Jacana noir

Jacana jacana - Wattled Jacana

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Jacanidés

  • Genre
    :

    Jacana

  • Espèce
    :

    jacana

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 89 à 151 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le long bec jaunâtre est encadré au-dessus par une plaque frontale bi-lobée de couleur rouge-framboise et en-dessous des excroissances charnues pendantes, ce qui justifie son appellation de jacana caronculé dans la langue anglaise (voir le liste des synonymes). Les longues pattes gris-vert se terminent par d'exceptionnels orteils en pattes de mouche. La tête, le cou et les parties inférieures forment un remarquable ensemble noir.
Le dos et la grande majorité des ailes affichent une belle teinte châtain-bordeaux éclatant. Les rémiges font une large bande jaune pâle qui est très visibles en vol, elles se terminent par une bordure extérieure noire ou brun foncé. La région du joint carpial et de l'éperon sont jaune très brillant. La femelle est nettement plus grande et plus robuste que son partenaire, elle affiche souvent une nuance bleuâtre sur la partie supérieure du bouclier frontal. Les juvéniles ont une apparence très semblable à ceux des jacanas du Mexique, mais la barre frontale est plutôt bi-lobée que tri-lobée. Les caroncules sous le bec sont souvent absentes. Chez intermedia et hypomeleana, le plumage corporel est plus sombre, avec des variations châtain sur les flancs et la zone anale pour certains individus. La race peruviana ressemble au Jacana du Mexique. Les immatures d'hypomeleana diffèrent de tous les autres juvéniles par leurs axillaires et leurs couvertures sous-alaires brun sombre ou noires.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Jacana jacana hypomelaena (wc Panama to n Colombia)
  • Jacana jacana melanopygia (w Colombia to w Venezuela)
  • Jacana jacana intermedia (n and c Venezuela)
  • Jacana jacana jacana (Trinidad, s Colombia and s Venezuela through the Guianas south to e Bolivia, n Argentina and Uruguay)
  • Jacana jacana scapularis (w Ecuador, nw Peru)
  • Jacana jacana peruviana (ne Peru, nw Brazil)

Noms étrangers

  • Wattled Jacana,
  • Jacana Suramericana,
  • Jaçanã / Jaçanã-de-fronte-vermelha,
  • Rotstirn-Blatthühnchen,
  • jasszána,
  • Leljacana,
  • Jacana caruncolata,
  • Flikjacana,
  • Rødflikbladhøne,
  • jakana červenočelá,
  • ostnák jihoamerický,
  • Jacana,
  • helttajassana,
  • jacana sud-americà,
  • długoszpon krasnoczelny,
  • Сережчатая якана,
  • ナンベイレンカク,
  • 肉垂水雉,
  • 肉垂水雉,

Voix chant et cris

Jacana noir
adulte

Les jacanas noirs ont un répertoire très varié et ils sont capables d'émettre toute une série de sons qui vont d'un aimable bavardage jusqu'à une conversation bruyante et désagréable. Grognements, caquètements, miaulements font partie de leur conversation. Quand ils se restaurent, quand ils paradent ou qu'ils repèrent un danger immédiat, ils produisent un "kee-kee-kee-kee"assez aigu. Dans la défense de leur territoire contre des rivaux, ils émettent des réprimandes stridentes, spécialement pendant les poursuites aériennes. Quand ils fuient, ils lancent des "chùff-fit, chiff-fit" plaintifs et nasaux.
Des doux miaulements permettent d'assurer la communication entre les parents et les poussins à l'intérieur du groupe familial.

Habitat

Les jacanas noirs fréquentent les zones humides d'eau douce qui sont permanentes ou temporaires. Ces espaces aquatiques sont pourvus de végétation flottante ou émergente telle que les lotus ou les nénuphars. Ils se restaurent dans les eaux peu profondes ainsi que dans les prairies et les cultures qui en sont adjacentes. Au Guyana, ils nichent dans les fossés, les canaux et dans les petits réservoirs et ils se nourrissent assez régulièrement dans les rizières voisines.

Comportement traits de caractère

Les jacanas noirs vivent en solitaire ou en groupes familiaux qui sont lâchement éparpillés le long des rivages. Ces oiseaux recherchent leur nourriture en marchant de façon déhanchée sur les feuilles de végétation flottante qu'ils picorent rapidement afin d'y effectuer leur récolte de petites bestioles.
Les jacanas noirs élèvent leurs ailes à la verticale et font ainsi briller la couleur jaunâtre de leurs rémiges quand ils sont perturbés (voir l'illustration de Grönvold). S'ils s'estiment en danger, ils peuvent voler au ras de l'eau avec toute une rafale de battements raides qui alternent avec des brefs vols planés et qui sont accompagnés de cris de protestation. Lorsqu'ils sont en vol, ces échassiers ont une attitude très caractéristique, laissant traîner derrière eux leurs longues pattes et leurs orteils en pattes d'araignée.
Ces jacanas sont de bons nageurs mais ils utilisent peu souvent ces aptitudes. Ils ont un comportement très bruyant et très agressif pour faire fuir les caïmans et les serpents d'eau.

