Canard à oreilles roses

Malacorhynchus membranaceus - Pink-eared Duck

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Malacorhynchus

  • Espèce
    :

    membranaceus

Descripteur

Latham, 1801

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : 57 à 71 cm.
  • Poids
    : 375 à 480 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit canard brunâtre au bec disproportionné paraissant anguleux au bout et à la queue brève ne peut être confondu. Seul le souchet d'Australie ou Canard bridé lui ressemble par son bec mais la confusion paraît hautement improbable. Tous les plumages sont semblables. L'adulte présente un front, un capuchon et une nuque brun grisâtre. Une tache plus ou moins circulaire brun noirâtre entoure la région de l'oeil et se poursuit en arrière jusqu'à la nuque. Les lores sont blanchâtres, un étroit anneau circulaire blanchâtre entoure l'iris. Une petite tache rose, invisible dans la nature, macule l'arrière de l'oeil. Les joues, les côtés et le devant du cou sont finement barrés de gris. Les parties inférieures blanchâtres sont fortement barrées de gris-brun foncé, les barres étant plus larges sur les flancs. Les sous-caudales affichent une teinte jaunâtre pâle. Le dessus est brun, la queue et les sus-caudales brun noirâtre. Une bande blanche prend naissance à la base des sus-caudales et atteint les côtés de l'arrière-train. Les rectrices sont largement bordées de blanc. Le dessus de l'aile est brun, avec une large tache blanche au niveau des secondaires. Les sous-alaires sont blanchâtres, contrastant légèrement avec les rémiges plus brunes.
Les juvéniles ressemblent aux adultes. Les oreillons roses sont moins étendus ou absents. Le plumage est légèrement plus terne et plus pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pink-eared Duck,
  • Pato Pachón,
  • Pato-de-orelhas-rosadas,
  • Rosenohrente,
  • lapátcsőrű réce,
  • Lepelbekeend,
  • Anatra guancerosa,
  • Zebraand,
  • Leppeand,
  • lopatárka zobatá,
  • lžičák širokozobý,
  • Zebraand,
  • liuskanokkasorsa,
  • ànec cullerot zebrat,
  • łopatonos,
  • Розовоухая утка,
  • サザナミオオハシガモ,
  • 红耳鸭,
  • 紅耳鴨,

Voix chant et cris

Les canards à oreilles roses n'ont pas une communication très bruyante, cependant les disputes sont accompagnées de nombreux cris de la part des deux sexes. Le mâle émet un sifflement aigre, tandis que la femelle produit un cancanement strident proche du braiement : 'honk-haah-hah-haah'. Le chant est un gazouillement musical, ce qui est assez inhabituel chez un canard. Il est émis à la fois en vol et sur l'eau.

Habitat

Les canards à oreilles roses fréquentent les zones boisées proches de l'eau. Ils affectionnent particulièrement les pièces d'eau peu profondes, souvent temporaires. De larges bandes occupent souvent les régions humides ouvertes d'eaux douces ou saumâtres. Ce sont principalement des oiseaux de l'intérieur des terres, mais ils sont capables de parcourir de longues distances pour trouver un point d'eau et atteindre le littoral, les années de grande sècheresse.
Les canards à oreilles roses sont endémiques de l'Australie. La plupart de la population est concentrée dans le bassin des rivières Murray et Darling, dans les états de Victoria et Nouvelles-Galles-du-Sud où le niveau de l'eau semble régulièrement leur convenir. Cependant, les canards à oreilles roses vivent également en petit nombre sur les côtes du sud de l'Australie Occidentale et du sud-est de l'Australie Méridionale. Comme ils sont nomades, ils peuvent être aperçus un peu partout sur le continent australien, mais en dehors des régions du littoral, leur présence est irrégulière, épisodique, liée à la formation de plans d'eau temporaires par les précipitations. Ceci est surtout vrai pour les régions arides du centre et de l'est, mais aussi pour les côtes orientales et du nord de la Tasmanie où leur présence est très rare.

Comportement traits de caractère

Les canards à oreilles roses vivent généralement en petits groupes. Cependant, les troupes sont parfois très importantes dans les régions où ils sont communs. Ils se mêlent souvent à d'autres espèces, en particulier la sarcelle grise (Anas gibberifrons). Quand ils recherchent leur nourriture, les canards à oreilles roses barbotent dans l'eau peu profonde, en petits groupes, enfonçant leur bec presque complètement, mais souvent aussi leur tête et leur cou pour atteindre le fond. Parfois, ils basculent le corps entier. Les canards à oreilles roses passent peu de temps à terre, que ce soit sur les berges des plans d'eau, sur les branches ou perchés sur une souche. Ce sont des oiseaux confiants qui se laissent approcher. En cas de dérangement, ils effectuent des ronds au-dessus des plans d'eau mais ils se posent bien rapidement.

Alimentation mode et régime

Les canards à oreilles roses possèdent un bec hautement spécialisé pourvu de lamelles qui leur permettent de filtrer les plantes et les petits animaux microscopiques qui constituent la plus grande partie de leur régime alimentaire.

Reproduction nidification

Opportuniste, le canard à oreilles roses peut nicher en toutes saisons si le niveau d'eau lui paraît acceptable. C'est une espèce monogame chez laquelle les liens conjugaux peuvent durer jusqu'à l'extinction d'un des deux conjoints. Le nid, une masse ronde et trapue couverte de duvet, est placé à proximité de l'eau, parmi les buissons, dans un trou d'arbre, sur un tronc couché ou sur une souche. L'oiseau utilise également de vieux nids d'autres espèces aquatiques : Foulque macroule (Fulicula atra) ou gallinule arborigène (Gallinula ventralis). Il lui arrive d'usurper le nid occupé d'une autre espèce et de construire le sien par-dessus les oeufs de l'oiseau ainsi délogé. Plusieurs femelles peuvent déposer leur ponte dans le même réceptacle ; On a trouvé ainsi jusqu'à 60 oeufs dans le même trou d'arbre. Lorsque les conditions sont très favorables, les pontes sont très productives (5 à 8 oeufs) et se déroulent à un rythme très rapide. La femelle couve seule pendant 26 jours. Les deux parents nourrissent et élèvent les jeunes.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Espèce abondante mais population difficile à évaluer en raison de son comportement nomade. Ne pose pas de soucis particuliers.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/11/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net