Venturon montagnard

Carduelis citrinella - Citril Finch

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Carduelis

  • Espèce
    :

    citrinella

Descripteur

Pallas, 1764

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : 22 cm.
  • Poids
    : 11 à 14 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à une alimentation granivore, mais non exclusive. Ils occupent des milieux souvent dominés par les l... lire la suite

Description identification

De taille légèrement supérieure au Serin cini, cet oiseau d'aspect non strié possède un bec et une queue relativement plus longs. Le mâle adulte présente un dessous jaune intense et un dessus vert jaunâtre avec des ailes noirâtres et des barres alaires jaunes bien évidentes. Le croupion est jaunâtre mais le caractère le plus remarquable est sans doute la tête et les côtés de la poitrine gris bleuté contrastant avec le menton et le front jaunâtres. L'usure des plumes en automne et en hiver donne au manteau un aspect plus strié vers la fin de l'hiver, tendance qui est encore plus accentuée au début du printemps. La femelle adulte est plus grise et considérablement plus terne. Elle présente moins de jaune verdâtre, surtout à la face. Le manteau est vaguement strié.
Le venturon montagnard pourrait éventuellement être confondu avec le Tarin des aulnes ou même le Verdier d'Europe en vol, mais il ne possède de jaune ni aux ailes ni à la base de la queue. Les juvéniles ont une coloration générale brun-gris très terne. Ils sont plus pâles dessous et striés de brun sombre avec une double barre alaire chamois. L'absence totale de jaune ou de verdâtre dans leur plumage permet la différenciation immédiate d'avec tous les autres jeunes du genre Serinus, sauf le serin des Canaries.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Citril Finch,
  • Verderón serrano,
  • Milheirinha-serrano,
  • Zitronenzeisig,
  • citromcsicsörke,
  • Citroensijs,
  • Venturone europeo,
  • Citronsiska,
  • Sitronirisk,
  • stehlík citrónový,
  • zvonohlík citronový,
  • Citronsisken,
  • sitruunahemppo,
  • llucareta europea,
  • Næfurfinka,
  • osetnik (zwyczajny),
  • citronģirlicis,
  • konopeljščica,
  • Лимонный (канареечный) вьюрок,
  • シトロンヒワ,
  • 桔黄丝雀,
  • 檸檬黃絲雀,

Voix chant et cris

Le cri habituel est à rapprocher de celui du Tarin des aulnes. C'est un "tsi-hûe" plaintif ou un "tchèt" répétitif émis en vol. Le chant, varié et mélodieux, semblable à celui du Tarin des aulnes, est composé de courtes phrases entrecoupées de cris. Bien différent de celui du Serin cini, il est souvent émis pendant un court vol nuptial circulaire.

Habitat

Le venturon montagnard fréquente les forêts de montagne à partir de 700 mètres d'altitude environ et jusqu'à la limite des arbres, souvent dans les sapinières à clairières proches des alpages. Il est assez commun à la lisière des forêts de conifères d'altitude, sur les pentes rocailleuses parsemées d'épicéas et de broussailles. Il descend plus bas en hiver.

Comportement traits de caractère

Le venturon montagnard est un oiseau très sociable en dehors de la période de reproduction. Il est assez facile à observer lorsqu'il mange en petites bandes ou lorsqu'il est perché dans les mélèzes en groupes bruyants. Son comportement rappelle étrangement celui du Chardonneret élégant au vol bondissant et aux cris gazouillants, même au printemps lorsque les couples sont dispersés. Sédentaire ou migrateur-partiel suivant les secteurs, en hiver, il se déplace vers les vallées (migration altitudinale). Des oiseaux nés dans les préalpes françaises ont été retrouvés en Catalogne en hiver.
Le vol : Vol rapide et ondulant.

Alimentation mode et régime

Le venturon montagnard possède un régime mixte. Il consomme une grande variété de graines et de semences en se posant parfois acrobatiquement sur les tiges des graminées, mais aussi en picorant au sol dans les herbes. Dans ce dernier cas, il fait preuve d'un comportement très docile, laissant l'observateur s'approcher jusqu'à près de deux mètres, sans s'en rendre compte tant il est occupé à picorer. Le venturon montagnard consomme également des insectes.

Reproduction nidification

La saison de nidification commence dans la dernière semaine d'avril ou la première moitié de mai. Le nid est généralement placé dans un épicéa à quelques mètres au-dessus du sol. Il se compose de tiges sèches, de brindilles, de lichen, de mousse et de radicelles. Il est rembourré de crins et de plumes. Les 4 ou 5 œufs, bleu-vert, tachetés de marron et de noirâtre sont couvés 14 jours par la femelle. Le séjour des jeunes au nid dure 17 ou 18 jours. La femelle mène à terme 1 ou 2 couvées par saison.

Distribution

L'aire de distribution du venturon montagnard est restreinte aux hautes montagnes d'Europe Occidentale et Centrale. En France, il est présent dans les Vosges, le Jura, le Massif-Central, les Alpes et les Pyrénées. En Espagne, on le trouve surtout dans les monts Cantabriques et les sierras de la Vieille Castille. On peut également l'observer dans les Alpes italiennes et autrichiennes.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/12/2003 par Alexandre Knochel avec la participation de Georges Olioso et Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net