Tui cravate-frisée

Prosthemadera novaeseelandiae - Tui

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Méliphagidés

  • Genre
    :

    Prosthemadera

  • Espèce
    :

    novaeseelandiae

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 58 à 150 g
Distribution

Distribution

Description identification

Immanquable ! Dans la nature, la "cravate" (en fait deux touffes de plumes blanches sous la gorge) ressort bien du plumage totalement sombre, paraissant noir à distance. En fait, le plumage est d'un vert-olive très sombre avec des reflets pourpres sur la tête. De curieuses plumes filamenteuses blanches couvrent la nuque. Les rémiges sont noires avec de beaux reflets bleuâtres. L'œil est rouge, les pattes bleuâtres, le bec noir. Les deux sexes sont semblables. Les jeunes ont un plumage plus terne sans plumes blanches sous la gorge ou sur la nuque.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Prosthemadera novaeseelandiae novaeseelandiae (New Zealand, Auckland, Stewart and Kermadec Is.)
  • Prosthemadera novaeseelandiae chathamensis (Chatham Is.)

Noms étrangers

  • Tui,
  • Mielero tui,
  • Tui,
  • tui,
  • Toei,
  • Tui,
  • Tui,
  • Tuihonningeter,
  • medárik kazateľ,
  • tui zpěvný,
  • Præstefugl,
  • tui,
  • menjamel tui,
  • kędziornik,
  • Новозеландский туи,
  • エリマキミツスイ,
  • 簇胸吸蜜鸟,
  • 紐西蘭吸蜜鳥,

Voix chant et cris

Le chant varie régionalement. C'est une suite de phrases mélodieuses entrecoupées de sons de diverses sortes, plus ou moins grinçants. Les deux sexes chantent et le font souvent en duo. C'est aussi un parfait imitateur des autres espèces vivant à ses côtés.

Habitat

Essentiellement les boisements autochtones mais aussi les régions agricoles où l'on trouve des Sephora ou le "lin de Nouvelle-Zélande". Comme le Méliphage carillonneur, j'ai pu le voir dans les parcs de la région d'Auckland.

Comportement traits de caractère

L'espèce est généralement considérée comme sédentaire, mais elle effectue des mouvements postnuptiaux plus ou moins réguliers. Ainsi, les tuis disparaissent de l'île de Tiritiri matangi après la saison de reproduction, gagnant la grande île du Nord toute proche.

Alimentation mode et régime

Consomme surtout du nectar et du miel auxquels il ajoute des invertébrés, des graines et des fruits selon la saison. Il recherche sa nourriture, le plus souvent seul ou en couple, surtout dans la canopée ou juste en-dessous. Après la saison de reproduction, des groupes importants peuvent être observés sur les sites où la nourriture abonde.

Reproduction nidification

Le début de la reproduction coïncide avec les début de la production de nectar par la végétation autochtone, particulièrement du "lin de Nouvelle-Zélande" (Phormium tenax). Globalement, la saison de reproduction s'étend d'octobre à janvier. Le mâle aide parfois la femelle dans la construction du nid qui est une coupe grossière (dont le diamètre externe peut atteindre 30 cm) faite de toutes sortes de débris végétaux ; le nid est construit dans un buisson ou un arbre entre 1,5 et 24 m de haut. La femelle pond de 2 à 4 œufs (parfois 5) qu'elle couve seule pendant un peu moins de 2 semaines. Les deux sexes nourrissent les poussins qui restent en moyenne 15 jours au nid, durée qui varie entre 11 et 23 jours selon les lieux et les conditions météorologiques. Si la femelle fait une seconde ponte, le mâle se charge seul de l'élevage de la première.

Distribution

Endémique de Nouvelle-Zélande, on trouve le tui cravate-frisée dans les trois principales îles, même s'il manque dans une grande partie de la moitié orientale de l'île du Sud.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le tui cravate-frisée ne semble pas menacé. Cependant, ses effectifs ont régressé au cours du XXe siècle, régression probablement due à divers facteurs, déforestation, introduction de mammifères prédateurs, mais aussi d'oiseaux concurrents comme le Merle noir, l'étourneau sansonnet ou la Perruche omnicolore.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/12/2012 par Georges Olioso © 1996-2017 Oiseaux.net