Merle à ventre roux

Turdus rufiventris - Rufous-bellied Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    rufiventris

Descripteur

Vieillot, 1818

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 68 à 82 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

La race nominale a des parties supérieures brun-olive, mais la queue et les ailes sont plus sombres. La gorge est blanche avec des stries foncées. La poitrine est chamois-brun, contrastant avec le reste du dessous qui est orange pâle. L'anneau orbital est jaune-orange, le bec est jaune terne avec une base plus sombre sur la mandibule supérieure. Les pattes présentent une couleur grisâtre.
Les sexes sont identiques. Les juvéniles ont un dessus similaire aux adultes, mais on peut apercevoir des stries chamois sur la zone qui va du capuchon aux scapulaires, et des extrémités orange sur les couvertures alaires. Les parties inférieures du menton à la mi-ventre sont chamois-orange avec de nombreuses mouchetures brunes. La partie basse du ventre et la zone anale sont plus chamoisées et plus unies. Chez les immatures, les stries du dessus disparaissent, le bas-ventre chamois est remplacé par du roux mais les mouchetures de la poitrine se maintiennent pendant un certain temps.
La race jaensis est plus petite et possède un bec plus long que la race nominale. Le dessus est plus pâle, la poitrine plus crème.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Turdus rufiventris juensis (ne Brazil)
  • Turdus rufiventris rufiventris (e Bolivia to se Brazil, Uruguay and n Argentina)

Noms étrangers

  • Rufous-bellied Thrush,
  • Zorzal Colorado,
  • Piranga, Sabía-laranjeira,
  • Rotbauchdrossel,
  • rozsdáshasú rigó,
  • Roodbuiklijster,
  • Tordo panciarossiccia,
  • Rostbukad trast,
  • Rustbuktrost,
  • drozd červenobruchý,
  • drozd rezavobřichý,
  • Orangegumpet Drossel,
  • liekkivatsarastas,
  • merla ardent,
  • drozd rudobrzuchy,
  • Рыжебрюхий дрозд,
  • ナンベイコマツグミ,
  • 棕腹鸫,
  • 棕腹鶇,

Voix chant et cris

Les cris sont nombreux, un "djok", un "pup-pup", un "cluck-cluck" ou un "dru-wip" montant et souvent mal articulé rappelant le merle à œil clair, le Merle fauve ou le merle d'Equateur. Le cri d'alarme est un "tsri" rude. Au crépuscule, on peut entendre une série de notes sonnantes et rieuses. Le chant est lent et typique des turdidés. Pendant la période de nidification, il est composé des séries puissantes et mélodieuses de phrases variées "koro koro cheere cheereie toodle" qui sont répétées presque sans pause. A la même époque, des dialectes plus monotones "dewee-dewo, dewee-dewo, fewri-tewri" sont également produits. En dehors de la reproduction, les merles à ventre roux délivrent un chant assez différent : "ju-JOEit, drew-wip, drew-wip, drew-wip". Ces oiseaux chantent surtout à l'aube puis de nouveau au crépuscule. Ils le font à partir d'un perchoir bien dissimulé dans le feuillage à la cime d'un grand ou d'un moyen arbre.

Habitat

Les merles à ventre roux fréquentent toutes sortes d'habitats ouverts et légèrement boisés, des parcelles en cours de régénération aux broussailles et aux lisières des forêts en passant par les fourrés, les savanes ainsi que les régions de chaco et de pampa. On les trouve également dans les terres agricoles qui ont des bouquets d'arbres isolés ou des groupes de buissons épars, dans les villages, les clairières, les parcs, les jardins, y compris dans les zones urbaines et à la périphérie des agglomérations, s'aventurant sur les pelouses quand ils ont leurs habitudes. Dans les régions arides, les merles sont confinés à proximité des points d'eau. Ces oiseaux vivent du niveau de la mer jusqu'à 2 200 mètres d'altitude. En Bolivie, dans la province de Cochabamba, ils peuvent grimper jusqu'à 2 600 mètres. Dans le sud du Brésil, cette espèce partage parfois son habitat avec le Merle à col blanc, le Merle cacao ou le merle à capuchon gris.

