Pic mineur

Dryobates pubescens - Downy Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Dryobates

  • Espèce
    :

    pubescens

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : 25 à 30 cm.
  • Poids
    : 21 à 28 g
Longévité

11 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Chez le mâle adulte, les vibrisses sont blanchâtres. Le capuchon est noir, la nuque rouge. Des épais sourcils blancs surmontent l'œil, s'élargissant à l'arrière de l'orbite et se rejoignant sur la nuque. Les oreillons sont noirs, le bord supérieur formant une bande qui se poursuit jusqu'au bas de la nuque. Une très longue bande blanche parcourt le dessous de l'œil et se prolonge jusqu'à l'arrière du cou. Cette dernière est soulignée par une épaisse moustache noire qui atteint les côtés du manteau. Le menton et la gorge sont blancs ou blanc grisâtre. Les parties supérieures sont entièrement noires, hormis une tache centrale blanche qui part de la moitié du manteau jusqu'en bas du dos. Le dessus des ailes est noir. Les plumes des couvertures sont également noires mais avec de larges taches subterminales blanches. Les rémiges sont tachées sur les filets extérieurs et barrées sur les filets intérieurs. Le dessus de la queue est noir avec une pointe blanche pour la paire de rectrices centrales. Les rectrices extérieures sont blanches avec d'évidentes barres noires. Les parties inférieures sont entièrement blanc uni ou blanc grisâtre. Le dessous des ailes est blanc et gris.
La femelle ne possède pas de rouge sur la nuque. Les sourcils ne se rejoignent pas toujours à l'arrière de la tête. Les juvéniles ont un plumage plus terne, plus brunâtre. Les parties inférieures paraissent plus sales, grisâtres ou chamoisées. Les côtés de la poitrine sont finement striés. La partie basse des flancs est variablement barrée. Les jeunes mâles présentent une calotte dont les plumes sont légèrement bordées de rouge. Les jeunes femelles ont une calotte brun-noir, soit unie soit fortement tachetée de blanc ou de chamois clair.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Dryobates pubescens glacialis (se Alaska. USA.)
  • Dryobates pubescens medianus (c Alaska to e Canada and c and e USA)
  • Dryobates pubescens fumidus (sw Canada and w Washington. USA.)
  • Dryobates pubescens gairdnerii (w Oregon to nw California. USA.)
  • Dryobates pubescens turati (c Washington to c California. USA.)
  • Dryobates pubescens leucurus (Rocky Mts.. se Alaska to sw USA.)
  • Dryobates pubescens pubescens (se USA)

Noms étrangers

  • Downy Woodpecker,
  • Pico Pubescente,
  • Dunenspecht,
  • pehelyharkály,
  • Donsspecht,
  • Picchio lanuginoso,
  • Dunspett,
  • Dunspett,
  • ďateľ ozdobný,
  • strakapoud osikový,
  • Dværgflagspætte,
  • keijutikka,
  • picot garser bec-curt,
  • dzięcioł kosmaty,
  • pusaugu dzenis,
  • Пушистый дятел,
  • セジロコゲラ,
  • 绒啄木鸟,
  • 絨啄木,

Voix chant et cris

Le cri d'appel est un "pik" très puissant qui peut être délivré à grande fréquence en cas d'alarme. Pour communiquer à longue distance, les pics mineurs utilisent des séries de "peet-peet-peet.....pit-pit-pitpit" qui chutent brutalement sur la fin. Pendant la saison de nidification, en particulier pendant les parades aériennes, ils délivrent des suites de "check" ou de "kweek". Lors des contacts rapprochés, ces pics produisent des "chirr" ou des "twit" très variables. Le pépiements et les gazouillements des oisillons changent selon les âges. Ils poussent des grincements assez forts en cas de détresse. Les tambourinages, formés de 9 à 16 roulements par minute, interviennent principalement avant la formation des couples.

Habitat

Les pics mineurs préfèrent généralement les forêts et les bois de feuillus mais ils sont également communs sur les terres agricoles. On les trouve dans les parcelles mixtes de sapins du Canada, dans les zones en cours de reboisement et à la périphérie des villes. Dans la partie occidentale et méridionale de leur aire, ils ont une faible prédilection pour les zones boisées le long des cours d'eau. Dans les régions de conifères, ils marquent une certaine préférence pour les peuplements humides de trembles et de saules. Leur habitat s'étend du niveau de la mer jusqu'à 1 860-2 750 mètres dans les Rocheuses.

