Petit-duc à moustaches

Megascops trichopsis - Whiskered Screech Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Megascops

  • Espèce
    :

    trichopsis

Descripteur

Wagler, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 70 à 121 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cette espèce, on peut trouver deux colorations : une phase grise et une phase rouge, cette dernière étant plus courante chez les populations du sud de l'aire de distribution. Chez les oiseaux en phase grise, le disque facial est grisâtre clair avec d'évidentes lignes concentriques sombres autour des yeux. Il est entouré par une bordure noirâtre. Les aigrettes sont courtes, uniquement visibles quand elles sont dressées. De courtes et fines moustaches bien visibles ornent la base du bec. Les parties supérieures sont grises à gris brunâtre, avec des marques noires en forme de stries et de fines vermiculures. Le capuchon est identique au dos et reproduit les mêmes motifs. Les plumes des scapulaires ont un large liseré sur les filets extérieurs, formant une ligne blanche qui traverse les épaules. Les ailes et la queue portent des barres claires et foncées. Le dessous est plus clair que les parties supérieures. Le haut de la poitrine est fortement moucheté et porte des stries sombres. Les tarses sont fortement emplumés jusqu'aux orteils. Dans l'autre phase, la livrée est entièrement rousse. Les motifs qui la décorent sont identiques mais moins nombreux. Les iris, relativement volumineux, sont de couleur jaune. La cire et le bec sont gris plus foncé. Les pieds sont brun jaunâtre.

Les juvéniles ressemblent aux autres jeunes chats-huants du genre Megascops.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Megascops trichopsis aspersus (se Arizona. sw USA. , n Mexico)
  • Megascops trichopsis trichopsis (c Mexico)
  • Megascops trichopsis mesamericanus (se Mexico to nc Nicaragua)

Noms étrangers

  • Whiskered Screech Owl,
  • Autillo Bigotudo,
  • Coruja-das-torres-de-bigode,
  • Fleckeneule,
  • foltos füleskuvik,
  • Gevlekte Schreeuwuil,
  • Assiolo baffuto,
  • Mustaschdvärguv,
  • Morseugle,
  • výrček škvrnitý,
  • výreček hvízdavý,
  • Mexicansk Dværghornugle,
  • etelänkirkupöllönen,
  • xot de bigotis,
  • syczoń plamisty,
  • ūsainā pūcīte,
  • Усатая совка,
  • ヒゲコノハズク,
  • 长耳须角鸮,
  • 鬚角鴞,

Voix chant et cris

Il y a deux sortes de chants : le premier est une série de hululements assez semblables à ceux de la Chouette de Tengmalm. Ce sont des "bubububububub" régulièrement espacés qui descendent un peu sur la fin. L'accent est mis sur la 3ème syllabe. Le second chant n'est guère différent. C'est un hululement caverneux qui est souvent émis en duo avec la femelle : "huru bububup, huru-bububup". Le chant de la femelle est légèrement plus élevé.

Habitat

Les petits-ducs à moustaches fréquentent les boisements mixtes de pins et de chênes dans les zones montagneuses, d'environ 750 mètres jusqu'à 2500 mètres d'altitude. On les rencontre rarement en-dessous de 1000 m. Localement, ils partagent leur habitat avec les petits-ducs nains (Otus flammeolus) et les petits-ducs de montagne (Otus kennicotti).

Comportement traits de caractère

Les petits-ducs à moustaches sont des oiseaux nocturnes. Pendant la journée ils se dissimulent à proximité d'un tronc ou dans le feuillage épais d'un arbre. Au crépuscule, ils commencent à devenir actifs et les mâles se mettent alors à chanter. Au début de la saison de reproduction, mâles et femelles forment des duos non loin du site présumé du nid. Ces oiseaux étant sédentaires, le territoire est défendu pendant toute l'année. Les mâles se chargent de la plus grande partie du travail et ce sont eux qui se montrent les plus agressifs à l'égard des intrus. Ils ne sont d'ailleurs pas très vindicatifs et, la plupart du temps, ils se montrent assez conciliants ou indifférents avec les visiteurs. Les mâles défendent en fait plus que la cavité du nid. La superficie de leur propriété dépend en effet de la densité en arbres et les cavités qui ne servent pas à la reproduction sont utilisées comme lieux de repos, comme garde-manger ou bien comme nid de substitution.

Alimentation mode et régime

Les petits-ducs à moustaches sont surtout insectivores. Ils consomment des insectes et des arthropodes comme les sauterelles, les mantes religieuses, les criquets, les papillons de nuit, les araignées ainsi que les chenilles, même les plus velues. Pour compléter leur menu, ils attrapent des petits vertébrés. Afin de capturer leurs proies, ils prospectent principalement au milieu des feuillages. Ils chassent plus rarement à l'affut, à partir d'un perchoir.

Reproduction nidification

Les petits-ducs à moustaches sont monogames mais le lien conjugal n'est pas très fort et il s'achève généralement au bout de la première année. L'accouplement dure assez longtemps (environ 5 secondes). Il est précédé par un sifflement de la femelle auquel répond un trille saccadé du mâle. Il n'y a pas d'offrande rituelle de nourriture. La saison de nidification se déroule aux mois d'avril et de mai. Les petits-ducs utilisent une cavité d'arbre, souvent un nid abandonné de pic. La ponte comprend de 2 à 4 oeufs que la femelle couve seule pendant environ 26 jours. Pendant tout ce temps, hormis quelques rares moments au crépuscule et juste avant l'aube, elle reste présente au nid et son partenaire la ravitaille. Les jeunes naissent pratiquement sans ressources. Ils ont les yeux fermés et portent un maigre duvet sur leur peau rosâtre. Ils grandissent vite et, au bout de 20 jours, ils pèsent en moyenne 75 grammes. Le mâle effectue la chasse et rapporte la nourriture à la femelle qui se tient en dehors du nid ou à l'intérieur quand elle couve. Elle se joint à lui quand les petits ont atteint l'âge d'une ou de deux semaines et qu'ils n'ont plus besoin de soins aussi attentifs. Le petits montrent d'abord peu d'aptitude pour le vol, aussi ne s'éloignent-ils pas beaucoup du nid . Dans la semaine qui suit le départ du nid, les parents sont très attentifs. Au bout de 2 ou 3 semaines, les jeunes commencent à chasser les insectes mais leurs premières tentatives sont peu fructueuses. Ils réclament alors leur pitance aux parents qui continuent à s'occuper d'eux pendant au moins 4 semaines, quand ce n'est pas plus.

Distribution

Le petit-duc à moustaches est endémique d'Amérique Centrale. Son aire de distribution va du sud de l'Arizona jusqu'au Nicaragua en passant par le Mexique. Compte-tenu de la superficie de son vaste territoire, cet oiseau possède 3 sous-espèces : Megascops .T. trichopsis, la race nominale (montagnes du centre du Mexique) - M.T.aspersus (de l'Arizona jusqu'au nord du Mexique) - M.T. mesoamericana (sud du Mexique jusqu'au Honduras et au Nicaragua).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

On possède peu de renseignements sur ses effectifs réels mais l'espèce est considérée comme assez courante. Le petit-duc à moustaches possède de nombreux ennemis qui jouent le rôle de prédateurs. Le serpent des pins noirs (Pituophis melanoleucus), le ratier vert d'Arizona ( Senticolis triaspis), les coatis et les ratons laveurs s'attaquent aux nids et amoindrissent les couvées. L'épervier de Cooper et la Chouette tachetée (Strix occidentalis) sont connus pour s'en prendre aux adultes.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/12/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net