Martin-chasseur respecté

Todiramphus tutus - Chattering Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Todiramphus

  • Espèce
    :

    tutus

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le martin-chasseur respecté, les sexes sont semblables. Le sommet du crâne est bleu-vert foncé, le front blanc est prolongé par deux larges sourcils blancs qui se rejoignent sur la nuque. Les lores sont noirs, les joues et les parotiques, noir verdâtre. Le menton, la gorge, le collier et le dessous affichent une belle couleur blanche. Le collier nucal est divisé en deux parties égales par une étroite ligne noire qui aboutit aux parotiques. Le manteau et les scapulaires sont bleu-vert foncé. Les ailes, le croupion et la queue présentent une teinte bleu verdâtre foncé, plus vive sur le croupion. La mandibule supérieure est noire, l'inférieure jaune-paille, excepté le tomia et la pointe qui sont brun-noir. L'iris brun foncé est entouré par un cercle oculaire noir. Les pattes sont gris-ardoise ou noir.
Chez le juvéniles, les plumes vert foncé du front sont bordées de blanc chamoisé et le vertex est vert plus foncé que chez l'adulte. Les sourcils sont finement striés de vert et de blanc. La gorge et le menton blancs sont finement barrés de noir sur les côtés, la nuque est noirâtre, le collier nucal blanc caché par des franges noires. Le manteau, noir ou vert noirâtre, est bien plus sombre que chez l'adulte. Les sus-alaires sont largement bordées de chamois, chaque plume ayant un étroit croissant noir subterminal. La poitrine porte de fortes stries noires et blanches. Le ventre est crème. Le reste du plumage est inchangé par rapport à l'adulte.
Les sous-espèces diffèrent entre elles par l'étendue du vert sur la calotte et la tonalité chamois ou roux orangé plus ou moins importante répartie sur le blanc du dessous. La difficulté de bien discriminer cet oiseau réside dans le fait que les limites de l'espèce sont floues. Elle est en fait très proche du Martin-chasseur à collier blanc et du Martin-chasseur sacré. Certaines sous-espèces vivant aux Fidji et dans les Samoa américaines qui ont été incluses dans Halcyon Chloris (M-chasseur à collier) pourraient être en réalité des sous-espèces du martin-chasseur respecté. De même, le martin-chasseur de Mangaïa, considéré par beaucoup comme une sous-espèce du martin-chasseur respecté, pourrait être à l'inverse rattaché au Martin-chasseur sacré.
Sous-espèces (5) : Halcyon Tuta Tuta , race type - vit aux îles de la Société, Bora-Bora, Maupiti, Huahine, Raiatea, Tahaa, Tupai et Tahiti. Halcyon t. Atiu - vit aux îles Cook et plus particulièrement à Atiu. Halcyon t. Mauke -Vit aux îles Cook, à Mauke et dans le nord-ouest d'Atiu. Halcyon t. ruficollaris - vit aux îles Cook, à Mangaia, à 300 km au sud d'Atiu. Halcyon t. gambieri - Vivait à Tuamotu, sous doute éteinte , pas d'apparition depuis 1922.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Todiramphus tutus tutus (Society Is., not Moorea nor Tupai)
  • Todiramphus tutus atiu (Atiu I.. Cook Is..)
  • Todiramphus tutus mauke (Mauke I.. Cook Is..)

Noms étrangers

  • Chattering Kingfisher,
  • Alción Respetado,
  • Boraboraliest,
  • Borabora-ijsvogel,
  • Martin pescatore garrulo,
  • Vitbrynad kungsfiskare,
  • Skratteisfugl,
  • rybárikovec čiapočkatý,
  • ledňáček boraborský,
  • Hvidbrynet Isfugl,
  • boraborankalastaja,
  • alció de coroneta turquesa,
  • łowczyk białobrewy,
  • Бораборская альциона,
  • マミジロショウビン,
  • 博拉翡翠,
  • 太平洋翡翠,

Voix chant et cris

Habitat

Cette espèce fréquente les forêts primaires, surtout dans les vallées montagneuses où coulent des ruisseaux. Mais elle occupe aussi les forêts secondaires, les vieilles plantations, les terrains boisés, les zones agricoles et les jardins. Elle est endémique du sud de l'Océan Pacifique où son aire de distribution s'étend aux îles de la Société, plus particulièrement à Bora-Bora et aux îles Cook ( Atiu, Mauke et Mangaïa). Autrefois elle était présente à Mangareva (archipel de Gambier et des Tuamotu), mais elle en a disparu et elle y est probablement éteinte depuis 1922.

Comportement traits de caractère

Il est parfois d'une observation facile, car dans les cocotiers, les bois clairs et la proximité des villages, il se perche bien en vue et il n'est pas craintif. Cependant, la plupart du temps, cet oiseau bruyant est plus souvent entendu que vu en forêt où il se tient surtout à mi-hauteur et sur la cime des arbres. Il y chasse des insectes dont beaucoup sont capturés en vol. Il attrape aussi ses proies dans les branches et dans les feuillages, et rarement à terre comme le font la plupart de ses congénères. Il pêche parfois dans les ruisseaux peu profonds. Le martin-chasseur respecté adopte un comportement territorial et signale sa présence par des cris qu'il émet du haut des arbres, le bec pointé vers le ciel.

Alimentation mode et régime

Malgré son environnement marin, les martins-chasseurs respectés trouvent la presque totalité de leurs ressources à l'intérieur des terres et en dehors de l'océan. Ils se nourrissent d'insectes et de leurs larves, de petits reptiles. Ils consomment également des poissons et des crustacés d'eau douce, notamment des crevettes mesurant entre 5 et 6 centimètres.

Reproduction nidification

Aux îles de la Société, la période de la ponte intervient aux mois de décembre et de janvier. Le nid est une cavité creusée par le couple dans le tronc pourri d'un hibiscus ou d'un autre arbre. C'est une cavité nue comme chez les autres martins-chasseurs . La femelle y dépose deux oeufs.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Martin-chasseur respectéFiche créée le 09/11/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net