Comportement traits de caractère

Pendant la période hivernale, les pics mineurs sont des oiseaux solitaires. Les couples commencent à parcourir leur territoire au début de la période des parades. Ils se joignent parfois à des bandes plurispécifiques. Les pics mineurs préfèrent généralement rechercher leur nourriture dans les parcelles de bois vivant. La plupart du temps, ils sélectionnent les branches de petit diamètre à tous les étages de la végétation. Ils marquent cependant une légère préférence pour les branches basses et ils descendent volontiers visiter les troncs tombés à terre. En hiver, les grands arbres possédant de larges fissures sur leur écorce ont les faveurs de cette espèce. Il y a des différences flagrantes entre les sexes dans leur façon de prospecter : les mâles apprécient les petites branches et concentrent leur attention sur le niveau supérieur des arbres, tandis que les femelles se nourrissent plutôt à l'étage moyen ou à la base des troncs. Cette ségrégation est maintenue par la pression des mâles. Le picorage, le martellement et le sondage sont les techniques les plus usitées, mais, au printemps, les poursuites aériennes d'insectes font un retour en force.

Les pics mineurs adoptent des postures particulières, pointant rapidement le bec et agitant les ailes avec des petites chiquenaudes. Au paroxysme de la parade, les ailes sont complètement déployées, la queue est étalée en éventail et l'oiseau se balance latéralement. Pendant ces rituels, les plumes de la nuque sont dressées. Les parades aériennes concernent presque exclusivement les mâles. La plupart des conflits opposent 2 mâles et 2 femelles. Pour l'acquisition d'une cavité, les pics mineurs possèdent de nombreux compétiteurs, en particulier les pics suceurs de sève et les écureuils. Les pics de plus grande taille, comme le Pic à tête rouge ou le Pic chevelu sont dominants et les pics mineurs doivent toujours leur céder la place.

Alimentation mode et régime

Les pic mineurs sont principalement insectivores. Les larves qui vivent dans le bois composent une partie importante de leur menu. Les coléoptères xylophages du genre Scolytus, les fourmis, les papillons de nuit constituent les aliments principaux des oisillons. Les baies, notamment celles du sureau rouge (Sambucus pubens), sont récoltées dès qu'elles sont disponibles. En hiver, les végétaux prennent une part plus importante dans l'alimentation de ces oiseaux. A cette période de l'année, les pics mineurs fréquentent volontiers les mangeoires.

Reproduction nidification

Les parades liées à la reproduction peuvent commencer dès la fin de l'hiver mais la période de nidification en elle-même ne se déroule qu'en avril-mai en Floride et en mai-juillet en Colombie Britannique. Les nids sont toujours creusés dans des arbres morts, ou du moins dans les parties malades d'un arbre. Ils sont situés entre 3 mètres 50 et 9 mètres au-dessus du sol, souvent juste sous l'arête brisée du sommet d'une souche. Les poteaux de clôture et les poteaux électriques sont également utilisés. Chez cette espèce de pic plus que chez les autres, la femelle choisit souvent le site, mais les deux partenaires signalent publiquement leur choix en tambourinant. Le mâle accomplit le plus gros de la tâche et il achève généralement le creusement dans un délai de 13 à 20 jours. Les accouplements sont longs (parfois jusqu'à 15 secondes) et durent de la fin de l'excavation jusqu'au cinquième jour de l'incubation. Les mâles peuvent s'accoupler avec d'autres femelles intruses mais ils leur refusent énergiquement l'accès au nid.

La ponte comprend habituellement 4 ou 5 œufs. Plus on va vers le nord, plus la taille de cette dernière a tendance à augmenter, atteignant jusqu'à 7 œufs en Colombie Britannique. Les deux parents partagent l'ensemble des tâches (incubation, alimentation et nettoyage du nid) mais la femelle semble relâcher ses efforts vers la fin de la période de reproduction. Les œufs éclosent au bout de 12 jours. Les petits restent au nid pendant un espace qui varie de 20 à 23 jours. Après l'envol, les jeunes restent en compagnie de leurs parents pendant encore 3 semaines. Il peut y avoir plusieurs nichées dans la saison.

Distribution

Les pics mineurs sont répandus dans toute l'Amérique du Nord. Dans le nord, leur aire de distribution s'étend du sud-est de l'Alaska jusqu'aux Newfoundlands en traversant tout le Canada. Dans le sud, elle part de la Californie et se poursuit sans discontinuer jusqu'aux côtes du golfe du Mexique et de la Floride. Sur ce vaste territoire, 6 sous-espèces sont officiellement répertoriées : P. p. pubescens (de la Caroline jusqu'à la Floride, puis en direction de l'ouest jusqu'à l'est du Texas) - P. p. medianus (du Nebraska à la Virginie puis en direction du nord, le centre de l'Alaska et tout le Canada à l'est des Rocheuses) - P. p. leucurus (montagnes Rocheuses, du sud-est de l'Alaska jusqu'à la Californie, l'Arizona et le Nouveau-Mexique) - P. p. glacialis (littoral du sud-est de l'Alaska) - P. p. gairdneri (Colombie Britannique en longeant la côte jusqu'au nord de la Californie) - P. p. turati (état de Washington, Oregon et partiellement la Californie).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les pics mineurs ont des effectifs stables ou en légère augmentation selon les régions. La population globale est estimée à quelques 13 millions d'individus. En dépit de ces nombres impressionnants, l'espèce est protégée par la loi américaine sur les oiseaux migrateurs.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/05/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net