Trogon surucua

Trogon surrucura - Surucua Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Trogon

  • Espèce
    :

    surrucura

Descripteur

Vieillot, 1817

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 73 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le Trogon surrucura pourrait (hypothèse à confirmer !) trouver l'origine de son nom scientifique et latin dans le préfixe hispanisant "sur" qui préciserait sa localisation sudiste et le verbe latin "occurrere" dont la traduction possible et latine est : rencontrer. Notre Trogon surrucura serait donc celui qu'on rencontre au sud, Louis Jean Pierre Vieillot, ornithologiste français (1749-1831) ne s'était pas trompé, il n'y a pas de trogonidés plus au sud en Amérique du Sud ! Nombre de scientifiques pensent qu'il forme une super-espèce avec le Trogon à queue blanche, le Trogon de Baird, le Trogon citrin et le Trogon à tête noire. Comme chez tous les trogons, le dimorphisme est net, mesurant 26 cm, le mâle a le front, la gorge et les parotiques noirs, le cercle orbital orange, entourant l'iris marron foncé ressort immédiatement. Le bec gris-vert clair est un élément le différenciant de son voisin et cousin qui partage parfois la même aire, le Trogon couroucou. La poitrine est bleu-outremer avec des reflets violacés, à la limite de la poitrine et du ventre, la coloration se fonce et trace une fine ligne bleu-marine presque noire, le ventre est rouge vif. La calotte et la nuque sont du même bleu que la poitrine, cette coloration va verdir sur le manteau et le dos, du vert-émeraude à un vert cuivré, les sus-caudales "bleuissent" à nouveau d'un bleu-turquoise foncé. Les scapulaires sont vert-émeraude avec des reflets dorés, les petites et grandes couvertures présentent de fines vermiculures horizontales noires et blanches alors que les couvertures primaires et l'alule sont noires, les rémiges primaires et secondaires également noires sont soulignées d'un net trait blanc aux émarginations. Le trogon surucua nous présente des rectrices inférieures blanches, terminées d'une ligne noire à son extrémité, pour nous faciliter l'identification vis-à-vis de son cousin le Trogon couroucou qui a rayé les siennes de bandes horizontales noires. Les rectrices supérieures sont bleu-turquoise foncé avec une nette bande noire en bout de queue. Les tarses sont marron-gris. Son épouse est moins contrastée et montre différentes nuances de gris. La tête est grise, les parotiques gris foncé entourent un œil à l'iris marron. Madame trogon surucua est maquillée de deux demi-cercles blancs en avant et en arrière de l'œil, le bec est gris. La poitrine grise s'éclaircit en gris clair sur sa partie basse et sur les flancs, le ventre est d'un rouge plus clair que son compagnon, tirant presque sur le rose. Le manteau et le dos sont gris, les couvertures noires sont ciselées de lignes blanches horizontales assez larges que l'on peut distinguer de loin, l'alule et les couvertures primaires noires sont prolongées des rémiges primaires et secondaires anthracite surlignées d'un trait blanc aux émarginations. Madame parachève sa tenue par trois paires de rectrices inférieures blanches marquées en leur centre de pointes anthracite tournées vers le bas, l'extrémité de la queue se terminant d'une ligne horizontale noire ; les rectrices supérieures restent grises et se terminent par le même trait horizontal noir. Les juvéniles gardent le plumage de leur mère, les jeunes mâles commencent à prendre leurs premiers reflets verts sur le manteau et le dos, le ventre est plus rose que rouge vif et les rectrices inférieures sont noires et blanches et n'ont pas encore la blancheur de leur père. Deux sous-espèces sont reconnues, ssp surrucura surrucura décrite précédemment plutôt localisée à l'intérieur des terres et ssp surrucura aurantius le long de la côte Atlantique, le mâle a l'abdomen orange, la tête et la poitrine sont violacées plutôt que bleu-outremer, le manteau et le dos tirant plus vers le bleu, le cercle orbital est jaune au lieu d'orange, la femelle a le haut du ventre jaunâtre et le bas-ventre jaune-orangé, le cercle orbital est du même jaune que le mâle.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Trogon surrucura surrucura (Paraguay, s Brazil, Uruguay and n Argentina)
  • Trogon surrucura aurantius (e Brazil)

Noms étrangers

  • Surucua Trogon,
  • Trogón Surucuá,
  • Surucuá-variado,
  • Surucuatrogon,
  • surucua trogon,
  • Surucua-trogon,
  • Trogone surucua,
  • Surucuatrogon,
  • Surucuatrogon,
  • trogón surukura,
  • trogon surukura,
  • Surucuatrogon,
  • liusketrogoni,
  • trogon surucuà meridional,
  • trogon czerwonobrzuchy,
  • Трогон-суруку,
  • オジロキヌバネドリ,
  • 苏鲁美洲咬鹃,
  • 蘇魯考美洲咬鵑,

Voix chant et cris

Trogon surucua
♂ adulte

Son chant ressemble à un "qwiow-qwiow-qwiow" répété de 15 à 20 fois avec une tonalité très aiguë et se termine par un "cuii-cuii" qui chute en intensité. Le mâle lance également un cri semblable au son d'une crécelle, "qwoaa-qwoaa" qui roule sans arrêt, pour appeler les femelles en période de reproduction.

Habitat

Il affectionne les forêts primaires et secondaires ainsi que les zones semi-boisées, on le trouve jusqu'à 2 000 m d'altitude, le long des rivières. La démographie humaine le confine dans les réserves naturelles, les régions de l'est du Brésil étant extrêmement peuplées.

Comportement traits de caractère

Sédentaire, il semble que les populations sudistes migrent vers le nord au début de l'hiver austral.

Alimentation mode et régime

Plus insectivore que frugivore, son menu consiste en lepidoptères, brachycères, arthropodes, larves et chenilles, termites ; il capture ses proies perché sur une branche.

Reproduction nidification

Période de reproduction de septembre à décembre dans le sud-est du Brésil, août en Argentine. Les nids sont construits par le couple, dans de vieux troncs, des termitières arboricoles, des troncs de grandes fougères arborescentes, voire dans de grandes cactées ! La couvée comprend en général deux à trois œufs, il n'y a malheureusement pas d'informations sur les durées de couvaison et de nourrissage des oisillons.

Distribution

Au sud, on le trouve en Argentine, notamment dans la réserve d'Iguaçu ; plusieurs observations en Uruguay, présent à l'est du Paraguay et bien sûr au Brésil, principalement dans l'état de Rio Grande do Sul et dans le Minas Gerais. La ssp aurantius confinée sur la côte Atlantique du Brésil s'hybride probablement avec ssp surrucura.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC. Ne semble pas actuellement en danger, son aire de distribution assez large et les grands parcs naturels doivent le protéger, son avenir dépend donc encore une fois de la volonté humaine !

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Trogon surucuaFiche créée le 30/07/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net