
  • żołna rdzawobrzucha,
  • Черногрудая щурка,
  • チャムネハチクイ,
  • 桂胸蜂虎,
  • 褐胸蜂虎,

Voix chant et cris

Guêpier montagnard
adulte

Le Guêpier montagnard a une communication assez semblable à celle du Guêpier nain : il émet un "Tzi-ip" long ou un "ti-si-sip" quand il se pose à proximité de son partenaire. Le chant, un "sidel idel-ip-djii" est absolument identique.

Habitat

L'habitat préférentiel de ce guêpier se situe principalement entre 1 800 et 2 300 mètres d'altitude, mais au Soudan, on peut le trouver jusqu'à 780 mètres et dans d'autres régions, il peut grimper jusqu'à 3 000 m.
Le Guêpier montagnard fréquente habituellement les versants boisés des collines, les lisières des forêts, les peuplements de cèdres et les clairières envahies par les herbes à éléphant et les fougères. On le trouve également dans les plantations d'eucalyptus et dans les jardins à condition qu'ils soient pourvus d'arbres et plantes herbacées. Il installe son nid à proximité de zones ouvertes qui sont baignées par les rayons du soleil.

Comportement traits de caractère

Les Guêpiers montagnards vivent généralement en couple, mais pendant la saison de nidification jusqu'à 10 couples peuvent s'assembler et former une colonie. Dans les endroits où les abeilles essaiment et où il y a abondance de ressources, on peut trouver une vingtaine d'oiseaux. Jusqu'à six oiseaux peuvent se percher côte à côte sur une branche ou un fil électrique. On n'a pas observé de mode de nidification coopératif, mais parfois 3 oiseaux collaborent pour creuser le nid.
Ces oiseaux chassent à l'affût, à partir d'une branche basse, d'une clôture ou du sommet d'un arbre. Ils adoptent une posture rectiligne, agitent continuellement leur queue d'avant en arrière et s'élancent soudainement dès qu'ils ont repéré une proie. Ils la saisissent en claquant du bec puis ils regagnent leur perchoir où il lui frappe violemment la tête avant de l'avaler toute entière.
Dans la soirée, des groupes atterrissent sur des terres sablonneuses pour prendre des bains de poussière.

Alimentation mode et régime

Plusieurs études effectuées dans le nord du Kenya mettent en valeur le fait que cet oiseau consomme presque exclusivement des abeilles (Apis mellifera) qui constituent 95 à 99% du menu. Cependant, il ingurgite également des hémiptères, des papillons diurnes et nocturnes, des coléoptères, des mouches et des libellules.

Reproduction nidification

Dans le centre du Kenya, les Guêpiers montagnards nichent parfois de février à avril, mais la plupart du temps, ils se reproduisent d'octobre à janvier, soit pendant ou juste après les périodes de courtes pluies. Ailleurs en Afrique Orientale, la saison se déroule de décembre à mars. Dans la région de Nairobi, on suppose que cet oiseau mène à terme 2 couvées par saison, mais cette information demande à être consolidée car elle constituerait une exception étonnante dans le genre Merops.
Les Guêpiers montagnards nichent en colonies, 2 à 5 couples s'installant à quelques mètres de distance. On a également trouvé 10 couples répartis sur environ 50 mètres de remblai de route.
Ces méropidés creusent des terriers dans des remblais, des carrières, des façades de falaises en bordure de rivière, toujours dans une surface verticale. La galerie mesure 60 à 70 centimètres de long, elle est légèrement en pente et se termine par une chambre de ponte dont les dimensions sont environ de 20 cm sur 15. Au Kenya, la ponte comprend 2 œufs, en Tanzanie 3. Ils sont blancs et un peu luisants. L'incubation est réalisée surtout par la femelle mais le mâle participe parfois.
Les jeunes sont nidicoles et séjournent au nid pendant 25 jours ou plus. Après le départ du nid, les oisillons y reviennent pour dormir pendant une ou deux semaines. Ils restent au sein du groupe familial pendant plusieurs semaines.
Les nids de Guêpier montagnard sont souvent parasités par le Grand indicateur (Indicator indicator).

Distribution

Le Guêpier montagnard est originaire de l'Afrique Orientale où il possède une aire de distribution très réduite à la frontière du Soudan et de l'Ouganda, dans l'est du Zaïre, au sud-ouest de l'Ouganda, au nord-centre du Kenya ainsi qu'au nord et à l'est de la Tanzanie. Au nord et à l'ouest du lac Victoria, il cohabite avec le Guêpier à collier bleu avec lequel il forme une super-espèce.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même considérée comme courante ou commune dans l'extrême sud du Soudan, en Afrique Orientale, en Ouganda et dans l'est du Zaïre, le tout à des altitudes comprises entre 1 500 et 2 200 mètres. D'après Birdlife, l'aire de distribution mesure 361 000 kilomètres carrés et la population est stable car elle est adaptable même à une grande dégradation de son habitat.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/09/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net