Tétraogalle de Perse

Tetraogallus caspius - Caspian Snowcock

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Tetraogallus

  • Espèce
    :

    caspius

Descripteur

Gmelin, SG, 1784

Biométrie
  • Taille
    : 61 cm
  • Envergure
    : 95 à 105 cm.
  • Poids
    : 1800 à 2684 g
Distribution

Distribution

Description identification

Endémique du Caucase, les tétraogalles sont de très grosses perdrix vivant en haute montagne. Il existe deux espèces : le Tétraogalle du Caucase et le tétraogalle de la Caspienne, leurs aires de répartition ne se chevauchant pas. Ce dernier a l'allure générale d'une grosse perdrix grisâtre aux sous-caudales blanches, souvent visibles car l'oiseau relève souvent la queue en marchant. Comparé au Tétraogalle du Caucase, le tétraogalle de la Caspienne est d'un gris plus pâle, lavé de chamois au dessous, avec un dessin facial moins contrasté, sans tache rousse à la nuque, avec des taches rousses moins distinctes sur les flancs et la poitrine faiblement ponctuée de sombre et non écailleuse comme celle du Tétraogalle du Caucase, dont les marques s'étendent également sur le manteau. En vol, le dessin de l'aile est similaire pour les deux espèces, mais le tétraogalle de Caspienne a le bout des primaires plus sombre, créant un contraste plus important avec la base des primaires blanches. La Perdrix choukar est la seule espèce avec laquelle la confusion est possible, mais elle est beaucoup plus petite et plus brune, avec la queue roux vif. Autres caractères de discrimination en ce qui concerne la choukar : les sous-caudales canelle pâle, la gorge blanche mieux marquée et les barres verticales sombres sur les flancs.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Tetraogallus caspius tauricus (s and e Turkey, w Armenia)
  • Tetraogallus caspius caspius (c Armenia to Turkmenistan)
  • Tetraogallus caspius semenowtianschanskii (Zagros Mts.. sw Iran.)

Noms étrangers

  • Caspian Snowcock,
  • Perdigallo del Caspio,
  • Galo-das-neves do Cáspio,
  • Kaspikönigshuhn,
  • kaszpi királyfogoly,
  • Kaspisch Berghoen,
  • Tetraogallo del Caspio,
  • Kaspisk snöhöna,
  • Kurdistanhøne,
  • ular kaspický,
  • velekur kaspický,
  • Kaspisk Kongehøne,
  • kaspianlumikana,
  • gall nival del Caspi,
  • Snæhæna,
  • ułar kaspijski,
  • Kaspijas sniegirbe,
  • kaspijska skalna kokoš,
  • Каспийский улар,
  • カスピアセッケイ,
  • 里海雪鸡,
  • 裡海雪雞,

Voix chant et cris

Habitat

Le tétraogalle de Caspienne est localement commun. Il affectionne particulièrement les pelouses herbeuses inaccessibles avec des arêtes rocheuses, des ravins et des falaises entre 2000 et 4000 mètres (au dessus de 2500 mètres en été). Il evite les grandes zones enneigées. En hiver, en fonction des conditions climatiques, il peut descendre un peu. Il reste rare ou même absent dans les pelouses surpâturées par les moutons. Il est répandu dans l'extrême nord-ouest de l'Iran, l'extrême sud du Caucase dans le Naritchevan, l'Arménie, et dans l'est de la Turquie où ses effectifs sont sans doute plus élevés que ne le suggèrent généralement les cartes.

Comportement traits de caractère

Le tétraogalle de Caspienne adopte des moeurs et un comportement assez proche de ceux du Tétraogalle du Caucase, notamment en ce qui concerne la voix. Il signale habituellement sa présence avant de se montrer par un sifflement clair, portant loin, assez semblable à celui du Courlis cendré, mais plus doux et plus long. Il vole à flanc de montagne ou au dessus des ravins, généralement en planant vers le bas avec des battements d'ailes. Farouche et prudent, il préfère remonter la pente en marchant ou en courant pour fuir plutôt que de s'envoler. Les principaux prédateurs des tétraogalles sont les grands oiseaux de proie, les renards, les blaireaux qui s'attaquent aux nichées ainsi que les chiens de berger.

Alimentation mode et régime

Elle est végétarienne et se nourrit d'herbacées qu'elle prélève dans les prairies hautes. En hiver, la concurrence est rude avec les chèvres et les moutons, surtout lorsque les ressources se raréfient en raison de conditions climatologiques dures ou d'une couverture neigeuse importante.

Reproduction nidification

Le début de la période de reproduction peut être très variable. Il dépend essentiellement des conditions concrètes d'habitabilité, en particulier de l'état d'avancement de la végétation lié aux conditions climatiques en haute altitude. Dans des conditions favorables, la nidification a lieu en avril-mai, en cas de mauvaises circonstances, elle est reportée plutôt en début juin. La taille moyenne de la ponte est de 5 à 8 oeufs, rarement jusqu'à 12. L'incubation n'excéde pas 28 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/03/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net