Paradisier noir

Manucodia ater - Glossy-mantled Manucode

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paradisaéidés

  • Genre
    :

    Manucodia

  • Espèce
    :

    ater

Descripteur

Lesson, R, 1830

Biométrie
  • Taille
    : 33 à 42 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 208 à 315 g
Distribution

Distribution

Description identification

Si on n'y regarde pas trop attentivement, cet oiseau possède l'aspect général d'un petit corbeau. Il est entièrement noir mais avec un lustre bleu, vert ou violet, spécialement sur les parties supérieures. Le dessous est légèrement plus terne et présente un aspect écailleux en raison de la terminaison claire des plumes. Chez cette espèce, il n'y a pas de dimorphisme sexuel, ce qui est une disposition particulièrement rare chez les paradisiers. Sur 42 espèces répertoriées, chez 9 seulement, le mâle et la femelle sont identiques. Il s'agit des cinq macucodes (Manucode noir, Manucode vert, Manucode de jobi, Manucode de Keraudren et Manucode d'Entrecasteaux), plus le Paradisier corvin, le Paradisier huppé, ainsi que le Paradisier caronculé et le Paradisier à queue courte. Chez le Manucode noir, le mâle a une taille supérieure à la femelle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Glossy-mantled Manucode,
  • Ave-del-paraíso negra,
  • Glanzparadieskrähe,
  • fényes paradicsommadár,
  • Glansparadijskraai,
  • Manucodia mantolucente,
  • Svart manukod,
  • Glansparadisfugl,
  • rajka lesklá,
  • rajka lesklá,
  • Sort Manukode,
  • viheltäjämanukki,
  • ocell del paradís negrós,
  • fałdowron czarny,
  • Блестящая манукодия,
  • Manucodia kilap,
  • テリカラスフウチョウ,
  • 黑辉极乐鸟,
  • 黑輝天堂鳥,

Habitat

Le Paradisier noir vit en Nouvelle-Guinée. Il est présent dans pratiquement toute l'île excepté la chaîne montagneuse qui occupe le centre. On le trouve également dans les îles de la Papouasie Occidentale, celles de la baie de Geelvink et de la côte sud-orientale. C'est une espèce des plaines dont l'habitat se situe à des altitudes qui varient du niveau de la mer jusqu'à 900 mètres.

Comportement traits de caractère

Le Paradisier noir est une espèce assez commune, pas particulièrement craintive vis à vis de l'homme. Il n'est pas très grégaire et peut être habituellement observé en couples. Il vit à l'étage inférieur des forêts ou à la cime de petits arbres. Lorsqu'il se déplace en vol, ses ailes produisent un bruit de froissement très caractéristique. A ce jour, on n'a pu décrire qu'un des éléments de la parade du mâle : avant la reproduction, ce dernier déploie ses ailes, les agite ainsi que les rectrices de sa queue. En même temps, il ébouriffe et fait enfler toutes les plumes de son corps.

Alimentation mode et régime

Le Paradisier noir est principalement frugivore, son régime étant constitué à près de 80% de matières végétales et de fruits. Pendant la saison de nidification, il consomme des arthropodes, petits insectes ou araignées qu'il capture dans les branches basses ou moyennes des arbres.

Reproduction nidification

Contrairement à la plupart des paradisiers, le Paradisier noir est monogame. La saison de reproduction commence à la fin de la saison sèche, au moment où la majorité des individus ont accompli leur mue et acquis leur plumage frais. Elle se poursuit pendant toute la saison humide, jusqu'au début du mois de mars. A cette période de l'année, toutes les conditions sont réunies : les sources sont à leur niveau le plus haut, les plaines forestières inondables de la Fly et de la Sepik ont été envahies par les eaux et les insectes sont abondants. Les nids sont placés dans les arbres, à une hauteur qui varie de 6 à 8 mètres. Ils sont habituellement situés sur une branche latérale ou dans un complexe de branches fourchues. Ils forment une coupe élégante constituée de petits morceaux de bois enroulés et de plantes grimpantes. Ils sont garnis de feuilles, de petites tiges et de bois en décomposition. La femelle y dépose deux œufs grisâtres recouverts de petits points et de salissures brunes et aussi parfois de lignes plus sombres.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/07/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net