Hirondelle du Népal

Delichon nipalense - Nepal House Martin

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Delichon

  • Espèce
    :

    nipalense

Descripteur

Moore, F, 1854

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 14 à 16 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les hirondelles du Népal sont des oiseaux de petite taille. Le front, le capuchon, la nuque, le manteau, le dos et les scapulaires sont bleu-noir avec des reflets brillants. Les lores et les couvertures auriculaires sont noirs. Le bleu-noir des côtés de la tête descend en dessous des yeux, bien plus bas que chez les autres hirondelles du genre Delichon. Le croupion est blanc pur, les sus-caudales sont blanches avec des bandes noires. On peut observer un collier blanc incomplet à l'arrière du cou.
Le menton et la gorge sont noirs. Les sous-caudales sont noir brillant. Les couvertures sous-alaires affichent une teinte gris-brun foncé, le reste des parties inférieures est blanc pur. Les couvertures alaires et les rectrices sont noir brunâtre avec une léger lustre bleu. La queue se termine en carré.
Les pattes et les pieds sont brun-chair pâle et sont recouverts de plumes blanches. Les iris sont brun, le bec noir. Les sexes sont identiques mais les femelles ont tendance à présenter un gorge et des parties inférieures plus grises. Les juvéniles sont plus ternes, moins lustrés, avec moins de noir sur la gorge. Les parties inférieures sont légèrement lavées de chamois. La mue des primaires traîne exceptionnellement en longueur. Elle commence en août-septembre et se poursuit jusqu'à la saison de nidification suivante, étant interrompue pendant les mois les plus froids, de novembre à mars.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Delichon nipalense nipalense (Himalayas to nw Myanmar)
  • Delichon nipalense cuttingi (ne Myanmar to nw Vietnam)

Noms étrangers

  • Nepal House Martin,
  • Avión Nepalí,
  • Nepalschwalbe,
  • nepáli molnárfecske,
  • Nepalese Huiszwaluw,
  • Balestruccio del Nepal,
  • Himalayahussvala,
  • Nepaltaksvale,
  • belorítka čiernobradá,
  • jiřička himálajská,
  • Himalayabysvale,
  • nepalinräystäspääsky,
  • oreneta cuablanca del Nepal,
  • oknówka nepalska,
  • Nepālas čurkste,
  • Непальский воронок,
  • ノドグロイワツバメ,
  • 黑喉毛脚燕,
  • นกนางแอ่นมาตินพันธุ์เนปาล,
  • 黑喉毛腳燕,

Voix chant et cris

Les hirondelles du Népal sont très discrètes dans leur communication. Pendant la plus grande partie de l'année, elles sont même considérées comme silencieuses. Toutefois, elles émettent parfois en vol un "chi' i" bref et haut perché. On ne possède pas plus de renseignements.

Habitat

Les hirondelles du Népal nichent entre 1 000 et 4 000 mètres d'altitude, mais on les trouve principalement de 1 000 à 3 000 mètres dans les vallées creusées par les rivières et sur les crêtes boisées de montagnes pourvues de falaises. En dehors de la saison de nidification, elles procèdent à des mouvements altitudinaux importants, descendant à des hauteurs très modestes, parfois jusqu'à 350 mètres.

Comportement traits de caractère

Les hirondelles du Népal ont un vol rapide, avec de nombreux planés, des descentes en piqué et des virages serrés. Ces oiseaux chassent en groupe épars, volant souvent à une grande hauteur dans le ciel, grimpant et plongeant, traquant leurs proies le long des crêtes ou rasant le sommet des arbres et des buissons.
Les hirondelles du Népal sont des oiseaux très grégaires, ils nichent en colonies lâches pouvant regrouper de 25 à 50 individus. Habituellement, leurs nids ne se touchent pas. Toutefois, dans les régions de falaises, on peut trouver des nids qui forment des grappes. Baker signale le cas d'une colonie regroupant près de 3000 nids répartis en plusieurs regroupements légèrement espacés, les grappes les plus importantes rassemblant plus de 700 nids.
Les hirondelles du Népal sont sédentaires. Elles restent à proximité du site de nidification pendant presque toute l'année et après la reproduction, elles utilisent les nids comme lieux de repos. Toutefois, en période hivernale, ces hirondelles peuvent effectuer des déplacements et rejoindre des altitudes où les conditions sont plus clémentes. Dans les plaines du nord-centre de la Thaïlande, on peut ainsi observer parfois des groupes de 30 individus qui installent leurs quartiers d'hiver.

Alimentation mode et régime

Les hirondelles du Népal ont un régime presque exclusivement insectivore, ce qui est un trait caractéristique de la famille. Ils chassent des insectes volants qu'ils poursuivent dans les airs. Le détail du menu n'est pas bien connu mais Ali et Ripley, dans leur Handbook des oiseaux de l'Inde, signalent qu'ils sont très friants de mouches de la famille des diptères.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de mars à juillet au Népal, d'avril à juillet en Inde et d'avril à mai en Birmanie. Le pic dans l'activité varie considérablement selon la région et selon l'altitude. La femelle dépose habituellement deux couvées par saison, la première en mars-avril, la seconde en juin. Les nids sont presque toujours situés sur des falaises verticales, en dessous d'un surplomb rocheux. Les nids placés sur une structure artificielle sont extrêmement rares, encore que certains édifices accrochés à des poutres boisées de maison soient parfois signalés. Ils ont la forme d'une boule allongée construite avec des pelotes de boue et garnie à l'intérieur avec une épaisse couche de fines herbes et de plumes. Une ouverture ou une petite entrée est aménagée près du sommet.
La ponte comprend généralement 3 ou 4 œufs, rarement 5. Ces derniers sont de couleur blanche, plus petits en taille que ceux de l'Hirondelle de fenêtre européenne, mesurant en moyenne 19 millimètres sur 13. Les deux parents participent à l'élaboration du nid, se relaient pour couver les œufs et nourrir les petits. Les période d'incubation et la durée de séjour des jeunes au nid ne sont pas connues, mais il est probable qu'elles soient assez similaires à celles de l'Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) et à celle de l'Hirondelle de Bonaparte (Delichon dasypus).

Distribution

Les hirondelles du Népal ont une aire de distribution très restreinte qui chevauche avec celle de l'Hirondelle de Bonaparte (Delichon dasypus). En dépit de leur nom, ces oiseaux ne vivent pas seulement qu'au Népal. La race nominale nipalensis est résidente dans l'Himalaya, du Garhwal jusqu'aux monts Arakan dans l'ouest de la Birmanie, en passant par le Népal, l'Arunachal Pradesh, le nord-est de l'Inde, et le Bangladesh. La race cuttingi ne peut être observée que dans le nord du Tonkin et dans le nord de la Birmanie, à la frontière entre la Birmanie et le Yunnan.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Inskipp, au Népal, il s'agit d'une espèce relativement courante. Ailleurs, cette hirondelle a une distribution locale et sa densité dépend beaucoup de la disponibilité des sites naturels de falaises. D'après Birdlife, la population globale et la superficie de l'aire de distribution ne sont pas quantifiées. Les tendances au développement ou au déclin ne sont pas connues. Néanmoins, l'espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Hirondelle du NépalFiche créée le 28/01/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net