Comportement traits de caractère

Dans l'ouest et le sud de leur aire, les merles à ventre roux sont considérés comme des oiseaux bien visibiles et facilement approchables mais ailleurs ils sont timides et extrêmement réservés, passant la plupart de leur temps dissimulés dans les feuillages épais. Occasionnellement, on peut les apercevoir sautillant ou courant sur le sol mais jamais très loin du couvert. Ils s'aventurent parfois dans les espaces ouverts, plus particulièrement le long des chemins ou des sentiers forestiers.
Les merles à ventre roux sont des oiseaux sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les merles à ventre roux consomment des invertébrés et des fruits, avec une prédominance pour ces derniers. Dans la catégorie des invertébrés, on note surtout des vers de terre, mais aussi des cloportes, des araignées et des insectes (particulièrement des coléoptères, des mouches et des fourmis). Dans la catégorie des végétaux, on peut remarquer des baies provenant de palmiers pindo (Syagrus), d'arbres de la famille des myrsinacées (Rapanea) ou d'arbustes du genre Miconia. Les fruits ne comprennent pas moins de 28 espèces, majoritairement du genre Rapanea et de la famille des myrsinacées.
Les merles à ventre roux recherchent leur nourriture à terre, non loin du couvert et occasionnellement en bordure des lagons et des réservoirs où ils capturent des petits poissons et des crevettes d'eau douce.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule de la fin août ou du début du mois de septembre jusqu'à la fin du mois de décembre. En Argentine, les pontes sont fréquentes d'octobre à janvier et les jeunes immatures dépendant de leurs parents sont visibles jusqu'au mois de mai. Le nid est une large structure en forme de coupe, il est construit avec des racines et des fibres végétales qui sont liées entre elles par un peu de boue. L'intérieur est garni avec des herbes sèches et des petites brindilles. L'édifice est habituellement placé jusqu'à 3 mètres au-dessus du sol sur la fourche d'un arbre. Exceptionnellement, on peut le trouver jusqu'à 12 mètres.
La ponte comprend généralement 3 ou 4 œufs, de couleur vert jaunâtre ou bleu verdâtre avec de nombreuses taches rouge foncé ou châtain. L'incubation dure 13 jours. Les jeunes prennent leur envol 13 ou 14 jours après l'éclosion. Il y a probablement deux nichées par saison. Celles-ci sont parasitées par le vacher luisant (Molothrus bonariensis), mais l'action de ce dernier ne provoque pas d'effets négatifs sur l'évolution des effectifs.

Distribution

Le merle à ventre roux est originaire du quart nord-est du continent sud-américain. Il vit surtout au Brésil le long de la côte atlantique du Maranhão jusqu'au Rio Grande do Sul, mais dans le sud et l'est de son aire, il déborde sur le nord de l'Argentine jusqu'à Buenos Aires, sur le Paraguay, sur l'Uruguay ainsi que sur l'est de la Bolivie. 2 sous-espèces sont officiellement reconnues : T. r. jaensis (nord-est du Brésil, Maranhão, Piaui, du Ceara au Paraiba et au Pernambuco, également nord et ouest de l'état de Bahia) -T. r. rufiventris (sud du Brésil, du sud de Bahia jusqu'au Mato Grosso et au Paraguay. Rio Grande do Sul jusqu'en Uruguay et au nord de l'Argentine (Cordoba, Buenos Aires).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Il est l'un des oiseaux les plus communs dans la majeure partie de sud-est du Brésil. D'après Birdlife, son territoire dépasse légèrement les 5 millions de kilomètres carrés, ce qui est considérable. Ses effectifs semblent stables. Le merle à ventre roux a été l'oiseau emblème de l'état de Sao Paulo à partir de 1966. Il a été proposé comme oiseau emblème du Brésil et a été officiellement choisi en 2002. Cette espèce est classée comme de préoccupation moindre.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/06/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net