Sterne tara

Sterna striata - White-fronted Tern

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Laridés

  • Genre
    :

    Sterna

  • Espèce
    :

    striata

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 42 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Longévité

20 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Semblable à la Sterne pierregarin (Sterna hirundo). Elle s'en distingue par le bas du front entièrement blanc, le bec et les pattes noirs, la teinte d'ensemble plus claire et le dessous des ailes blanc. Pour les adultes en plumage non nuptial et pour les jeunes, seule la teinte plus claire est vraiment différente.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-fronted Tern,
  • Charrán Maorí,
  • Trinta-réis-de-fronte-branca,
  • Weißstirn-Seeschwalbe,
  • fehérmellű csér,
  • Tara-stern,
  • Sterna frontebianca,
  • Vitpannad tärna,
  • Nyzealandterne,
  • rybár bieločelý,
  • rybák běločelý,
  • Hvidpandet Terne,
  • mustanokkatiira,
  • xatrac de front blanc,
  • rybitwa maoryska,
  • Белолобая крачка,
  • シロビタイアジサシ,
  • 澳洲燕鸥,
  • 白臉燕鷗,

Voix chant et cris

Un "siiit" aigu.

Habitat

L'aire de répartition est très limitée : littoral de la Nouvelle-Zélande où elle est commune (sous-espèce nominale) ainsi que les îles Chatham et Auckland (sous-espèce aucklandorna) et deux îlots entre la Tasmanie et l'Australie (sous-espèce incerta). La Sterne tara est surtout une espèce littorale mais qui peut s'observer en pêche en mer à plusieurs kilomètres des côtes. Exceptionnelle sur les eaux intérieures.

Comportement traits de caractère

Très grégaire, tant sur les lieux de pêche que sur ceux de reproduction. La plupart des jeunes et une partie des adultes néo-zélandais hivernent sur le littoral sud-est de l'Australie et autour de la Tasmanie. Peu farouche.

Alimentation mode et régime

La Sterne tara consomme presque uniquement des poissons mais capture aussi des crevettes. Elle peut plonger jusqu'à une dizaine de mètres souvent après un bref vol sur place, mais elle peut aussi attraper ses proies à la surface de l'eau en volant.

Reproduction nidification

La Sterne tara se reproduit entre octobre et février, souvent en colonies de plusieurs centaines de couples. Ces colonies peuvent être installées sur des plages ou des îlots rocheux. J'ai même pu voir une colonie installée à côté d'un parking au bord d'une route à grande circulation ! Dans le sable, le nid n'est souvent qu'une simple cuvette, mais sur les rochers ce peut être une véritable coupe en végétaux aquatiques. Ponte d'1 ou 2 œufs. L'incubation dure probablement plus de 3 semaines et les jeunes quittent le nid au bout de 5 ou 6 jours, mais ne volent qu'à l'âge d'environ 1 mois. Ils dépendent ensuite de leurs parents pendant plusieurs mois.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Non menacée, la population néo-zélandaise est forte d'environ 500 000 couples (plus d'1 500 000 individus en comptant les non nicheurs, l'espèce ne se reproduisant qu'à l'âge de 2 ans).

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/03/2008 par Georges Olioso © 1996-2017 Oiseaux.net