Pygargue de Pallas

Haliaeetus leucoryphus - Pallas's Fish Eagle

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Haliaeetus

  • Espèce
    :

    leucoryphus

Descripteur

(Pallas, 1771)

Biométrie
  • Taille
    : 84 cm
  • Envergure
    : 180 à 215 cm.
  • Poids
    : 2100 à 3700 g
Distribution

Distribution

Description identification

Tête, gorge et poitrine chamois clair associé à une queue sombre à large bande transversale blanche, cette combinaison absolument unique est diagnostique du pygargue de Pallas. Comparé à son grand cousin, le Pygargue à queue blanche, ce pygargue n'a pas la queue en forme de coin, ses ailes sont un peu moins étroites. Les jeunes ont la tête moins claire que celle des adultes et, sur le dessus du corps, les plumes ont un liseré pâle. En dépit de cela, le juvénile peut être confondu avec l'ensemble des juvéniles et immatures des autres grands rapaces : Aigle ravisseur, Aigle des steppes, Aigle impérial ou Aigle de Verreaux. Seul véritable critère de discrimination : le dessus uniformément sombre comprenant également les ailes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pallas's Fish Eagle,
  • Pigargo de Pallas,
  • Pigargo de Pallas,
  • Bindenseeadler,
  • szalagos rétisas,
  • Орлан-долгохвост,
  • 玉带海雕,
  • Witbandzeearend,
  • Aquila pescatrice di Pallas,
  • Bandhavsörn,
  • Båndhavørn,
  • bielik wschodni,
  • orliak pásochvostý,
  • orel páskovaný,
  • Pallas´ Havørn,
  • aromerikotka,
  • ,
  • キガシラウミワシ,

Voix chant et cris

Habitat

Le pygargue de Pallas habite à proximité de grands réservoirs ou de cours d'eau pour des raisons liées directement à son alimentation. On peut le trouver jusqu'à 4000 mètres d'altitude.
Répartition : Asie, du Pakistan à la Birmanie en passant par le centre de la Chine.

Comportement traits de caractère

C'est un migrateur partiel. Les espèces qui vivent en Birmanie sont sédentaires, les espèces les plus septentrionales migrent et passent l'hiver en Inde et au sud de l'Himalaya, en Iran et en Irak. Au cours de ses parades nuptiales, le pygargue de Pallas pousse des cris aigus, mais le reste du temps, il est très silencieux. De dimensions plus réduites que le Pygargue à queue blanche, il n'en a pas moins un comportement analogue avec un vol assez léger, aux battements d'ailes assez rapides.

Alimentation mode et régime

Il survole les eaux douces et prend les poissons vivants ou morts. Sa technique de pêche est simple : il se poste à l'affût sur un perchoir d'où il s'élance pour capturer ses proies qui nagent à proximité de la surface. Ils sont parfois si gros qu'il doit les trainer sur la rive ou les abandonner. Les oiseaux nageurs et plongeurs comptent également au nombre de ses victimes. Il s'agit par exemple d'oies à tête barrée. Il pille les nids de goélands, sternes et cormorans et enfin parasite les autres rapaces, c'est à dire prend sur leur aire des proies qu'ils avaient apportées à leurs petits. Parmi les autres éléments de son régime, on compte des grenouilles, des reptiles, des tortues d'eau douce et, au Tibet, des pikas (mammifères).

Reproduction nidification

A la différence du Pygargue à queue blanche, celui de Pallas n'a pas besoin d'arbres pour nicher ou se reposer. Certes, au sud de son aire de répartition, il construit son nid sur un arbre, mais ailleurs, il le place sur des roseaux couchés par le vent. Le nid immense est construit principalement de branches et peut atteindre 2 mètres de diamètre. En mars-avril, la femelle pond généralement deux oeufs, plus rarement quatre. L'incubation dure 40 jours. L'envol des jeunes s'effectue au bout de deux mois mais ils restent dépendants de leurs parents pendant encore plusieurs autres mois.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/03/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net