Méliphage hihi

Notiomystis cincta - Stitchbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Notiomystidés

  • Genre
    :

    Notiomystis

  • Espèce
    :

    cincta

Descripteur

Du Bus de Gisignies, 1839

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 26 à 42 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le méliphage hihi est un passereau de taille moyenne (un peu plus grand qu'un Bruant jaune et nettement plus grand qu'un Moineau domestique). Chez le mâle en plumage nuptial, la moitié avant de l'oiseau (poitrine, flancs, dos, couvertures alaires) est d'un beau noir, avec une petite tache blanche en arrière de l'œil, tache constituée d'une petite touffe de plumes érectiles qui est mise en évidence lors des parades nuptiales. Le noir est bordé d'une frange jaune sur les flancs, tout comme sur les rémiges. Le ventre est gris brunâtre. La femelle est plus terne, brune plutôt que noire et n'a pas de touffe érectile en arrière de l'œil. Le jaune manque aussi ; elle possède par contre une large bande alaire blanche.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Notiomystis cincta hautura (Little Barrier I.)
  • Notiomystis cincta cincta (North I.)

Noms étrangers

  • Stitchbird,
  • Hihi,
  • Hihi,
  • öves maorimadár,
  • Geelbandhoningeter,
  • Uccello chirurgo,
  • Hihi,
  • Stitsjhonningeter,
  • hihi bútľavinový,
  • medosavka hvízdavá,
  • Skæghonningæder,
  • uudenseelanninmesikko,
  • hihi,
  • miodnik,
  • Новозеландский медосос,
  • シロツノミツスイ,
  • 缝叶吸蜜鸟,
  • 縫合吸蜜鳥,

Voix chant et cris

Méliphage hihi
♂ adulte

Le chant est un "siii-si-hip" retentissant et explosif. On entend aussi parfois un babil répété pendant plusieurs minutes. L'espèce a aussi un ''stitch" (d'où il tire son nom anglais de Stitchbird) d'alarme.

Habitat

Le méliphage hihi est un habitant des vieilles forêts où l'on trouve de vieux arbres creux. A l'heure actuelle, on ne le trouve plus que sur un petit nombre d'îles de Nouvelle-Zélande(au large de l'île du Nord) débarrassées de leurs prédateurs, particulièrement sur Little Barrier (où vit la dernière population naturelle) et Tiritiri-Matangi. Il a également été introduit sur une petite île du lac Rotorua.

Comportement traits de caractère

Le méliphage hihi est un oiseau assez discret même s'il lance souvent son cri. Vivant dans les zones les plus sombres des forêts, il n'est pas toujours facile à admirer. Sur Tiritiri-Matangi, il ne nous a pas paru très farouche, venant se nourrir à moins d'un mètre des observateurs ! Une de ses caractéristiques est de souvent dresser la queue.

Alimentation mode et régime

L'espèce est assez éclectique puisqu'elle consomme aussi bien des insectes, des fruits ou le nectar des fleurs autochtones.

Reproduction nidification

La saison de reproduction s'étend de septembre à avril. Le nid est construit dans une cavité d'arbre creux. C'est une coupe épaisse de fines brindilles garnie d'herbe plus fine. La ponte est de 3 à 5 œufs.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Jadis répandu dans toutes les forêts de l'île du Nord, le méliphage hihi, espèce endémique, ne compte plus que moins de 2 000 individus. La plupart se trouvent sur Little Barrier et l'on en trouve aussi sur des îles libres de prédateurs. Ils y ont été transportés pour augmenter l'importance de l'aire de reproduction et les mettre à l'abri d'une épidémie qui pourrait survenir sur le principal site. Malheureusement, les populations introduites ne comptent que quelques dizaines d'individus et ne semblent pas viables. Elles ne subsistent que par l'apport de nouveaux individus. Curieusement, ces oiseaux n'ont qu'une espérance de vie de moins d'un an, alors qu'elle est plus importante dans la population naturelle de Little Barrier. Peut-être parce que les îles sont de trop petite taille (moins de 20 km²). Un apport supplémentaire de nourriture y est fait, mais le problème est apparemment ailleurs. Il ne semble cependant pas que ce programme soit viable. L'introduction sur d'autres îles paraît nécessaire. L'espèce est classée vulnérable par BirdLife International.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/05/2006 par Georges Olioso © 1996-2017 Oiseaux.net