Moucherolle noir

Sayornis nigricans - Black Phoebe

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Tyrannidés

  • Genre
    :

    Sayornis

  • Espèce
    :

    nigricans

Descripteur

Swainson, 1827

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : 27 à 28 cm.
  • Poids
    : 15 à 22 g
Longévité

3 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez la race nominale, la tête, les parties supérieures et la poitrine sont noir fuligineux. On peut apercevoir de fines marges plus pâles sur les couvertures alaires (formant 2 vagues barres alaires) et sur les secondaires (formant une tache blanche). La queue noir fuligineux est longue et présente une légère encoche. Les vexilles externes des rectrices les plus extérieures sont blanches. Le ventre et les sous-caudales sont également blancs. Les iris sont brun sombre. Le bec et les pattes sont noirs. Les sexes sont identiques mais la femelle est plus terne que le mâle. Les juvéniles ont des liserés cannelle au bout des plumes du corps. Il y a des barres alaires chamois-cannelle.
La race semiatra ressemble beaucoup à la nominale mais elle a plus de blanc sur le ventre, se développant jusqu'à la poitrine en formant un "V" inversé. Il y a aussi plus de blanc sur les ailes et on peut apercevoir des marques sur la queue. La race aquatica a moins de blanc sur le dessous. Les sous-caudales sont parfois fuligineuses. La race amnicola est la plus sombre de toutes, elle a moins de blanc sur le ventre. Les liserés blancs sur les ailes sont absents. Les sous-caudales sont fuligineuses. La race angustirostris a de larges bordures blanches sur les ailes. La race latirostis est plus grande que la précédente, les liserés blancs sur les ailes et sur la queue sont encore plus épais. Les 2 dernières races ont des sous-caudales fuligineuses.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Sayornis nigricans nigricans (ne, c, s Mexico)
  • Sayornis nigricans semiater (w USA and w Mexico)
  • Sayornis nigricans aquaticus (s Mexico to Nicaragua)
  • Sayornis nigricans amnicola (Costa Rica and w Panama)
  • Sayornis nigricans angustirostris (e Panama, n Colombia and n, w Venezuela to Peru)
  • Sayornis nigricans latirostris (Bolivia and nw Argentina)

Noms étrangers

  • Black Phoebe,
  • Mosquero Negro,
  • Papa-moscas-fibi-preto,
  • Schwarzkopfphoebe,
  • kormos tirannusz,
  • Zwarte Phoebe,
  • Fibi nero,
  • Svart fibi,
  • Svartfibi,
  • pamuchár čierny,
  • tyranovec černý,
  • Sort Fibii,
  • mustafiivi,
  • mosquer negre,
  • fibik czarny,
  • melnā fībija,
  • Чёрный феб,
  • クロツキヒメハエトリ,
  • 黑长尾霸鹟,
  • 黑菲比霸鶲,

Voix chant et cris

Moucherolle noir
adulte

Le chant le plus typique est composé de 2 éléments "tee-hee, tee-hoo", seuls ou en combinaison et parfois accompagnés d'un "tieur". Il est parfois aussi décrit comme un "pidl-ee, pi-ts-lee" ou comme un"pi-tsee" fin et bourdonnant souvent répété. Le chant de l'aube de janvier à avril au Panama est un "peep-feebreew" qu'on répète. Le cri le plus courant est un "tsip" sec et mal articulé. Le mâle possède aussi un bavardage poussif et doux qu'il délivre près de la femelle pendant la reproduction. Il produit également des séries de trilles de la façon suivante "t't't't-esk-u, t't't't-esk-u, psip, esk-u, t't't't'". Un "tweedle-deedle-eek" est utilisé en cas de poursuite d'un partenaire ou de chasse d'un intrus de la même famille. En cas de rencontre agressive, le moucherolle noir effectue de puissants claquements de bec.

Habitat

Les moucherolles noirs fréquentent les zones ouvertes et ombragées qui sont situées à proximité de l'eau. Ce genre d'habitat inclut les cours d'eau, les rivières, les lacs, les falaises côtières et les végétations riveraines comme les saules et les baccharis. Dans le désert du Texas, il comprend également les mezquites du genre Prosopsis. Les moucherolles noirs utilisent également les canaux, les parcs des cités, les auges à bétail, les ponts, les bâtiments ou les autres structures artificielles pour nicher et rechercher leur nourriture. Du Mexique jusqu'au nord de l'Argentine, ces oiseaux marquent une assez nette préférence pour les collines et les régions montagneuses pourvues de cours d'eau dont le débit est rapide. Ils vivent du niveau de la mer jusqu'à 3 000 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les moucherolles noirs ne sont pas grégaires en dehors de la saison de reproduction. Ils se tiennent de façon rigide sur leur perchoir situé à faible hauteur au-dessus de l'eau et font de courtes excursions pour capturer des insectes. Ils agitent sans cesse leur queue de haut en bas quand ils sont perchés.
Lorsqu'ils paradent, les mâles s'approchent des femelles perchées par un vol palpitant et démonstratif puis pratiquent le vol stationnaire à faible distance d'elles. Ils les poursuivent avec insistance si elles quittent leur perchoir. Les mâles paradent aussi à proximité du nid, déployant la queue, agitant nerveusement des ailes, zigzagant et spiralant jusqu'à une hauteur de 30 mètres, puis se posant au sommet d'un arbre et chantant.
Les couples défendent énergiquement leur territoire contre leurs congénères, maintenant la distance entre les nids à plusieurs centaines de mètres. Ils se montrent agressifs visà vis des autres tyrannidés et des autres espèces d'oiseaux chanteurs comme les piouis, les hirondelles, les fringillidés, les bruants, les quiscales de Brewer et les parulines à croupion jaune. Pour montrer leur agressivité, les moucherolles laissent tomber leur ailes, hérissent leur crête et déploient leurs rectrices en évantail. Quand ils sont menacés par leurs prédateurs traditionnels (Crécerelle d'Amérique, épervier de Cooper, Busard d'Amérique, Pie-grièche migratrice et geai buissonier), ces oiseaux poussent un cri d'alarme et fuient.

