Martin-pêcheur à ventre roux

Megaceryle torquata - Ringed Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Megaceryle

  • Espèce
    :

    torquata

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 40 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 305 à 341 g
Distribution

Distribution

Description identification

Il a la silhouette massive des autres martins-pêcheurs. Cependant, sa véritable carte de visite est constituée par sa huppe touffue, sorte de petite crête ébouriffée très caractéristique, associée à un bec particulièrement imposant et puissant qui peut atteindre 8 centimètres. Le gris-bleu domine dans son plumage, moucheté de noirâtre à la tête, de blanchâtre bleuté sur le dos et sur les couvertures alaires. Les deux adultes possèdent un large collier blanc sale. Le mâle se distingue de sa partenaire par sa face inférieure presque entièrement châtain-roux et sa zone anale blanche. Chez la femelle, cette zone châtain-roux est plus réduite et surmontée par une bande pectorale grise assez épaisse. Le bec et les pattes sont brun noirâtre. Bien qu'il soit plus grand et que les couleurs de ses parties inférieures soient disposées de façon différente, cet oiseau peut être confondu avec le Martin-pêcheur d'Amérique.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Megaceryle torquata stictipennis (Lesser Antilles)
  • Megaceryle torquata torquata (s Texas. USA. to n Argentina, Margarita I. and Trinidad)
  • Megaceryle torquata stellata (Chile and Argentina)

Noms étrangers

  • Ringed Kingfisher,
  • Martín Gigante Neotropical,
  • Martim-pescador-grande,
  • Rotbrustfischer,
  • gyűrűs halkapó,
  • Amerikaanse Reuzenijsvogel,
  • Martin pescatore neotropicale,
  • Ringkungsfiskare,
  • Ringisfugl,
  • rybárec obojkový,
  • rybařík obojkový,
  • Grårygget Stødfisker,
  • isosepelkalastaja,
  • alció gegant neotropical,
  • rybaczek obrożny,
  • rudvēdera dzenītis,
  • Красногрудый пегий зимородок,
  • クビワヤマセミ,
  • 棕腹鱼狗,
  • 領魚狗,

Voix chant et cris

Habitat

Le Martin-pêcheur à ventre roux fréquente des milieux variés. Il est commun le long des cours d'eau de toutes tailles, aussi bien sur le littoral qu'à l'intérieur des terres. On peut également l'observer sur le bord de mer, dans la zone des mangroves, dans les rizières et en bordure des agglomérations. Il passe la plupart de son temps perché au dessus de l'eau, sur des arbres morts, entre 5 et 10 mètres de hauteur, plus haut que ses autres congénères. Il apprécie aussi les rochers sur les bords des fleuves et des criques. Occasionnellement, il peut se tenir perché sur un fil électrique surplombant un fossé humide, et fréquenter des zones assez éloignées des cours d'eau.

Comportement traits de caractère

Le Martin-pêcheur à ventre roux est aisément identifiable à son cri qui ressemble à une sorte de caquetage dur et sonore. Quand il perçoit un danger, le rythme de son cri s'accélère. En dehors de la période de reproduction, il s'agit d'un oiseau plutôt solitaire. Son vol, situé à haute altitude, est composé de battements d'ailes irréguliers quand il se déplace d'un cours d'eau vers un autre. Il peut également pratiquer le vol stationnaire avant de plonger quand il recherche une proie.

Alimentation mode et régime

Son régime est principalement piscivore. Maître de la pêche à l'affût, il peut rester immobile sur le même perchoir pendant plus d'une heure. Sa pêche est composée de poissons d'assez grande taille, pouvant mesurer jusqu'à 20 cm, qu'il capture en plongeant dans l'eau, les ailes repliées le long du corps. Quand il est immergé, il se sert de ses ailes à la fois comme de rames et de gouvernail pour remonter à la surface. Une fois sa proie capturée, il regagne son perchoir et l'achève en la cognant sur un tronc. Lorsque les eaux sont troubles, ce qui l'empêche temporairement de se livrer à cette activité, le Martin-pêcheur à ventre roux se rabat sur les grenouilles, insectes, petits reptiles ou micro-mammifères. Dans certaines régions, cinq espèces de martins-pêcheurs sont potentiellement en concurrence. Dans l'ordre de leur taille, ce sont successivement : le Martin-pêcheur à ventre roux (41 cm), le Martin-pêcheur d'Amazonie (28 cm), le Martin-pêcheur bicolore (22 cm), le Martin-pêcheur vert (19 cm) et le Martin-pêcheur nain (13 cm). Bien que de morphologie et d'alimentation comparables, la compétition pour la nourriture est faible entre ces espèces. En effet, le partage des proies s'effectue en fonction des contraintes que leur impose leur taille. Ils occupent donc chacun une partie différente du milieu aquatique, les plus grands fréquentant des milieux plus ouverts et aux eaux plus profondes que les espèces plus petites.

Reproduction nidification

Comme la plupart des autres martins-pêcheurs, il creuse un terrier dans un talus friable, situé près de l'eau ou légèrement en retrait. Cette espèce peut parfois nicher en petite colonie composée de 4 ou 5 couples. L'accès à la chambre, où il dépose deux trois œufs ronds, blancs, directement sur le sol nu, se fait par un tunnel qui décline en pente douce. Ses petites pattes lui permettent de trottiner à l'intérieur du conduit. Les deux parents couvent à tour de rôle pendant une période qui varie de 34 à 37 jours. La relève sur le nid s'effectue environ toutes les 24 heures. Les adultes s'occupent également en commun du nourrissage des jeunes qui sont principalement alimentés en poissons.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/09/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net