Alimentation mode et régime

Les jacanas noirs consomment principalement des insectes et des invertébrés. Excepté quelques graines, la plupart des matières végétales sont ingérées de façon accidentelle ou fortuite. Néanmoins, au Guyana, dans une plantation de riz, 20% du régime est constitué de graines. Ces oiseaux glanent à la surface des plantes aquatiques en picorant avec leur bec les racines qu'ils ont préalablement retournées.

Reproduction nidification

Chez cette espèce, les femelles ont une constitution plus robuste que les mâles. C'est donc à elles que revient le rôle de combattre pour pouvoir s'accoupler. Les confrontations sont violentes, les éperons situés sur les ailes infligeant souvent de graves blessures. La femelle qui remporte le combat, gagne le droit de s'accoupler avec plusieurs partenaires (généralement jusqu'à trois). Toutefois, le nombre de partenaires peut être variable et dépendre de la taille et de la qualité de leur territoire. Plus il est pourvu en végétation flottante et en nénuphars, plus il est faible en superficie et plus le nombre de partenaires est potentiellement grand.
On connaît peu de choses sur les mœurs reproductives du couple, mais on peut annoncer sans risque de se tromper que les rôles sont inversés, le mâle se chargeant des tâches principales et du soin des poussins, la femelle prenant en charge la surveillance des territoires et la poursuite des intrus qui transgressent les limites. Un comportement somme toute assez semblable à celui du Jacana du Mexique.
Le nid est de petite taille et il est souvent submergé, il est construit avec une collection variée de tiges et de plantes aquatiques. La ponte comprend 4 œufs qui sont couvés pendant 28 jours par le mâle seul. Le soin et l'éducation des jeunes sont également de son ressort.
A la naissance, les poussins sont recouverts de duvet blanc en dessous et brun-cannelle au dessus. La période d'envol et l'atteinte de la maturité sexuelle semblent identiques à celles du Jacana du Mexique. Le mâle ne copule pas pendant la période d'incubation et durant les longues semaines où il s'occupe de ses enfants. La femelle produit régulièrement des pontes de substitution qui sont espacées par une durée de 8 jours. Il peut y avoir des modifications dans la modification de la famille, des femelles voisines n'hésitant pas à supprimer physiquement certaines couvées quand elle veut acquérir un partenaire qui est à sa convoitise. Du coup, les couvées sont moins productives.

Distribution

Les jacanas noirs sont originaires du nord du continent sud-américain, du Panama jusqu'en Uruguay, au Paraguay et au nord de le l'Argentine. Le territoire du Brésil est recouvert dans son intégralité (race nominale). Il y a officiellement 6 sous-espèces dont voici la liste, du nord au sud :
J. j. hypomelaena - centre-ouest du Panama (Veraguas) jusqu'au nord de la Colombie (vallée de la Magdalena), en Amérique Centrale jusqu'au Nicaragua.
J. j. melanopygia - de l'ouest de la Colombie (vallée de la Cauca) jusqu'à l'ouest du Venezuela (lac Maracaibo).
J. j. intermedia - nord-est de l'Équateur, est de la Colombie, nord-centre du Venezuela et île de Trinidad.
J. j. jacana - sud du Venezuela et les Guyanes, vers le sud à travers tout le Brésil jusqu'à la Bolivie, le nord de l'Argentine et l'Uruguay.
J. j. scapularis - plaines de l'ouest de l'Équateur et du nord-ouest du Pérou (Tumbes).
J. j. peruviana - nord-est du Pérou (cours inférieur de l'Ucayali), nord-ouest du Brésil et extrême sud-est de la Colombie (Leticia).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook de oiseaux du Monde, les jacanas noirs ne sont pas globalement menacés, mais la survie de leur espèce dépend beaucoup de la préservation des espaces naturels humides. Le développement de la riziculture, comme c'est le cas au Guyana, peut leur procurer des sites favorables supplémentaires ou produire des effets inverses quand il n'est pas dosé de façon adéquate. Le développement des pâtures et des broutages associés avec la création de petits réservoirs a également produit des conditions favorables sur une grande majorité de l'Amérique du Sud. Cependant, le drainage de certaines zones humides en Amérique Centrale constitue une menace dans certaines zones. Pour l'instant, ces travaux ne remettent pas sérieusement en cause l'avenir de cette espèce qui reste commune sur l'ensemble de son aire de distribution.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 21/04/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net