Alimentation mode et régime

Les moucherolles noirs se nourrissent principalement d'insectes et d'autres arthropodes. Leur menu comprend des abeilles, des guêpes, des mouches, des termites, des coléoptères, des libellules et des demoiselles, des hémiptères, des araignées et des sauterelles. Les proies les plus fréquentes varient selon les régions et les saisons. Certains individus sont adaptés pour capturer des petits poissons tels que des gambusies. Des petites baies sont occasionnellement consommées. La plupart des proies sont capturées en vol après une brève sortie, mais certaines sont saisies à terre. Elles sont habituellement ingurgitées en vol. Les proies les plus grosses sont rapportées au perchoir et battues violemment contre une branche avant d'être consommées

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois de mars au mois de juin dans le sud-ouest des Etats-Unis. Elle a lieu en avril-mai dans le nord de la Colombie, de juillet à octobre dans les Andes et de septembre à novembre en Argentine. Les moucherolles noirs sont monogames et leurs liens conjugaux durent souvent 5 ans. Une fois que le couple est formé, le mâle propose à sa partenaire plusieurs emplacements possibles en pratiquant le vol stationnaire pendant 5 à10 secondes devant chacun d'eux. Cependant, c'est la femelle qui prend la décision finale sur l'endroit où le nid doit être construit. Ces oiseaux nichent habituellement dans des endroits abrités tels que des façades de rochers, des blocs de pierre surplombant des cours d'eau ou des trous d'arbres. Ils utilisent aussi des structures artificielles comme des avant-toits de bâtiments, des conduits d'irrigation ou des puits abandonnés. Ils réutilisent les mêmes sites années après années.
La femelle se charge entièrement de la construction du nid qui dure de une à trois semaines. C'est une coupe hémisphérique bâtie principalement avec de la boue à laquelle elle rajoute des herbes, des fibres végétales et parfois un peu de crin. La structure, garnie avec des fibres végétales entemêlées, mesure 13 cm de hauteur, 10 cm de largeur et environ 12 cm de profondeur. Elle est cimentée contre un mur vertical qui surplombe généralement une étendue d'eau, à une hauteur comprise entre 1 et 3 mètres au-dessus de la surface.
La ponte comprend 3 à 6 œufs qui sont couvés principalement par la femelle pendant 15 à 17 jours, un peu plus longuement dans les régions où le climat est plus rigoureux. Les jeunes quittent le nid ensemble et prennent leur envol au bout de 14 à 21 jours. Ils atteignent la maturité sexuelle au bout d'un an. Un peu plus de 30% des femelles et 20% des mâles survivent à leur cinquième saison de nidification. 7,4% des femelles et 2,9% des mâles survivent à leur dixième saison.

Distribution

Les moucherolles noirs occupent un vaste terrtoire dans l'ouest du continent américain, des côtes de l'Oregon jusqu'au nord de l'Argentine en passant par le Mexique, l'Amérique Centrale et la cordillière des Andes. On reconnaît actuellement 6 sous-espèces qui sont réparties sur près de 3 millions de kilomètres carrés : S. n. semiatra (ouest des Etats-Unis de l'Oregon jusqu'au centre du Texas, ouest du Mexique de la Baja californienne jusqu'à l'isthme de Tehuantepec) - S. n. nigricans, la race nominale (nord-est, centre et sud du Mexique) - S. n. aquatica (sud de l'isthme de Tehuantepec, jusqu'au Honduras et au Nicaragua) - S. n. amnicola (Costa Rica et Ouest-Panama) - S. n. angustirostris (Est-Panama, Nord-Venezuela et cordilière des Andes jusqu'en Bolivie) - S. n. latirostris (montagnes et collines du centre et du sud de la Bolivie jusqu'au nord-ouest de l'Argentine).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du monde (Volume 9), cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même plutôt commune et ses effectifs sont estimés à un peu moins d'un million d'individus. Une enquête réalisée aux Etats-Unis montre que sa population a augmenté de 1 à 8% annuellement pendant la période qui va de 1966 à 1994. Le développement des structures artificielles a grandement augmenté le potentiel de nidification dans de nombreuses régions. D'une autre côté, la reconversion des habitats, la pollution des rivières, la destruction des habitats riverains ont entraîné une limitation des sites convenables, surtout dans le sud-ouest des Etats-Unis.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/07/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net